KINESPORT KINESPORT







Barefoot Running: prévention des blessures ? Une étude



Barefoot Running: prévention des blessures ? Une étude
Publié dans la revue  Sports Med.   d'aout 2013, l'article "Barefoot Running: Does It Prevent Injuries?" traite de la relation entre le barefoot et la prévention des blessures.  Leurs auteurs (Murphy K, Curry EJ, Matzkin EG.) de l'université de washington  expliquent que la course à pied qui est l'une des activités les plus populaires au monde à ce jour, présentent un risque de stress  très important du fait des impacts répétés au sol.
SourcWashington St, Boston, MA, 02111, USA.
Les mesures préventives, nous le savons, sont essentielles afin de  diminuer le  risque de blessure dans le sport. Les pathologies les plus rencontrées dans la course à pied incluent les douleurs à type de syndromes fémoropatellaires; les fractures de stress tibial, les fasciapathies plantaires, et les tendinopathies d'Achille.
 
Dans le cadre de cet article, il est opposé le Barefoot running et le  shod running (avec chaussures). Cette opposition a récemment reçu une attention particulière dans les médias spécialisés afin de promouvoir les process de cicatrisation, l'augmentation des performances et la diminution du taux de blessures au profit du Barefoot.
 
Par ailleurs, d'autres études viennent controverser ces déclarations sur le Barefoot,  en citant des ambiguités sur les notions de différences d'alignement du squelette inférieur,des schémas moteurs et de la  biomécanique de la course. Autant le barefoot peut être bénéfique à  certains types d'individus, autant il peut être à l'inverse source d'augmentation du risque de blessure sur d'autres profils lors de la transition shode-Bare.
 
Le but de cette analyse de cet article était de créer une review sur la disponibilité des évidences cliniques sur le Barefoot et de son efficacité sur la prévention des blessures.  
 
La conclusion, basée sur une revue de littérature récente, est que le Barefoot , n'est pas une mesure efficace vérifiée constamment dans le cadre de la réduction du risque de blessure chez le coureur à pied.  
Sa pratique, la rendant bénéfique, doit être réalisée que sur des athletes ayant une "base" spécique favorable.
 
Ainsi, selon les auteurs, le Barefoot ne doit être pratiqué que sur des personnes présentant un shéma moteur et une biomécanique "saine".
 

Barefoot Running: prévention des blessures ? Une étude

Barefoot Running: prévention des blessures ? Une étude




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique