KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Activation des semi-épineux cervicaux et splénius avec des exercices de poulie cervicale



Type d’étude



Quasi expérimental.
 

Objectif



Evaluer l'activation des muscles Semi-Epineux Cervicaux (SEC) et Splénius de la Tête (ST) et l'activation entre les deux pendant des exercices de renforcement cervicaux à la poulie et aux poids libres.
 

Contexte



Une activation modifiée des extenseurs cervicaux peut se produire lors de douleur au cou, suggérant que des exercices devraient être conçus pour cibler ces muscles.
 

Méthode :



L'activité des SEC et ST de volontaires sains a été enregistrée unilatéralement avec une électromyographie intramusculaire lors d'exercices isométriques cervicaux :
 
1. Extension isométrique avec une corde dont la position de la poulie variait d’une position haute (A) à une position verticale (D)
Activation des semi-épineux cervicaux et splénius  avec des exercices de poulie cervicale

2. Extension avec un poids suspendu au centre (A) droite (B), ou à gauche (C) de la tête,
Activation des semi-épineux cervicaux et splénius  avec des exercices de poulie cervicale

3. Rotation avec une corde dont la position de la poulie variait d’une position haute (A) à basse (C)
Activation des semi-épineux cervicaux et splénius  avec des exercices de poulie cervicale

Résultats



L'extension contre une force verticale a entraîné une plus grande activation des SEC (P <0,001) et ST (P <0,001) par rapport aux exercices avec la poulie en position haute, basse et horizontale. Dans chacune de ces conditions, l'amplitude de l'activité musculaire était plus élevée pour les SEC par rapport au muscle ST (P <0,0001). L'extension avec poids libre suspendu à droite, gauche ou central n'a montré aucune différence dans les conditions, bien que dans chaque état, l'amplitude du SEC était plus élevée que le ST. Pour la rotation cervicale, la poulie en position basse a entraîné une plus grande activation des deux muscles (P <0,05). Des niveaux d'activité plus élevés ont été observés pour le ST par rapport au SEC (P <0,01) pour toutes les conditions de rotation.
 

Conclusion



Une résistance verticale lors d'un exercice d'extension, ou une résistance en position basse lors de la rotation cervicale, a augmenté l'activation des extenseurs du cou. Les résultats de cette étude préliminaire fournissent des conseils pour des travaux futurs sur l'exploration et le développement de la conception d'exercices à faible charge pour les patients souffrant de troubles et de douleurs du cou.
 
 
Texte d’origine : Activation of the semispinalis cervicis and splenius capitis with cervical pulley exercises, Musculoskeletal Science and Practice, DOI : 10.1016/j.msksp.2017.05.007



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter