KINESPORT KINESPORT







Attention aux traductions google des conclusions d'abstracts !



Nous venons de lire un post sur la dernière étude de Mendiguchia et al.(2020) qui a ete publié il y à 3 mois, et je suis très étonné de la légèreté de son contenu, encore plus quand l'article est en openacess. Encore une fois nous appelons à votre vigilance. Traduire par google la conclusion mot pour mot  d'un abstract, et la publier ainsi, ne permet pas de se faire un avis réel de l'étude et encore moins de ses applications pratiques, et finalement c'est dommage.

Il faut réellement lire les études, prendre son temps et surtout rester sérieux. Loin de moi l'idée de critiquer mais je vous propose du coup, de redonner la bonne version en vous proposant la synthèse de la publication, que d'ailleurs vous pourrez vérifier par vous-meme en lisant l'étude en Openacess

Que nous dit Mendiguchia :

23 (32-9 qui n'ont pas terminé) joueurs de football portugais ont été séparé en 3 groupes; Ces trois groupes se sont entraînés normalement. Le groupe sprint a suivi un programme de sprints deux fois par semaines (programme ci-joint en photo). Le groupe Nordic a suivi le programme des Nordic Hmastrings pendant 6 semaines au li⚠️eu des 10 habituellement préconisés (Mendiguchia l'écrit).
  • Qu'ont ils trouvé ?
    • Variable sprints : 
      • Le groupe sprint a amélioré ses résultats sprints avec des résultats variables mais <9% notamment sur la puissance et un meilleur résultat sur 5 et 20 m <4%.
      • Le groupe soccer (sans rajout de NHE ou sprint) a également eu de meilleurs résultats au 5 et 20 m mais dans de moindres proportions (<1%), et le groupe Nordic aucune.
    • Variables fascicules du BFlh :
      • Augmentation de la longueur des fascicules pour les trois groupes : +7 pour le groupe Nordic, +16 pour le groupe sprint et +3% pour le groupe soccer.
      • Augmentation de l'épaisseur pour les trois groupes : 5,05, 5,80 et 1,43% pour les groupes Nordic, Sprint et soccer.
Notons :
  • Que le sprint a montré des adaptations modérément supérieures (16%) par rapport au NHE (7%). 
  • Que les notions de gains de vitesse avec le NHE n'est pas un sujet discuté, mais la littérature s'est concentré sur son impact architectural, qui ici a des effets positifs meme si le protocole de 10 semaines n'est pas respecté
  • Que le NHE n'est pas non plus le seul exercice et qu'il a été démontré que la NHE activait plus le semi-tendineux que le biceps fémoral.
  • Que les notions de force n'ont pas été mesurées. 
  • Que cette étude a été réalisée lors d'une pré-saison, c'est à dire quand le travail "physique"est différent et le volume de jeu aussi.
 Concernant le calcul des fascicules : Ce sujet est abordé depuis tant d'années... mais la littérature récente atteste de la fiabilité :
  • Van Hooren et al. ont publié une systematic review en mars 2020, en concluant que l'échographie en B-mode était une méthode fiable pour déterminer de manière non invasive l'architecture fasciculaire lors de mouvements impliquant des contractions musculaires volontaires.
  • Drazan et al. en 2019, ont démontré l'efficacité des algorithmes de tracking des fascicules. 
  • Chiaramonte et al. en 2019 quant à eux ont validé la reproductibilité intra-observateur et inter-observateur comme bonne à excellente pour toutes les mesures
  • et récemment, Cronin, a publié en février 2020, un système simplifié et validé, sans biais systématique, le Simple Muscle Architecture Analysis (SMA) avec tout appareil d'échographie. 
  • Enfin des études avec échographies pendant le mouvement avec des transducteurs ont déjà été publiées et vont se développer dans les années à venir.
Cette étude est une excellente approche et nous permet de réfléchir sur une complémentation fidèle à la réalité. En effet, la plupart des études sont réalisées sur des groupes isolées sans entrainement alors que la réalité, les sportifs s'entraînent au quotidien. Il faut dorénavant attendre des études à plus grande échelle, avec un respect des protocoles sur la durée et les auteurs pourront conclure. Merci à Mendiguchia et al. pour cette belle première avancée.

Étude en Openaccess ici : 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/…/PMC7012…/pdf/pone.0228283.pdf
Arnaud BRUCHARD.





SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique