KINESPORT KINESPORT







Configuration fibreuse du compartiment fascia iliaca par plastination

Interconnections adducteurs/abdos/iliopsoas/facia lata/sartorius/rectus femoris/Quadratus lombarum/L5/ mésocolon / iléon / L5 et ligaments ilio-lata



Une mise au point par plastination.

La connaissance de l'anatomie est primordiale en kinésithérapie du sport et de la santé. De nouvelles voies d'observations existent aujourd'hui comme la plastination. Elle nous permet de mieux comprendre les interconnections et les variabilités inter-individuelles. Dans le cadre par exemple des athletic groin pain et  des lombalgies il est indispensable de comprendre les détails anatomiques. Par ailleurs cela peut nous permettre de mieux comprendre pourquoi certains blocs analgésiques fonctionnent moins que d'autres selon la localisation de l'aiguille. ou pourquoi les séances en physiothérapie invasive telle que la neuromodulation percutanée doivent être réalisée avec  assistance échoscopique.

L'étude de WU  "Fibrous configuration of the fascia iliaca compartment: An epoxy sheet plastination and confocal microscopy study" qui vient d'être publiée le 31 janvier 2020 dans la revue NATURE  est synthétisée via, attention,  uniquement un descriptif anatomique. 



Origines du fascia lata. 
 
Le fascia lata dans le triangle fémoral a deux origines. La partie médiale du fascia lata est le prolongement inférieur du ligament inguinal, qui contribue aux parois antérieure et médiale de la gaine vasculaire fémorale et fusionné avec le fascia pectinéaire. Le prolongement inférieur du ligament inguinal provient des fibres aponévrotiques non seulement de l'abdomen oblique externe mais aussi de l'abdomen oblique et transverse interne, et est ainsi apparu comme un fascia à 2 ou 3 couches en avant du nerf. La partie latérale du fascia lata chevauchait le sartorius et était formée de 2 à 3 ligaments en forme de rideau, appelés « ligaments de l'ilio-lata ». 
 
Les ligaments iliolata sont insérés de façon supérieure dans l'ASIS, inférieure et médiale au fascia lata, et s'est étendu latéralement et superficiellement et a continué sous forme de ligaments cutanés dans le tissu sous-cutané.
 
Structures de type fascia sous le fascia lata. 
 
Il y avait deux groupes de structures de type fascia profondément dans le fascia lata: un groupe latéral avec de multiples couches fasciales orientées transversalement ou obliquement qui provenaient des fibres aponévrotiques du sartorius et du rectus femoris et un groupe médial avec des faisceaux fibreux orientés longitudinalement qui proviennent principalement des fibres aponévrotiques de l'abdomen transverse, de l'abdomen oblique interne et de l'abdomen oblique externe.

Configuration fibreuse du compartiment fascia iliaca par plastination
 Origine et configuration du fascia iliaca.
 
Le fascia iliaca a été formé par les feuilles aponévrotiques fasciculaires périphériques (PFAS) du psoas et de l'iliacus plutôt que par l'épimysium des muscles. Sa partie antéro-inférieure était encore renforcée par les fibres aponévrotiques de l'abdomen transverse et de l'abdomen oblique interne.
Supérieurement, le fascia iliaca a progressivement disparu au niveau d'environ la 5e vertèbre lombaire (L5) où était l'origine la plus élevée du muscle iliaque. Au-dessus du niveau L5, le PFAS du psoas ancré au site d'attachement du mésocolon, et en dessous du niveau L5, était continu en antéromédial avec le fascia transversal. En arrière, le PFAS du psoas s'est étendu jusqu'au bord postérieur de l'iléon, formant une structure semblable à une membrane. Cette structure semblable à une membrane était un petit septum aponévrotique triangulaire pour séparer le FIC de l'espace paravertébral et a disparu après l'union des deux muscles. Il a également séparé le nerf obturateur du FIC. Ainsi, l'ouverture supérieure du FIC était au niveau L5 et le FIC ne contenait que le nerf fémoral et le LFCN mais pas le nerf obturateur. Par l'ouverture supérieure, le FIC communiquait avec l'espace adipeux extra-péritonéal et paravertébral.
 
Au niveau du tiers latéral du ligament inguinal, le fascia iliaca était renforcé par les fibres aponévrotiques de l'abdomen transverse et de l'abdomen oblique interne, formant une nappe tendineuse conjointe. Au niveau du tiers médian du ligament inguinal, le fascia iliaca fusionne médialement avec le fascia pectiné et a été renforcé latéralement par le PFAS de l'iliaque et du rectus femoris. Au niveau du tiers médial du ligament inguinal, le nerf fémoral transperce la feuille tendineuse conjointe, créant une ouverture inférieure du FIC. Latéralement au nerf, la feuille tendineuse conjointe s'est détachée et est apparue sous la forme de multiples structures en forme d'éperon.
 
Configuration du compartiment fascia iliaca.
 
Le FIC était un espace adipeux entre le fascia iliaca et l'épimysium de l'iliopsoas. Le FIC communiquait antéro-médialement avec l'espace extra-péritonéal et postérieurement avec l'espace paravertébral via son ouverture supérieure à environ L5. Le FIC et le compartiment du psoas qui était entre le psoas et le lumborum quadratus n'étaient pas enfermés dans une même enveloppe fasciale. Inférieurement, le FIC s'est progressivement effilé et a communiqué avec l'espace adipeux sous le fascia lata via son ouverture inférieure, la sortie du nerf fémoral dans la feuille tendineuse conjointe.
Le FIC contenait le nerf fémoral et le LFCN, mais pas l'oberturateur et les nerfs génito-fémoraux. Le nerf fémoral a traversé le FIC et avait un épinèvre intact, tandis que le LFCN a percé la feuille tendineuse conjointe au niveau de l'ASIS.
 
Cette étude a utilisé une nouvelle technologie anatomique bien établie de plastination pour révéler la configuration fibreuse fine du fascia iliaca, et sa relation avec le FIC et les principales branches du plexus nerveux lombaire. 
(1) Le fascia iliaca provient du PFAS du muscle iliopsoas et sa partie antérieure s'entremêle avec des fibres aponévrotiques de l'abdomen oblique interne et de l'abdomen transverse, formant une nappe tendineuse conjointe. 
(2) Le FIC est un espace adipeux en forme d'entonnoir entre le fascia iliaca et l'épimysium du muscle iliopsoas, et possède une ouverture supérieure et inférieure par laquelle il communique avec l'espace extra-péritonéal supérieurement et un espace adipeux dans le triangle fémoral inférieurement. 
(3) Le volume estimé du FIC dans le cadavre était d'environ 23 ml, dont environ un tiers était inférieur au niveau de l'ASIS.
 
Depuis sa première édition, Grey's Anatomy définit que le fascia iliaca est relié latéralement à la crête iliaque et médialement au bord pelvien, formant le FIC. Cependant, l'origine du fascia iliaca a été décrite comme la couche aponévrotique ou la condensation du tissu adipeux extra-péritonéal. La présente étude a appuyé la description originale de Grey's Anatomy et a précisément démontré que son origine était le PFAS du psoas et des muscles iliaques, principalement au-dessus et en dessous du ligament inguinal, respectivement. Comme le montrent les tests de propagation du latex de cette étude, le fascia aponévrotique semble moins poreux qu'un fascia formé par condensation du tissu conjonctif lâche.
 
Supérieurement, le fascia iliaca a disparu au niveau L5 où la partie supérieure du muscle iliacus provient de l'ilium, et le PFAS des ancres du psoas au niveau de l'attachement du mésocolon plutôt que continue avec le fascia transversalis. Ainsi, la configuration fibreuse de l'aponévrose iliaque est différente de l'aponévrose du psoas et le niveau du muscle iliaque supérieur doit être défini comme l'ouverture supérieure du FIC.  Par l'ouverture supérieure, le FIC communiquait librement avec l'espace extra-péritonéal et l'espace paravertébral. Au-dessous de l'ouverture supérieure, le fascia iliaca a formé une barrière fasciale aponévrotique pour séparer le FIC de l'espace extra-péritonéal et de l'espace paravertébral. Le FIC n'était pas le même que le compartiment du psoas qui se trouvait entre le psoas et le lumborum quadratus.
 

Configuration fibreuse du compartiment fascia iliaca par plastination

Configuration fibreuse du compartiment fascia iliaca par plastination

Configuration fibreuse du compartiment fascia iliaca par plastination

Configuration fibreuse du compartiment fascia iliaca par plastination
 
Cette étude a utilisé une nouvelle technologie anatomique bien établie de plastination
pour révéler la configuration fibreuse fine du fascia iliaca, et sa relation avec le FIC et les principales branches du plexus nerveux lombaire. 
  1. Le fascia iliaca provient du PFAS du muscle iliopsoas et sa partie antérieure s'entremêle avec des fibres aponévrotiques de l'abdomen oblique interne et de l'abdomen transverse, formant une nappe tendineuse conjointe. 
  2. Le FIC est un espace adipeux en forme d'entonnoir entre le fascia iliaca et l'épimysium du muscle iliopsoas, et possède une ouverture supérieure et inférieure par laquelle il communique avec l'espace extra-péritonéal supérieurement et un espace adipeux dans le triangle fémoral inférieurement. 
  3. Le volume estimé du FIC dans le cadavre était d'environ 23 ml, dont environ un tiers était inférieur au niveau de l'ASIS.
 
Depuis sa première édition, Grey's Anatomy définit que le fascia iliaca est relié latéralement à la crête iliaque et médialement au bord pelvien, formant le FIC. Cependant, l'origine du fascia iliaca a été décrite comme la couche aponévrotique ou la condensation du tissu adipeux extra-péritonéal. La présente étude a appuyé la description originale de Grey's Anatomy et a précisément démontré que son origine était le PFAS du psoas et des muscles iliaques, principalement au-dessus et en dessous du ligament inguinal, respectivement. Comme le montrent les tests de propagation du latex de cette étude, le fascia aponévrotique semble moins poreux qu'un fascia formé par condensation du tissu conjonctif lâche.
 
Supérieurement, le fascia iliaca a disparu au niveau L5 où la partie supérieure du muscle iliacus provient de l'ilium, et le PFAS des ancres du psoas au niveau de l'attachement du mésocolon plutôt que continue avec le fascia transversalis. Ainsi, la configuration fibreuse de l'aponévrose iliaque est différente de l'aponévrose du psoas et le niveau du muscle iliaque supérieur doit être défini comme l'ouverture supérieure du FIC.  Par l'ouverture supérieure, le FIC communiquait librement avec l'espace extra-péritonéal et l'espace paravertébral. Au-dessous de l'ouverture supérieure, le fascia iliaca a formé une barrière fasciale aponévrotique pour séparer le FIC de l'espace extra-péritonéal et de l'espace paravertébral. Le FIC n'était pas le même que le compartiment du psoas qui se trouvait entre le psoas et le lumborum quadratus.





SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique