KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Association entre les anomalies traumatiques de la moelle osseuse du genou, le mécanisme du traumatisme et les blessures associées du tissu mou du genou



Introduction


 
Le traumatisme aigu du genou est une cause fréquente de lésion des tissus mous du genou [1]. Plusieurs études dans la littérature ont travaillé sur ces mécanismes de blessure et les résultats typiques sur l'imagerie par résonance magnétique (IRM) [2-9]. Un article publié par Sanders et al. décrit cinq schémas spécifiques d'anomalies traumatiques de la moelle osseuse et les lésions des tissus mous associées à celles-ci, dans lesquelles les auteurs ont déclaré que le profil de contusion osseuse après un traumatisme aigu du genou est comme une empreinte. Les mécanismes typiques de traumatisme incluent le valgus, le point pivot, l'hyperextension, les traumatismes dits « au tableau de bord » et la dislocation latérale de la patella. En étudiant la distribution des changements traumatiques de la moelle osseuse sur IRM, le type de blessure survenu pourrait être déterminé [10].
 
Le papier de Sanders et al. était un article de revue, pas une analyse systématique d'une cohorte de patients [10]. Ainsi, l’objectif de l’étude est d'obtenir des preuves du concept de mécanisme de lésion du genou en corrélant la présence d'anomalies traumatiques aiguës de la moelle osseuse dans des localisations spécifiques avec les cinq mécanismes traumatiques décrits et les lésions des tissus mous associés. Le tout dans une cohorte beaucoup plus importante que dans la littérature publiée jusqu’à maintenant.         
 

Méthode


 
Un radiologue unique a réexaminé les tableaux médicaux de 987 patients.
Deux radiologues, en aveugle des données cliniques et au rapport d'IRM originaux, ont ensuite évalué indépendamment les IRM des patients et noté la présence d’anomalies de la moelle osseuse au niveau du tibia, du fémur et de la rotule.
 
L'articulation du genou a été divisée en 19 régions anatomiques (Figure 1).
 
En outre, le radiologue musculo-squelettique a évalué les lésions des tissus mous associées, impliquant les structures anatomiques suivantes : ligament croisé antérieur (LCA) et ligaments croisés postérieurs (LCP), médiales (LCM) et latéraux (LCL), les ménisques médian (MM) et latéraux (LM) et les rétinaculum médians (RM) et latéraux (RL).

Résultats


 
220 IRM ont été incluses et jugées de bonne qualité.
Dans l'ensemble, 144 lésions de valgus (98 hommes, 46 femmes), 39 lésions pivots, 25 dislocations latérales de la patella, 8 traumatismes d'hyperextension, et 4 blessures en « tableau de bord », ont été documentés sur des tableaux médicaux. Les principales causes de blessures étaient les glissades et les chutes pendant la marche (n = 43), le football (n = 32), le ski (n = 27), les chutes dans les marches (n = 19), le snowboard (n = 10) et le jogging N = 5).
 
Les régions anatomiques les plus fréquentes où se sont produites des anomalies sont le tibia postéro-latéral (n = 74), le fémur centrolatéral (n = 56) et le tibia postéromédical (n = 45).
 
Association entre la localisation des anomalies traumatiques de la moelle osseuse et des lésions des tissus mous (tableau 3)
 
Le LCA a été partiellement rompu dans 31 cas (23 hommes, 8 femmes) et complètement rompu dans 76 cas (49/27). Les atteintes du LCA étaient principalement associées à des anomalies de moelle osseuse dans le tibia postérieur et le fémur centrolatéral. Les anomalies étaient une constatation très fréquente dans les atteintes du LCP, affectant la plupart des régions anatomiques du tibia (à l'exception de certaines régions centrales), alors qu'elles se produisaient exclusivement dans les régions centrolatérales et post-latérales du fémur.
Les atteintes du LCM associées à des changements de moelle osseuse dans le tibia postérieur étaient plus fréquentes dans le posterolatéral, et dans le fémur elles étaient surtout centrolatérales et postérolatérales. Les atteintes du LCL ont donné un profil similaire, avec près des deux tiers des anomalies observées dans le tibia postéolatéral.
Les lésions de ménisques interne et externe ont été associées à des atteintes dans le fémur centrolatéral et le tibia postérieur, avec les régions centrales du tibia touchées également.
Pour les atteintes du Retninaculum Interne, les localisations les plus fréquentes des anomalies comprenaient la rotule, le fémur centrolatéral et antérolatéral et le tibia postéro-latéral et postéromédial. Les lésions du Retinaculum Externe étaient typiquement associées à des modifications de la moelle osseuse du fémur centrolatéral et du tibia postérieur, en particulier du tibia postérolatéral.
En outre, des fractures ont été observées chez 44 patients (20%), dont 23 fractures du tibia, 15 du fémur, 5 de la rotule et 4 de la fibula. Deux patients avaient des fractures simultanées du fémur et du tibia, et un patient avait des fractures du tibia et de la fibula. Des lésions de cartilage ont été observées chez 58 patients, dont 9 avaient plus d'une lésion (45 rétropatellaires, 18 fémorales et 5 tibiales). Celles-ci comprenaient 49 lésions chroniques et 18 lésions avec œdème de moelle osseuse adjacent.
 
Modèles de lésions contusionnelles :
 
Dans les lésions en valgus (figure 2a), on observe un œdème de moelle osseuse dans le fémur centrolatéral (17%) et dans le tibial postérolatéral (31%), postéromédial (21%), postérocentral (16%) et centrolatéral (12%),
Tandis que les tissus mous les plus touchés étaient l'ACL (51%), le MCL (35%), le MM (27%) et le MR (24%).
 
Dans les lésions pivots (figures 2b), les quatre régions les plus communes d'œdème de moelle osseuse étaient le fémur centrolatéral (23%) et le tibia postérolatéral (62%), postérocentral (31%) et centrolatéral (28%). Les trois lésions plus fréquemment associées étaient le LCA (59%), LCM (44%) et Retninaculum medial (38%).
 
L'œdème de la moelle osseuse lié à la dislocation latérale de la patella (figures 2c) a été observé dans le fémur antérolatéral (60%) et centrolatéral (80%) ainsi que dans la patella (48%) et dans le postéromédial (20%) et tibial postérolatéral (12%).
 La Retinaculum Medial a été blessé dans 60% des cas.
Association entre les anomalies traumatiques de la moelle osseuse du genou, le mécanisme du traumatisme et les blessures associées du tissu mou du genou

Discussion


 
Cette étude représente la plus grande étude de cohortes à ce jour analysant les anomalies traumatiques de la moelle osseuse dans certaines régions du genou et leur relation avec les mécanismes de traumatisme et les lésions des tissus mous associés.
Dans notre étude, les régions du genou les plus fréquemment affectées par les modifications de la moelle osseuse étaient le tibia postéromédial et postérolatéral et le fémur latéral. Nos résultats globaux sont en accord avec ceux décrits par Vellet et al. [2]
 
Le mécanisme de traumatisme le plus fréquent dans notre étude était la lésion en valgus, et les localisations les plus fréquentes des anomalies de la moelle osseuse étaient le tibia postérolatéral et le fémur centrolatéral. Les conclusions de l’étude de Sanders et al. [10] sont maintenant confirmées par notre étude dans une grande cohorte.
 
Le deuxième mécanisme de traumatisme le plus fréquent dans notre étude était le traumatisme lié au pivot. Les sites typiques pour les anomalies de la moelle osseuse étaient le tibia postérieur et le fémur centrolatéral. Ces résultats concordent avec les articles de revue susmentionnés [9, 10]
 
Environ 10% de tous les patients de notre étude (n = 25) avaient une dislocation rotulienne, avec des anomalies de la moelle osseuse impliquant typiquement la rotule et le fémur antérieur et centrolatéral. Le nombre de dislocations rotuliennes dans notre étude était plus faible que dans une étude d'Elias et al. [16] sur 82 patients, dans lesquels les localisations les plus fréquentes des anomalies de la moelle osseuse (rotule et fémur latéral) étaient les mêmes que celles de notre étude. Nous avons trouvé des lésions du Retinaculum Medial dans 60% des cas de dislocation latérale de la patella.
 
L'hyperextension et les blessures « au tableau de bord » n'ont pas été fréquemment observées dans notre étude, se produisant dans seulement huit et quatre patients, respectivement. Les anomalies de la moelle osseuse dans les lésions d’hyperextension impliquaient le fémur centromédial et centrolatéral et le tibia postéromédial et postéro-latéral. La patella  a également été touchée. Dans la littérature [8-10], des anomalies après hyperextension ont été rapportées dans la partie antérieure du fémur et du tibia, ce qui contredit nos résultats.
 
Nous avons également évalué les associations entre les anomalies de la moelle osseuse et les lésions des tissus mous. Pour le LCA, nos résultats étaient en accord avec la majorité des études publiées, avec des anomalies typiquement situées dans le tibia postéromédial et posterolatéral et dans le fémur centrolatéral [4, 21, 22]. Des anomalies ont également été rapportées dans le compartiment médian, mais à une prévalence beaucoup plus faible (24% du fémur médian et 26% du tibia médian) [5], et celles-ci étaient absentes dans notre étude. Dans la littérature, les lésions du LCP ont été liées à des anomalies de moelle osseuse dans la partie antérieure du tibia et le fémur antérolatéral, mais elles sont également largement dispersées et associées à des anomalies prolongées dans le tibia [17, 23].
 
Avec des lésions du LCM, des anomalies de moelle osseuse dans notre étude ont été localisées principalement dans le compartiment latéral, confirmant les résultats de Miller et al. [24.). Dans notre étude, les lésions de LCL ont été associées à des anomalies dans plusieurs régions du tibia ainsi que le fémur latéral. Une étude de Geeslin et LaPrade [25] a révélé une association entre les lésions du coin postéro-latéral (nous avons inclus seulement la LCL isolée) et des anomalies dans le fémur antéro-médiale.
 
Les lésions du RM étaient généralement associées à une dislocation rotulienne et, par conséquent, à la distribution d'anomalies de la moelle osseuse typiquement dans le fémur latéral ainsi que dans la patella elle-même. Nos résultats sont en accord avec ceux de l'étude d'Elias et al. [16]
 

Conclusion


 
Notre étude fournit des preuves d'une association entre les schémas traumatiques d'anomalies de la moelle osseuse et les différents mécanismes de traumatisme dans la blessure aiguë du genou chez une grande cohorte de patients et révèle une certaine concordance, en particulier des deux mécanismes traumatisants les plus courants (valgus et pivot shift Blessures).
 

Texte d’origine


 
Association between traumatic bone marrow abnormalities of the knee, the trauma mechanism and associated soft-tissue knee injuries.
Nicole Berger & Gustav Andreisek & Anissja T. Karer & Samy Bouaicha & Ali Naraghi & Andrei Manoliu & Burkhardt Seifer  & Erika J. Ulbrich
 
Références :
1. Majewski MHS, Steinbrück K (2006) Epidemiology of athletic knee injuries: A 10-year study. Knee 13:184–188
2. Vellet AD, Marks PH, Fowler PJ, Munro TG (1991) Occult post- traumatic osteochondral lesions of the knee: prevalence, classifica- tion, and short-term sequelae evaluated with MR imaging. Radiology 178:271–276
3. Chin YC, Wijaya R, Chong LR, Chang HC, Lee YH (2013) Bone bruise patterns in knee injuries: where are they found? Eur J Orthop Surg Traumatol. doi:10.1007/s00590-013-1319-6
4. Bisson LJ, Kluczynski MA, Hagstrom LS, Marzo JM (2013) A Prospective Study of the Association Between Bone Contusion and Intra-articular Injuries Associated With Acute Anterior Cruciate Ligament Tear. Am J Sports Med. doi:10.1177/ 0363546513490649
5. Yoon KH, Yoo JH, Kim KI (2011) Bone contusion and associated meniscal and medial collateral ligament injury in patients with an- terior cruciate ligament rupture. J Bone Joint Surg Am 93:1510– 1518
6. Viskontas DG, Giuffre BM, Duggal N, Graham D, Parker D, Coolican M (2008) Bone bruises associated with ACL rupture: correlation with injury mechanism. Am J Sports Med 36:927–933
7. Twaddle BC, Hunter JC, Chapman JR, Simonian PT, Escobedo EM (1996) MRI in acute knee dislocation. A prospective study of clin- ical, MRI, and surgical findings. J Bone Joint Surg Br 78:573–579
8. 8Hayes CW, Brigido MK, Jamadar DA, Propeck T (2000) Mechanism-based pattern approach to classification of complex injuries of the knee depicted at MR imaging. RadioGraphics 20 Spec No:S121–134
9. Remer EM, Fitzgerald SW, Friedman H, Rogers LF, Hendrix RW, Schafer MF (1992) Anterior cruciate ligament injury: MR imaging diagnosis and patterns of injury. RadioGraphics 12:901–915 
10. Sanders TG, Medynski MA, Feller JF, Lawhorn KW (2000) Bone contusion patterns of the knee at MR imaging: footprint of the mechanism of injury. RadioGraphics 20 Spec No:S135–151 
11.Ucar BY, Necmioglu S, Bulut M, Azboy I, Demirtas A, Gumus H (2012) Determining bone bruises of the knee with magnetic reso- nance imaging. Open Orthop J 6:464–467 
12.Peterfy CG, Guermazi A, Zaim S et al (2004) Whole-Organ Magnetic Resonance Imaging Score (WORMS) of the knee in os- teoarthritis. Osteoarthritis Cartilage 12:177–190 
13.Schweitzer ME, Tran D, Deely DM, Hume EL (1995) Medial col- lateral ligament injuries: evaluation of multiple signs, prevalence and location of associated bone bruises, and assessment with MR imaging. Radiology 194:825–829 
14.Rubin DA (1997) MR imaging of the knee menisci. Radiol Clin N Am 35:21–44 
15.Landis JR, Koch GG (1977) The measurement of observer agree- ment for categorical data. Biometrics 33:159–174 
16.Elias DA, White LM, Fithian DC (2002) Acute lateral patellar dis- location at MR imaging: injury patterns of medial patellar soft- tissue restraints and osteochondral injuries of the inferomedial pa- tella. Radiology 225:736–743 
17.Sonin AH, Fitzgerald SW, Friedman H, Hoff FL, Hendrix RW, Rogers LF (1994) Posterior cruciate ligament injury: MR imaging diagnosis and patterns of injury. Radiology 190:455–458 
18. Sonin AH, Fitzgerald SW, Hoff FL, Friedman H, Bresler ME (1995) MR imaging of the posterior cruciate ligament: normal, 
19. Mink JH, Deutsch AL (1989) Occult cartilage and bone injuries of the knee: detection, classification, and assessment with MR imag- ing. Radiology 170:823–829
20. Zhang GY, Zheng L, Ding HY, Li EM, Sun BS, Shi H (2015) Evaluation of medial patellofemoral ligament tears after acute lat- eral patellar dislocation: comparison of high-frequency ultrasound and MR. Eur Radiol 25:274–281
21. Graf BK, Cook DA, De Smet AA, Keene JS (1993) "Bone bruises" on magnetic resonance imaging evaluation of anterior cruciate lig- ament injuries. Am J Sports Med 21:220–223
22. Van Dyck P, Clockaerts S, Vanhoenacker FM et al (2016) Anterolateral ligament abnormalities in patients with acute an- terior cruciate ligament rupture are associated with lateral meniscal and osseous injuries. Eur Radiol. doi:10.1007/ s00330-015-4171-8
23. Mair SD, Schlegel TF, Gill TJ, Hawkins RJ, Steadman JR (2004) Incidence and location of bone bruises after acute posterior cruciate ligament injury. Am J Sports Med 32:1681–1687
24. Miller MD, Osborne JR, Gordon WT, Hinkin DT, Brinker MR (1998) The natural history of bone bruises. A prospective study of magnetic resonance imaging-detected trabecular microfractures in patients with isolated medial collateral ligament injuries. Am J Sports Med 26:15–19
25. Geeslin AG, LaPrade RF (2010) Location of bone bruises and other osseous injuries associated with acute grade III isolated and combined posterolateral knee injuries. Am J Sports Med 38:2502–2508 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter