KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • KINESPORT
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Formation BODYMECHANICS Coaching
  • Formation Kinési-Thérapie Manuelle Viscérale
  • Formation TM.Structurelle

Modèles de mouvement structurels spécifiques chez les patients atteints d'une dysfonction chronique lombaire à l'aide d'un examen de mouvement combiné lombaire



Objectif


 
Une étude de cohorte test-retest a été menée pour évaluer l'utilisation d'un nouvel examen de mouvement combiné assisté par ordinateur (EMC) pour mesurer le changement de mouvement de la colonne lombaire après une intervention de gestion de la douleur dans 17 cas de spondylose lombaire. En outre, nous avons souhaité utiliser un groupe de référence normal (GRN) d’EMC pour comparer et contraster les mouvements identifiés à partir de 3 états pathologiques structurels spécifiques : disque intervertébral, facette articulaire et compression de racine nerveuse.
 

Méthodes




L’EMC assisté par ordinateur a été utilisé avant et après l'intervention, dans une étude de cohorte, pour enregistrer les modèles de mouvements lombaires ainsi que des questionnaires sur la douleur, le handicap et l'auto-évaluation de la santé chez 17 participants qui ont bénéficié d’intervention sur les facettes, d’une péridurale, et/ou rhizolyse. Dans la majorité des cas, l’EMC a été réévalué après injection et 2 auto-évaluation en séries, après en moyenne 2 et 14 semaines. Une différence d’importance minimale cliniquement de 30% a été utilisée pour interpréter un changement significatif dans les auto-rapports. Un GRN CME (n = 159) a été utilisé pour la comparaison avec les 17 cas. L'observation post hoc comprenait 3 sous groupes d’états pathologiques discrets, le disque intervertébral, le dysfonctionnement des facettes et la compression de la racine nerveuse, afin de signaler les différences intergroupes de mouvement de l’EMC.
 

Résultats



Sept des 17 participants ont déclaré qu'un mouvement "combiné" était leur direction la plus douloureuse de l’EMC. Les données sur les résultats de l'auto-déclaration indiquent que 4 participants ont connu une amélioration significative dans l'enquête sur la santé, 5 améliorés de ≥ 30% sur la fonction du bas du dos et 8 ont signalé que la lombalgie était plus gênante que la raideur, dont 6 atteignaient la différence minimale cliniquement importante pour la douleur autodéclarée. Les sous-groupe de cas dans des groupes de structures spécifiques a permis de mieux comprendre les différents modes de mouvement de l’EMC.
 

Conclusion



L'utilisation de l’EMC aide à identifier le mouvement lombaire atypique par rapport à un Groupe de Référence Normal en âge et en sexe. Les données tirées de cette étude, illustrées par des études de cas représentatifs, fournissent des preuves préliminaires de modèles distincts de CME dans les cas de dysfonctions des disques intervertébraux, des facettes et compression des racines nerveuses dans les cas de spondylose lombaire chronique.
 

Texte d’origine



Structure-Specific Movement Patterns in Patients With Chronic Low Back Dysfunction Using Lumbar Combined Movement Examination


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter

Kinesport - 0810 821 001- secretariat@kinesport.fr - Mentions Légales