KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Différences dans la cinématique de la colonne vertébrale lombaire et des membres inférieurs chez les personnes atteintes ou non de lombalgie au cours d'une tâche de step-up : une étude transversale



Contexte



Les lombalgies (LBP) affectent plus d'un tiers de la population, et la LBP chronique est responsable de l'augmentation des coûts médicaux, des limitations fonctionnelles et d’une diminution de la qualité de vie. Une étiologie claire est souvent difficile à identifier, mais la posture et les mouvements dysfonctionnels sont considérés comme des facteurs contribuant à la LBP chronique qui sont abordés lors de l'intervention en physiothérapie. L'information sur le mouvement dysfonctionnel pendant les activités de la vie quotidienne chez les personnes atteintes de LBP peut aider pour des interventions plus efficaces. Le but de cette étude était de déterminer s'il y avait des différences dans la cinématique lombaire et la cinématique des membres inférieurs chez les personnes ayant ou non une LBP au cours d'une tâche de step-up.

 

Méthodes



Un échantillon de 37 participants comprenait 19 avec LBP et 18 sans antécédents de LBP. Tous les participants étaient âgés de 18 à 65 ans et les témoins étaient corrélés aux participants ayant une LBP en fonction de l'âge, du sexe et de l'IMC. Un système de capture de mouvement a été utilisé pour enregistrer la cinématique de la colonne vertébrale et des membres inférieurs lors de la tâche de step-up. Les tests ANOVA ont été utilisés pour déterminer les différences de cinématique tridimensionnelle entre les groupes.

 

Résultats



Les participants avec LBP ont affiché moins de mouvement lombaire inférieur dans le plan sagittal (P = 0,001), plus de mouvement du genou dans le plan frontal (P = 0,001) et plus de mouvement des membres inférieurs dans le plan horizontal (P = 0,002) que les témoins.

 

Conclusions



Les personnes atteintes de LBP affichent moins de mouvement de la colonne lombaire inférieure dans le plan sagittal et plus de mouvement des membres inférieurs hors de ce plan. Cliniquement, la tâche de step-up peut être utilisée pour identifier ces mouvements dysfonctionnels pour développer des interventions ciblées pour les patients atteints de LBP.

 

Texte d’origine



Differences in lumbar spine and lower extremity kinematics in people with and without low back pain during a step-up task: a cross-sectional study. Katie Mitchell, Madeline Porter, Lauren Anderson, Carter Phillips, Grayson Arceo, Brian Montz, Susan Levy and Sara P. Gombatto . BMC Musculoskeletal DisordersBMC series https://doi.org/10.1186/s12891-017-1721-z



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter