KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Formation Puncture Kinésithérapique
  • Formation EBOAS
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert à Lyon
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert


Connaissances et examen de la manipulation thoracique en thrust : étude de la pratique actuelle au Royaume-Uni

Nicola R. Heneghan et Al.



Objectifs
La sécurité relative perçue lors de la manipulation en thrust de l’articulation thoracique (TTJM) a contribué à étayer son utilisation. Cependant, la TTJM n'est pas sans risque, dans la mesure où des effets secondaires transitoires (SE) et des événements indésirables (EI) graves ont été documentés. De nombreuse preuves de l'importance de l'examen de pré-thrust dans la réduction des EI existent dans d'autres régions de la colonne vertébrale, cette étude a examiné les connaissances sur le TTJM et l'examen pré-TTJM.
 
Méthode
Une enquête en ligne, fondée sur des preuves et une expertise existante, a été conçue et pilotée. Critères d'éligibilités : Physiothérapeutes formés au Royaume-Uni qui utilisent le TTJM. Recrutement via les réseaux professionnels et les médias sociaux de décembre 2016 à février 2017. L’analyse des données incluaient des analyses descriptives (moyennes, écart-type et fréquences / tendances centrales) et des analyses du contenu (thèmes et fréquences) pour toutes les données.
 
Résultats
Sur 306 réponses, l'échantillon comprenait 146 hommes (53%), âge moyen 36,37 (8,68 ans), 12,88 (8,67) années de pratique, 11,07 (8,14) années de spécialisation, travaillant dans le service national de santé ou dans le privé (81%) et effectuant 0 à 5 TTJM / semaine (86%). 40% (n = 83) ont utilisé l'examen pré-TTJM et 45% (n = 139) ont adapté l'examen pour différentes régions. La technique préférée était le TTJM en rotation en procubitus (67%). La perception du principal effet sous-jacent était neurophysiologique (54%), biomécanique (45%) ou placebo (1%). Des niveaux de concordance ont été trouvés pour les contre-indications (85%), les précautions (75%) et les drapeaux rouges (86%) avec une plus grande variabilité des risques, y compris EI et SE (61%).
 
Discussion
Les physiothérapeutes britanniques ont démontré une bonne connaissance et un accord concernant les contre-indications, les précautions et les drapeaux rouges en rapport avec la TTJM. Avec moins de 50% de répondants utilisant un examen pré-TTJM, ayant une connaissance variable des risques de TTJM et des effets thérapeutiques de TTJM, des recherches supplémentaires sont nécessaires.
 
 
Article original
Knowledge and prethoracic spinal thrust manipulation examination: a survey of current practice in UK, Nicola R. Heneghan et Al. Journal of manual and manipulative therapy, https://doi.org/10.1080/10669817.2018.1507269



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter