KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Kickoff
  • Masterclass


Effet du Dry Needling sur la force des muscles fléchisseurs et extenseurs du genou et sur l’amplitude de flexion de la hanche chez des footballeurs d’élite.



Effet du Dry Needling sur la force des muscles fléchisseurs et extenseurs du genou et sur l’amplitude de flexion de la hanche chez des footballeurs d’élite.

Introduction


 
Les lésions musculaires du membre inférieur sont parmi les blessures les plus courantes dans le sport et représentent environ 1/3 des motifs de consultations en médecine du sport (1,2,16).
Dans le football professionnel, les blessures musculaires touchent principalement les quatre grands groupes musculaires des membres inférieurs (92% de toutes les blessures musculaires), les muscles ischio-jambiers étant le plus souvent en cause (8).
 
Parmi les facteurs de risques recensés, la flexibilité et une force réduite ont été associés à des TriggerPoints myofasciaux (TrP). Les TrP sont des points hyperirritables situés dans le muscle squelettique ou fascia. Ils causent typiquement une douleur irradiée, une sensibilité locale, et des changements du système autonome lors de leur compression (3,25).

Un procédé pour le traitement des TrP myofasciaux est la technique du Dry Needling (DN) (29). Dans cette technique, une fine aiguille d'acupuncture stérile est introduite dans un TrP déclenchant une réponse réflexe de contraction musculaire rapide, conduisant à un changement de paramètres inflammatoires locaux dans le milieu (29).
 
Comme le traitement au DN procure souvent à court terme une fatigue et une augmentation de la sensibilité de la zone traitée, il est souvent accompagné d’un traitement par pulvérisation et étirement, ou de thérapie par massage comme le massage à hydro-jet (14). Bien que les preuves scientifiques tendent vers des effets cliniques spécifiques du DN sur la fonction musculaire et les syndromes de douleur associés, jusqu'à présent, aucune étude n'a été menée pour évaluer la performance musculaire et de flexibilité.

Cette étude vise à étudier les effets du DN en combinaison avec le massage à hydrojet sur la force musculaire de la cuisse et l’amplitude de flexion de hanche chez des joueurs de football d'élite et des jeunes d'un club de football professionnel de Bundesliga en Allemagne.
 

Méthode


 
Type d’étude
Ceci est une étude prospective, randomisée contrôlée en aveugle sur 30 joueurs de football répartis en 3 groupes.
Le DN avec massage à hydrojet a été comparé à un groupe laser placebo (dispositif de laser inactif) avec massage hydrojet (PL), 1 fois par semaine pendant 4 semaines et un groupe contrôle (CO) sans intervention. La collecte des données est réalisée au début du traitement (M1) à la fin du traitement (M2 = 4 sem post-M1), et après 4 semaines de suivi (M3).
 
Sujets
Trente joueurs de football semi-professionnels sains des catégories U19 et U23  d'un club de football professionnel allemand de Bundesliga et d’un âge moyen de 18,4 ans ont été inclus.

Groupe DN + massage hydrojet
Le DN est réalisé par des aiguilles d'acupuncture insérées à l'avant et à l'arrière des cuisses de l'athlète dans des TrP détectés à la palpation. Le DN a été réalisé par un spécialiste en médecine du sport et acupuncture avec une expérience de plus de 15 ans.
Le DN était suivi d’un massage par hydrojet réalisé par un physiothérapeute, en aveugle.
 
Groupe Laser Placebo + massage hydrojet
Le traitement au laser placebo consistait en un traitement de 20 minutes des TrP détectés sur palpation avec au laser inactif émettant une lumière infrarouge. Les deux thérapeutes ainsi que l’athlète sont convaincus que le laser fonctionne pleinement. Tous deux sont aveuglés jusqu'à la fin des mesures. Le traitement au laser placebo est suivi d'un massage hydrojet de 10 min des cuisses, réalisé par le même physiothérapeute que dans le groupe DN.
 
Paramètres mesurés
 
  • Force musculaire maximale des extenseurs et fléchisseurs de genou
 
Des mesures isométriques sur appareil isocinétique CYBEX sont réalisés séparément pour chaque côté. Les extenseurs du genou ont été mesurés à 60 degrés de flexion de genou. Les fléchisseurs à 30 degrés de flexion. Le paramètre retenu est la valeur moyenne des deux valeurs maximales (de deux mesures de chaque côté), calculées pour les extenseurs du genou, ainsi que pour les fléchisseurs de genoux
 
  • Endurance musculaire des extenseurs et fléchisseurs de genou.
 
Des mesures isocinétiques avec une vitesse de rotation de 180 deg/s ont été réalisées de chaque côté séparément.
L’amplitude était calibrée entre 90 et 180 de flexion de genou. Les sujets devaient réaliser 25 flexion/extension maximales.
 
  • Amplitude de flexion de la hanche.
 
L’amplitude de flexion de hanche a été mesurée par un Straight Leg Raise Test mesuré par inclinomètre. Le test réalisé sur le dos avec le tronc et la hanche en position neutre, était arrêté dès lors que la flexion de hanche passive réalisée par l’examinateur n’était plus possible ou qu’il entrainait des compensations.
 

Résultats


 
Effet traitement

Comparaisons au sein de groupes

Le groupe DN a montré une amélioration significativement plus élevée au niveau :
  • de l’endurance des extenseurs du genou à M2 (P = 0,039) et M3 (P = 0,008) par rapport à M1, alors que le groupe laser placebo a enregistré une légère amélioration mais non significative à M2 et M3 par rapport à M1.
  • de l’endurance des fléchisseurs du genou à M2 par rapport à M1 (P = 0,0001) alors que le groupe laser placebo a montré peu d'amélioration (P = 0,622) à M2 par rapport à M1.
En ce qui concerne l'amplitude de flexion de la hanche, les 2 groupes DN et PL ont montré une amplitude significativement plus élevée de mouvement à M2 et M3 par rapport à M1.


Le groupe témoin sans intervention n’a montré aucune amélioration significative dans toute comparaison intra-groupe.

Effet du Dry Needling sur la force des muscles fléchisseurs et extenseurs du genou et sur l’amplitude de flexion de la hanche chez des footballeurs d’élite.
Comparaisons des groupes.
 
Entre M2 et M1, seule l'amplitude des mouvements de flexion de la hanche a montré une différence significative entre les groupes (p = 0,0003) (Tab. 2)  Les tests post-Hoc ont révélé une différence significative entre le groupe DN et le groupe témoin (P = 0,0002).
 

Effet du Dry Needling sur la force des muscles fléchisseurs et extenseurs du genou et sur l’amplitude de flexion de la hanche chez des footballeurs d’élite.
Entre M3 et M1, la force maximale des extenseurs du genou (P = 0,035) (Fig. 2) ainsi que l'amplitude du mouvement de flexion de la hanche (P = 0,0003) (Fig. 3) ont montré une différence significative entre les groupes.
 

Effet du Dry Needling sur la force des muscles fléchisseurs et extenseurs du genou et sur l’amplitude de flexion de la hanche chez des footballeurs d’élite.

Effet du Dry Needling sur la force des muscles fléchisseurs et extenseurs du genou et sur l’amplitude de flexion de la hanche chez des footballeurs d’élite.
En ce qui concerne l'amplitude du mouvement de flexion de la hanche, les tests post hoc ont révélé une différence de significative entre le groupe DN et le groupe témoin (P = 0,0002) ainsi qu'entre le DN et le groupes laser placebo (P = 0,01). Les tests post hoc ont révélé une différence significative entre groupe DN et le groupe témoin en ce qui concerne la force maximale des extenseurs du genou (P = 0,049).

Blessures subséquentes et temps de récupération résultant jusqu'au retour au jeu pendant la saison à venir (suivi de 5 mois).
 
En comparant le nombre de blessures entre les groupes, aucune différence significative (P = 0,30) n’a été démontrée entre les groupes.
 

Discussion



Le groupe DN a montré une nette amélioration de l'endurance musculaire des extenseurs du genou et de flexion de la hanche persistant 4 semaines après le traitement, ainsi qu'une amélioration à court terme de l'endurance musculaire des fléchisseurs du genou dans l'analyse intra-groupe.

Par rapport au placebo, le groupe DN a montré un effet significatif sur la flexion de la hanche qui persistait 4 semaines après le traitement. Par rapport au groupe contrôle sans traitement, le groupe DN a aussi une amélioration significative de la force maximale des extenseurs du genou également 4 semaines après le traitement

Par rapport aux deux groupes témoins, le DN n’a pas réduit le nombre de joueurs blessés musculaires avec un temps réduit sans entraînement.

Le DN n’a été étudié scientifiquement que jusqu'à récemment. L'année dernière, la preuve vers un effet clinique du DN dans les pathologies associées aux tensions musculaires a augmenté avec un effet spécifique du DN sur la cervicalgie et l’amplitude de mouvement cervical chez les patients souffrant de douleur chronique (15) (19) (13). En outre des essais contrôlés randomisés indiquent les effets spécifiques du DN dans le traitement du syndrome de la douleur myofasciale (6,26), la spasticité post-AVC (22), la fibromyalgie (4), de l'instabilité de la cheville (21), et la douleur au talon plantaire (5).

En plus de la stimulation mécanique du tissu avec un changement dans le milieu des paramètres inflammatoires locaux (29), une réduction à distance des neuromédiateurs inflammatoires tels que la substance P pourrait ainsi être responsable de l'effet de DN (10).

Les limites de cette étude sont le nombre relativement faible d'athlètes inclus ainsi que la difficulté d'aveuglement du DN.
 

Conclusion


 
Le DN a montré un effet significatif sur l’amplitude de flexion de hanche qui persistait 4 semaines après le traitement par rapport au placebo, et sur la force maximale des extenseurs du genou 4 semaines après traitement par rapport à un contrôle sans traitement chez des joueurs d'élite de football. D'autres études doivent vérifier les effets cliniques, étudier les mécanismes sous-jacents, et explorer un effet en terme de prévention potentiel des blessures.
 

Texte d’origine


 
Effect of Dry Needling on Thigh Muscle Strength and Hip Flexion in Elite Soccer Players.
Christian Haser, Thmas Stöggl, Monika Kriner, Jörg Mikoleit, Bernd Wolfahrt, Johannes Scherr, Martin Halle, and Florian Pfab
 
 
Bibliographie :
 
  1. Bron C, Dommerholt JD. Etiology of myofascial trigger points. Curr Pain Headache Rep. 2012;16(5):439–44. 
  2. Casanueva B, Rivas P, Rodero B, Quintial C, Llorca J, Gonza ́lez- Ga MA. Short-term improvement following dry needle stimula- tion of tender points in fibromyalgia. Rheumatol Int. 2014;34(6): 861–6. 
  3. Cotchett MP, Munteanu SE, Landorf KB. Effectiveness of trigger point dry needling for plantar heel pain: a randomized controlled trial. Phys Ther. 2014;94(8):1083–94. 
  4. Couto C, de Souza IC, Torres IL, Fregni F, Caumo W. Paraspinal stimulation combined with trigger point needling and needle ro- tation for the treatment of myofascial pain: a randomized sham- controlled clinical trial. Clin J Pain. 2014;30(3):214–23. 
  5. Llamas-RamosR,Pecos-Mart ́ınD,Gallego-IzquierdoT,etal. Comparison of the short-term outcomes between trigger point dry needling and trigger point manual therapy for the management of chronic mechanical neck pain: a randomized clinical trial. J Orthop Sports Phys Ther. 2014;44(11):852–61. 
  6. Mejuto-Va ́zquez MJ, Salom-Moreno J, Ortega-Santiago R, Truyols- Dom ́ınguez S, Ferna ́ndez-de-Las-Pen ̃as C. Short-term changes in neck pain, widespread pressure pain sensitivity, and cervical range of motion after the application of trigger point dry needling in pa- tients with acute mechanical neck pain: a randomized clinical trial. J Orthop Sports Phys Ther. 2014;44(4):252–60. 
  7. Pecos-Mart ́ın D, Montan ̃ez-Aguilera FJ, Gallego-Izquierdo T, et al. Effectiveness of dry needling on the lower trapezius in patients with mechanical neck pain: a randomized controlled trial. Arch Phys Med Rehabil. 2015;96(5):775–81.
  8. Ribeiro F, Le ́pine PA, Garceau-Bolduc C, et al. Test–retest reliability of lower limb isokinetic endurance in COPD: a comparison of angular velocities. Int J Chron Obstruct Pulmon Dis. 2015;10:1163–72.
  9. Salom-Moreno J, Ayuso-Casado B, Tamaral-Costa B, Sanchez-Mila Z, Fernandez-de-Las-Penas C, Alburquerque-Sendin F. Trigger point dry needling and proprioceptive exercises for the management of chronic ankle instability: a randomized clinical trial. Evid Based Complement Alternat Med. 2015;2015:790209.
  10. Salom-Moreno J, Sanchez-Mila Z, Ortega-Santiago R, Palacios-Cena M, Truyol-Dominguez S, Fernandez-de-las-Penas C. Changes in spas- ticity, widespread pressure pain sensitivity, and baropodometry after the application of dry needling in patients who have had a stroke: a randomized controlled trial. J Manipulative Physiol Ther. 2014; 37(8):569–79.
  11. Simons DG. New views of myofascial trigger points: etiology and diagnosis. Arch Phys Med Rehabil. 2008;89(1):157–9.
  12. Vulfsons S, Ratmansky M, Kalichman L. Trigger point needling: techniques and outcome. Curr Pain Headache Rep. 2012;16(5): 407–12. 


Nouveau commentaire :


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter