KINESPORT KINESPORT







Comparaison de l'activité électromyographique pendant l'exercice Nordic hamstring et l’exercice en position d’allongement (glider)



Le nombre de blessures et de récidives aux ischio-jambiers (IJ) sont fréquentes dans les sports avec des courses à grande vitesse comme l'athlétisme, le football et le football gaélique. Les athlètes sont le plus souvent blessés pendant le sprint lors de la phase finale de swing, dans lesquels les ischio-jambiers sont très actifs et étirés par l'extension du genou et la flexion de la hanche. Les protocoles de prévention et de réadaptation sont souvent constitués par de l'entraînement excentrique type nordic hamstring (NHE), qui s'est avéré être un moyen efficace de prévenir les lésions aux IJ. La faiblesse des fléchisseurs du genou et une courte longueur fasciculaire du biceps fémoral (BF), qui est le muscle des ischio-jambiers le plus fréquemment blessé, sont deux facteurs de risque de blessure importants, mais modifiables. Le NHE affecte positivement ces deux facteurs en augmentant la force des fléchisseurs du genou, et la longueur des fascicules du BF. De plus, des études montrent des effets positifs de l'entraînement excentrique des ischio-jambiers en position « allongée » sur la prévention et la réadaptation bien que les mécanismes sous-jacents ne soient pas encore bien connus. Le glider du Askling L-protocol est un exemple d'exercice excentrique en position allongée des ischio-jambiers, contrairement au NHE, dans lequel la position neutre de la hanche ne permet pas de charger à de plus grandes longueurs des ischio-jambiers. En conséquence, les longueurs des ischio-jambiers sont relativement courtes, en particulier pour les personnes qui ne sont pas en mesure d'effectuer l'exercice de manière contrôlée sur toute l’amplitude du mouvement. Le glider permet à l'athlète d'atteindre une charge excentrique des ischio-jambiers dans des positions comparables à celles de la phase finale de swing, dans laquelle beaucoup de lésions aux IJ se produisent. Les principaux avantages et inconvénients des deux exercices sont présentés dans le tableau 1. Les inconvénients de ses exercices pourraient être théoriquement améliorés avec le NHE modifié.

À leurs connaissances, il n'a pas encore été comparé et vérifié le pic d'activité musculaire entre le gliderle NHE et le NHE modifié. Ainsi, le but de cette étude de Marusic et al. publiée en juin 2020 était de comparer l'activité musculaire par EMG du BF, du semi-tendineux (ST), des gastrocnémiens (GA), des érecteurs du rachis (ES) et du grand fessier (GM) au cours de ces trois exercices.

Ils ont émis l'hypothèse que l'activité musculaire maximale de tous les muscles mesurés serait la plus élevée pendant le NHE et que l'activité maximale pendant le NHE modifié serait significativement plus élevée que le glider. Yannis MADINI vous présente par sa synthèse cette publication.

Comparaison de l'activité électromyographique pendant l'exercice Nordic hamstring et l’exercice en position d’allongement (glider)
METHODES :
 
  • 33 participants informés, volontaires et consentant pour l'étude (27 ± 2,5 ans; hauteur 178,6 ± 8,1 cm; poids 74,4 ± 14,5 kg; indice de masse corporelle 23,1 ± 3,3 kg / m2; graisse corporelle 15,8 ± 5,9%)
  • Critères d’inclusion : absence de blessures et de maladies au moment des mesures, activité physique modérée, capacité à effectuer le NHE de manière contrôlée jusqu'à un minimum de 50% de l'amplitude totale des mouvements
 
  • Critères d’exclusion : lésions neurales, musculaires, squelettiques ou du tissu conjonctif au cours de la dernière année dans la région du dos, des hanches et / ou des jambes.
 
  • Les exercices : Le glider et le NHE modifié sont tous les deux des exercices excentriques en position d’allongement des IJ (figure 1). Les participants se sont positionnés en flexion de la hanche à ~ 75 ° (surveillée par l'assistant avec un goniomètre) avant la descente et ont été verbalement encouragés à maintenir la flexion de la hanche pendant la descente. S'il y avait des écarts plus importants (visibles) dans la position de la hanche, alors l'essai a été répété. L'angle de 75 ° a été choisi sur la base d'une étude précédente. Le glider est un exercice d'extension de la hanche excentrique, pendant lequel le participant maintient une extension du genou presque complète.

Comparaison de l'activité électromyographique pendant l'exercice Nordic hamstring et l’exercice en position d’allongement (glider)
  • Protocole d'étude
Des capteurs EMG ont été installés sur la tête longue de BF, ST, le chef latéral du GA et GM de la jambe dominante et sur l'ER (même côté). L'échauffement général du corps consistait en 6 minutes de stepping sur une box de 25 cm de haut et 1 série de 10 répétitions à poids de corps des exercices suivants: squatsheel riseship  bridges,  Jackknife  sit-ups  and  hip  extensions. Après normalisation du signal EMG, une série de trois répétitions a été réalisée pour chaque exercice (le NHE, le NHE modifié et le glider) dans un ordre aléatoire. Le repos entre chaque répétition a duré 5 à 10 secondes, le repos entre les exercices a été réglé à 3 min. De forts encouragements verbaux ont été fournis pendant tous les procès. Les participants avaient été familiariser préalablement pour chaque exercice.

