KINESPORT KINESPORT







Bed Rest et conséquences viscoélastiques



Fukunaga , populaire sur ses recherches sur l’architecture musculaire ( les angles de pennation), a mené une nouvelle étude avec son équipe de Tokyo, publiée dans le BJSM il y a quelques années ( Bristish Journal Sport Medicin). En effet, ils ont étudié les effets de 20 jours de Bed Rest sur les propriétés viscoélastiques du tendon rotulien et celles des aponévroses du vaste latérale et du gastrocnémien médial lors d’une contraction isométrique en extension de genou et en flexion plantaire de cheville.
8 sujets masculin ont ainsi subit une série de test avant et après 20 jours au lit !
Dynamomètre et ultra sonographie , IRM et EMG ont permis de mesurer la MVC ( contraction maximale volontaire), la déformation aponévrotique, Tendon CSA ( tendon cross sectional area), l’activité EMG, hystérésis, stiffness…
 
Bed Rest et conséquences  viscoélastiques

Résultats :
  • Réduction du volume musculaire  pour VL et GM
  • Pas de modification du Tendon CSA
  • Pas de modification significative des EMG
  • Diminution de la MVC
  • Modification / longueur aponévrose augmente pour le VL et  pas pour le GM
  • Augmentation de l’hystéresis pour VL et non MG
  • Diminution du stiffness pour VL et en moindre mesure GM
Bed Rest et conséquences  viscoélastiques

Qu’en conclure :


Il existe bien des architectures propres à chaque muscle. Toutes les actuelles études et cela depuis une dizaine d’année portent sur les notions d’angle de pennation, d’aire de section, de longueur/déformation… Dans un second temps il est mis en évidence les modifications engendrées par tel ou tel travail musculaire, les blessures et les immobilisations.
Concernant l’aspect musculaire, il a été mis en évidence des effets à partir de 20 jours de bed rest et l’absence de modification sur l’architecture en dessous de 20 jours et à l’inverse les effets immédiats suite à une blessure ( Abe, Kawakami, Bleakney, Reeves, Rutherford, Agard, Blazevitch…)
En parallèle, les propriétés viscoélastiques et de biomécaniques sont étudiées, après travail, immobilisation, blessure ou bed rest.
 
Vous remarquerez de plus en plus l’étude des aponévroses. En effet les secrets se lèvent les uns après les autres notamment leur rôle dynamique, leur contractilité et maintenant  même leur pathologie. : épaississement,  inflammation ( il a été découvert des aponévrosites périmusculaires), clivage… ( Thelen, Folinais, Bianchi, Brasseur…)

Cette étude est elle révolutionnaire ? Non, mais j’ai choisit de la partager avec vous  afin de bien remarquer que les modifications suite à un detraining ou une blessure ne sont pas identiques selon les structures, selon les fonctionnalités. De fait, s’adapter au décours de nos traitements mérite le temps de la réflexion. Ces approches novatrices découlent des observations SET des découvertes d’études scientifiques.
Le besoin de réadapter l’architecture est indispensable.


Travaillez vous un tendon rotulien comme celui d’Achille ?
Travaillez vous une lésion du Rectus femoris comme celle des Ischio-Jambiers ?
Travaillez vous de la même manière lors d’une blessure ou lors du detraining occasionné par une blessure ?

Non.

Travailler mieux, c est travailler juste !
 
Bed Rest et conséquences  viscoélastiques


Commentaires e-Formations

1.Posté par Aufrere le 13/09/2011 06:22 (depuis mobile)
Quel est la définition d hysteresis svp?

Nouveau commentaire :



SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique