KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Nouvelles formations
  • Upgrade Lesion Musculaire
  • Thérapie Manuelle Structurelle

Puncture Kinésithérapique par aiguille sèche (Dry needling)



Puncture Kinésithérapique par aiguille sèche (Dry needling)
PROGRAMME PUNCTURE KINESITHERAPIQUE PAR AIGUILLE SECHE (Dry needling)
  Dates et Tarifs de nos formations

Fiche d'inscription

Principes et public cible
PARTIE 1 : PUNCTURE KINESITHERAPIQUE PAR AIGUILLE SECHE 

FORMATION CONFORME À L'AVIS DU CONSEIL DE L'ORDRE.
PERMETTANT L'INSCRIPTION DE LA PRATIQUE SUR LA PLAQUE APRÈS ACCORD DE L'ORDRE DÉPARTEMENTAL
Le syndrome myofascial douloureux - SMD est une perturbation fonctionnelle, douloureuse et réversible de l'appareil locomoteur dont l'origine se situe et se maintient dans un ou plusieurs points trigger myofasciaux.
L’élément fondamental du S.D.M est le Trigger Point Myo-fascial. Cette structure est responsable de l'apparition de douleurs référées non spécifiques et de gravité variable. Un point trigger myofascial ou point-détente est une zone très sensible, douloureuse ou hyperirritable, de quelques millimètres, localisée dans un muscle strié ou dans son fascia.
La capacité diagnostique et thérapeutique qui s’ouvre avec la connaissance du S.D.M est très large, ce qui garantit d’excellents résultats dans les pathologies douloureuses musculaire et articulaire.
Le traitement du S.D.M peut être abordé au travers de techniques conservatrices ou invasives. Depuis un certain temps, il a été montré que les techniques invasives permettaient d’obtenir des résultats meilleurs que les traitements conservateurs, spécifiquement lorsque que le muscle est affecté dans son interface profonde.
Le Dry Needling est une technique semi-invasive qui utilise des aiguilles d’acupuncture pour désactiver et réduire la douleur générée par le trigger point myofascial.
Cette technique possède de nombreuses preuves scientifiques quant à son efficacité sur le traitement du Syndrome Douloureux Myofascial.

Au Programme
  • Réactualisation de l’anatomie palpatoire.
  • Réactualisation de l’évaluation clinique du S.D.M.
  • Explications des objectifs des techniques invasives.
  • Explications des mesures de sécurité dans l’application des techniques invasives.
  • Protocole de traitement avec le Dry Needling.
  • Guide pratique de la technique Dry Needling pour chaque muscle
PARTIE 2 : LA NEUROMODULATION FONCTIONNELLE

La Neuromodulation fonctionnelle est une technique créée par le Dr Alejandro Elorriaga. Cette dernière se réfère à la régulation fonctionnelle réflexe du système nerveux somatique et autonome (également systèmes immunitaires et endocriniens), et cela grâce à la stimulation directe via des triggers par puncture sèche, du système nerveux périphérique, avec l’utilisation de techniques indolores d’élèctrostimulation percutanée.
Cette technique s’appuie sur les réflexes existant au niveau du système nerveux.
Pour réaliser cette technique nous utilisons un courant bi phasique symétrique pour stimuler les nerfs sans endommager les structures traitées.
Les effets obtenus avec la neuromodulation sont nombreux :
  • Amélioration du comportement vasomoteur (augmentation de la perfusion).
  • Amélioration de l’inhibition neuro-motrice (augmentation de la force et du mouvement).
  • Amélioration de l’intégration spinale sympathique sensori-motrice (augmentation de la fonction articulaire-musculaire-vasculaire-viscéral).
  • Amélioration du tropisme tissulaire (augmentation de la qualité tissulaire, du métabolisme cellulaire, de la cicatrisation et réduction des adhérences).
  • Modulation de la nociception (diminution de la perception de la douleur).
  • Expérience de modulation de la douleur (diminution de la neuromatrix)
Au Programme
  • Le fonctionnement du système nerveux et les interactions avec le corps.
  • La fonction du système nerveux dans la pathologie et segment épineux facilité.
  • Le diagnostic neurofonctionnel du système.
  • Explication de la technique de Neuromodulation : concepts, indications, contre-indications, objectifs et résultats.
  • Comprendre l’organisation et la distribution du système nerveux central et périphérique.
  • Description et exploration palpatoire exhaustive des nerfs périphériques.
  • Protocole d’activation de la technique de Neuromodulation : traitement central et périphérique.
  • Pratique de la technique de Neuromodulation
Cette formation s'adresse aux masseurs-kinésithérapeutes DE.
Objectifs pédagogiques
Partie 1: Les stagiaires qui auront validé la première partie de la formation seront capables de réaliser la « puncture kinésithérapique par aiguille sèche » après avoir réalisé son bilan diagnostique kinésithérapique, avoir élaboré avec le patient la stratégie thérapeutique, notamment l’évaluation du rapport bénéfice/risque, et avoir obtenu le consentement du patient.

Partie 2:
  • Diagnostiquer des pathologies affectant le système neuromusculaire grâce à de meilleures connaissances sur le système nerveux.
  • Acquérir des connaissances sur des techniques innovantes dans le traitement des pathologies du système neuromusculaire.
  • Savoir réaliser un diagnostic différentiel du système atteint.
  • Acquérir une palpation anatomique précise et évoluée des nerfs périphériques.
  • Connaitre la technique de compression, apprendre et mettre en place un protocole de traitement en Neuromodulation.
Pré-requis
Etre Kinésithérapeute DE
Justifier d’une attestation de formation de 2 jours en « thérapie manuelle des points trigger », formation « Trigger manuel » proposée chez kinesport
Déroulement
10 jours de formation (71h) en cours collectifs (théorie et pratique) comportant 2 parties :
- Partie 1 : Puncture kinésithérapique par aiguille sèche (3 stages – 50h de formation)
- Partie 2 : Neuromodulation (1 stage – 21h de formation)
 
 
PARTIE 1 : PUNCTURE KINÉSITHÉRAPIQUE PAR AIGUILLE SÈCHE (Dry Needling)
Le contenu de cette partie, nécessaire à la mise en œuvre de la technique « puncture kinésithérapique par aiguille sèche », est déterminé par le collège de la masso-kinésithérapie. Il est uniquement orienté pour la formation des points gâchettes traités par dry Needling. 
 
STAGE 1 - 3 JOURS (21H) OPTIMISATION DES ACQUISITIONS BASÉES SUR LES RECOMMANDATIONS
A l’issue de ce stage, le stagiaire sera capable: 
• De connaitre les règles d’hygiène et de bonnes pratiques 
• D'identifier et d'évaluer les déficiences du patient par l'intermédiaire du bilan diagnostique kinésithérapique, 
• De déterminer une démarche thérapeutique et d’adapter des techniques de rééducation appropriée dans le domaine du traitement des points gâchettes. 
• De connaitre les dangers et les actions appropriées face aux événements indésirables.
• De transmettre.

Jour 1

Matin – Théorie
• Présentation du cours et réactualisation des principaux concepts vus en formation ”trigger manuel”
• Explications des techniques innovantes dans le traitement du S.D.M.
• Cadre réglementaire
• Technique Dry Needling pour le traitement des points trigger: Technique, indications, contre-indications, complications, mesures de sécurité, régle d’hygiène, procédure et protocole clinique pour les traitements invasifs, conduite à tenir devant une événement indésirable.

Après-midi – Pratique
• Mise en pratique muscles suivants : Subscapulaire , Grand pectoral, Grand rond , Elévateur scapula. 

Jour 2 

Matin – Pratique 
• Mise en pratique muscles suivants : Trapèze sup, Trapèze moyen , Trapèze inferieur, Triceps, Anconé

Après-midi – Pratique
• Mise en pratique muscles suivants : LERC, CERC, Brachio-radial, Extenseur commun des doigts, LERC

Jour 3

Matin – Pratique 
• Mise en pratique muscles suivants : Grand dorsal, SCOM, Abducteur du pouce

Après-midi – Pratique et Théorie
• Mise en pratique muscles suivants : Masséter, Temporal.
• Résumé et bilan du stage 1
• Retour sur les points délicats et règles d’hygiène et de bonnes pratiques
• Présentation de cas cliniques – mise en pratique
• Explication du portfolio et des attentes pour le stage 2
• QCM et validation des compétences
STAGE 2 - 2 JOURS (15H) LE QUADRANT SUPÉRIEUR ET TRONC
A l’issue de ce stage, le stagiaire sera capable: 
• D’approfondir les règles d’hygiène et de bonnes pratiques 
• De faire un partage et un retour d’expérience sur le séminaire précédent 
• D'identifier et d'évaluer les déficiences du patient par l'intermédiaire du bilan diagnostique kinésithérapique sur le quadrant supérieur et tronc 
• De déterminer une démarche thérapeutique et d’adapter des techniques de rééducation appropriée dans le domaine du traitement des points gâchettes. 
• De connaitre les dangers et les actions appropriées face aux événements indésirables 
• De transmettre 

Jour 1 

Matin – Pratique/théorie

Epaule
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles de l’épaule.
• Coiffe des rotateurs (supra-épineux, infra-épineux, petit-rond).
• Autres muscles de l’épaule (grand rond, deltoïde antérieur/moyen et postérieur).
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement.

Bras
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles du bras.
• Antérieur (biceps brachial, brachio-radial, coraco-brachial).
• Postérieur (Triceps brachial).
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement.

Après-Midi - Pratique/théorie

Avant-bras
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles de l’avant-bras.
• Antérieur (fléchisseur radial du carpe, long palmaire, fléchisseur ulnaire du carpe, rond pronateur, fléchisseur superficiel des doigts, fléchisseur profond des doigts, long fléchisseur du pouce, carré pronateur).
• Postérieur (brachio-radial, long extenseur radial du carpe, court extenseur radial du carpe, extenseur ulnaire du carpe, anconé, extenseur des doigts, court extenseur du pouce, long abducteur du pouce, court extenseur des doigts, extenseur de l’index, supinateur).
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement.

Jour 2

Matin - Pratique/théorie

Tronc (dorsal et lombaire)
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles du tronc.
• Antérieur : droit de l’abdomen, pectoraux.
• Latéral : oblique interne et externe, grand dorsal.
• Postérieur : carré des lombes, psoas, paravertébraux (longissimus, ilio-costal, multifides), trapèze, rhomboïdes, élévateur de la scapula.
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement.

Après-Midi - Pratique/théorie

Cou
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles du cou.
• Antérieur : SCOM, scalènes.
• Postérieur : Paravertébraux (longissimus, ilio-costal portion cervicale, multifides, sous-occipital, splénius, semi-épineux de la tête).
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement.
• Résolution de cas cliniques. 
• Bilan de la formation.
• Retour sur les points délicats et règle d’hygiène et de bonnes pratiques.
• Explication du portfolio et des attentes pour le stage 3.
• QCM et validation des compétences.

Rq : les ptérygoïdiens et les sous occipitaux ne seront pas démontré en pratique devant la dangerosité et l’exception qu’ils représentent. Peu de praticien les utilisent…
STAGE 3 - 2 JOURS (14H) LE QUADRANT INFÉRIEUR
A l’issue de ce stage, le stagiaire sera capable : 
• D’approfondir les règles d’hygiène et de bonnes pratiques 
• De faire un partage et un retour d’expérience sur le séminaire précédent 
• D'identifier et d'évaluer les déficiences du patient par l'intermédiaire du bilan diagnostic kinésithérapique sur le quadrant supérieur et tronc 
• De déterminer une démarche thérapeutique et adapter des techniques de rééducation appropriée dans le domaine du traitement des points gâchettes. 
• De connaitre les dangers et les actions appropriées face aux événements indésirables. 
• De transmettre.

Jour 1 

Matin – Pratique/théorie

Hanche
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles de la hanche.
• Petit, moyen et grand fessier, priforme, carré fémoral, obturateur interne et externe, pectiné, psoas.
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement.

Après-Midi - Pratique/théorie

Cuisse
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles de la cuisse.
• Antérieur : quadriceps (vaste médial, latéral, droit fémoral et vaste intermédiaire).
• Médial : adducteurs (long, petit, grand adducteur).
• Postérieur : Ischio-Jambier (longue et petite portion du biceps fémoral, semi-menbraneux et semi-tendineux).
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement.

Jour 2

Matin - Pratique/théorie

Jambe
• Exploration anatomique et protocole de traitement des muscles de la jambe.
• Antérieur : tibial antérieur, long extenseur des orteils et extenseur propre de l’hallux.
• Latéral : court et long fibulaire.
• Postérieur : soléaire, gastrocnémiens latéral et médial.
• Relation avec cas cliniques et spécificité dans un protocole de traitement
• Explication sur l’examen
• QCM et validation des compétences 
PARTIE 2 : NEUROMODULATION FONCTIONNELLE
STAGE 4 - 3 JOURS (21H) NEUROMODULATION FONCTIONNELLE
A l’issue de ce stage, le stagiaire sera capable: 
• Présentation du cours. 
• Système nerveux central et périphérique. 
• Interactions du système nerveux et du système corporel. 
• Fonction pathologique du système nerveux. 
• Description et palpation du système nerveux périphérique. 

Technique de Neuromodulation 
• Concept. 
• Objectifs de traitement. 
• Procédures. 
• Anatomie du système nerveux. 

Pratique 

Système nerveux central 
• Anatomie du système nerveux central 
. • Neuromodulation centrale (système nerveux central et muscles du rachis). 

Membre Supérieur 
• Anatomie du système nerveux périphérique (haut du corps). 
• Neuromodulation membre supérieur :
  • Nerf suprascapulaire.
  • Nerf infrascapulaire.
  • Nerf thoracique long.
  • Nerf axillaire.
  • Nerf radial.
  • Nerf musculocutané.
  • Nerf median.
  • Nerf cubital.
Membre Inférieur 
• Anatomie du système nerveux périphérique (bas du corps).
• Neuromodulation membre inférieur :
  • Nerf fémoral.
  • Nerf obturateur.
  • Nerf cutané latéral de la cuisse.
  • Nerf sciatique.
  • Nerf tibial postérieur.
  • Nerf sural.
  • Nerf fibulaire commun.
  • Nerf fibulaire superficiel.
  • Nerf fibulaire profond.
  • Nerfs plantaires.
  • Nerf dorsal latéral du pied.
• Intégration de l’évaluation et de la combinaison des techniques pour le traitement. 
• Résolution des incertitudes. 
• Cas cliniques : traitement. 
• Résumé : clarification des points délicats 
Méthodes et moyens pédagogiques
Echanges avec les participants et discussions de groupe.
Méthode démonstrative et mises en situation pratique, par table de 2, axé sur la pratique, le diagnostic, la palpation, les tests et les techniques. 
Lors de la pratique, pour chaque groupe musculaire, l’anatomie de la zone sera reprise, avec les dangers. 
La méthodologie de traitement sera expliquée en pratique avant d’être réalisée par l’apprenant avec le matériel de formation adapté. Remise de supports de formation.
Réalisation d’un portfolio.
 
Modalité d’évaluation et de suivi :
A l’issue ddes stages 1,2 et 3, le formateur délivrera une attestation partielle d’exercice pour la pratique de la « puncture kinésithérapique par aiguilles sèches », sur les muscles traités en cours sous réserve de validation de : 
• Validation d’un QCM 
• Moins d’une demi-journée d’absence 

A l’issue de cette formation, un examen de certification sera réalisé pour une validation pleine et entière de la capacité à pratiquer le traitement des points gâchettes par Dry Needling.

L’examen de compétence devra être réalisé dans un délai maximum de 4 ans après le début de la formation. 
A l’issue de la formation
Evaluation de la formation par les stagiaires
Remise d'une attestation de fin de formation
Intervenants
Pablo NAVARRO SOLAZ, Kinésithérapeute et ostéopathe spécialisé en médecine régénérative, techniques invasives et réadaptation du sport.
Enseignant en techniques de Neuromodulation Fonctionnelle Percutanée, en master de kinésithérapie invasive et en EPI

Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter

Kinesport - 0810 821 001- secretariat@kinesport.fr - Mentions Légales