RESULTATS :
 
  • L'activité musculaire du pic était significativement différente entre les exercices pour tous les muscles mesurés (F (1,3-2,0) = 15,0-105,8; p <0,001; η2 = 0,34-0,82). 
  • Les comparaisons par paire entre les exercices ont révélé une différence significative pour tous les muscles mesurés (p <0,001), sauf pour le GM entre le NHE et le glider (p = 0,09) (figure 2).
  •  L'activité musculaire maximale a diminué de manière significative pour tous les muscles mesurés dans l'ordre suivant : le NHE > le NHE modifié > le glider
  • La répétabilité intra-session était bonne à excellente pour toutes les tâches et les muscles mesurés (ICC2, k = 0,91-0,99; ICC2,1 = 0,78-0,97) (tableau 2).
Comparaison de l'activité électromyographique pendant l'exercice Nordic hamstring et l’exercice en position d’allongement (glider)

Comparaison de l'activité électromyographique pendant l'exercice Nordic hamstring et l’exercice en position d’allongement (glider)

DISCUSSION 
 
Les résultats de l'étude confirment leurs hypothèses sur les activités significativement différentes pour tous les muscles mesurés à l'exception du grand fessier. (NHE > NHE modifié > glider)
L'activité du grand fessier était plus importante pendant le glider, probablement en raison d'une technique spécifique, car il s'agit d'un exercice à dominante hanche, dans lequel le GM a une fonction excentrique par rapport à la fonction de maintien de la hanche pendant le NHE ou le NHE modifié à dominante genou.  
Le pic des IJ était significativement plus élevé au cours du NHE par rapport à sa version modifiée, ce qui est conforme aux résultats des études précédentes. De plus, les deux exercices ont produit une activité de pointe plus élevée pour ST que pour BF, ce qui est cohérent avec les résultats de l'étude précédente. Les mouvements autour de l'articulation du genou semblent susciter un pic d’activité du ST plus élevée que le mouvement autour de la hanche, au cours duquel le pic d’activité du BF est relativement plus élevé. Ceci est également confirmé par leurs résultats. De plus le pic d’activité des IJ pendant le NHE modifié était significativement plus élevé par rapport au glider, pendant lequel l'activité maximale la plus élevée était de 37,3 ± 19,2% MVC pour le BF et 34,9 ± 18,1% MVC pour le ST, ce qui est en ligne avec les résultats de recherches antérieures (~ 40% MVC).
Le NHE modifié a provoqué un pic d’activité des ischio-jambiers significativement plus élevée pendant la charge excentrique (72,4 ± 27,2% MVC pour le BF et 78,5 ± 23,6% MVC pour le ST) dans la position d’allongement des ischio-jambiers de façon similaire par rapport au glider. Ce dernier suggère que la bonne mise en œuvre du NHE modifié pourrait augmenter l'efficacité des protocoles de réhabilitation ou de prévention existants pour les lésions des IJ par de plus grandes adaptations positives aux caractéristiques architecturales et / ou fonctionnelles des ischio-jambiers. Théoriquement une charge excentrique en position d’allongement avec une activité musculaire suffisante allongerait plus efficacement les fascicules musculaires, qui est l'un des mécanismes clés pour réduire le risque d'apparition des lésions aux IJ. 
En outre, la réalisation d’exercice excentrique en position allongé des ischio-jambiers de manière similaire à la dernière phase de swing lors de course à grande vitesse pourrait avoir des effets positifs supplémentaires sur la prévention des lésions aux IJ. 
 
Des recherches supplémentaires utilisant des exercices pratiques (ex : NHE modifié ou glider) et des interventions d'entraînement plus longues sont nécessaires pour vérifier ces hypothèses et élucider les mécanismes sous-jacents
La bonne et excellente répétabilité intra-session illustrée dans cette étude est comparable à une étude précédente. La principale limitation de l'étude est l'utilisation de la méthode EMG en combinaison avec un seul ensemble de mesures pour chaque exercice. L'EMG de surface peut être sujet à la diaphonie des muscles voisins, en particulier entre la ST et le semi-membraneux. De plus, la technique de normalisation peut également affecter les résultats des muscles ischio-jambiers concernant le BFlh et ST.
 
CONCLUSION :
 
Le glider provoque un pic d’activité des ischio-jambiers relativement faible par rapport au NHE, mais permet une charge excentrique, dans une position allongée des ischios-jambiers similaire à celle pendant la dernière phase de swing de course à grande vitesse. Cependant, rappelons que le niveau d'activation reste éloigné des activations du sprint. Ainsi ce type d'exercices sera utilisé en progression dans les phases débutantes de la réhabilitation et non en terminales. La pratique du  NHE modifié pourrait se discuter car il combine les avantages des deux exercices : une activité des ischio-jambiers relativement élevée et une charge excentrique dans une position allongée, tout en étant pratique car il ne nécessite aucun équipement spécial.

L'article en open acess ici 




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique