KINESPORT KINESPORT







Effet du strapping et du taping sur des mesures de performance fonctionnelle chez des joueurs de basketball avec entorse latérale chronique de cheville



Effet du strapping et du taping sur des mesures de performance fonctionnelle chez des joueurs de basketball avec entorse latérale chronique de cheville
La cheville est l'articulation la plus souvent blessée dans les sports d'équipe tels que le rugby, le football ou encore le basketball. Environ 85 % de ces blessures à la cheville sont des entorses qui impliquent les ligaments latéraux de cheville. Près de 40 % des sujets ayant déjà eu cette pathologie présentent une instabilité fonctionnelle de cheville.
Dans le cadre du basketball, une étude sur des joueurs australiens a montré que les blessures à la cheville étaient responsables de plus de 50 % des périodes d'absentéisme des joueurs au cours d'une saison [2].
 
Cette étude en cross over, parue dans The International Journal of Sports Physical Therapy s'est intéressée à l'effet de différents bandages sur les performances fonctionnelles de joueurs de basketball avec des entorses chroniques de cheville. EN gros, est ce que l'application de bandage peut il nuire aux performances d'un athlète. L'étude stipule qu'aucun consensus n'existe pour savoir si les différentes contentions existantes interfèrent avec la fonction normale ou pas.
 
L'étude a porté sur 15 joueurs de basketball âgés de 18 à 22 ans (20,33 ± 1,4 ans) présentant des entorses de cheville récurrentes (au moins 3 fois) et ayant une instabilité fonctionnelle de cheville (IFC) diagnostiquée par the Cumberland Ankle Instability Tool (CAIT) [3]. Les participants ne savaient pas quels critères désignaient l'IFC.
 
Les tests de performance décrits brièvement ci-dessous (se référer à l'article pour davantage de précision sur les modalités des tests et leur précision diagnostique) ont été réalisés pour chaque sujet dans 4 conditions différentes de bandages, à une semaine d'intervalle : avec un bandage placebo, sans aucun bandage, avec du strapping et avec du taping. Avant chaque test, les sujets ont effectué un échauffement personnel habituel de 20 minutes.
 
- Hopping test (test de saut) : le sujet doit se déplacer en unipodal en sautant d'une surface à une autre, certaines surfaces étant horizontales et d'autres inclinées.
- Single Limb Hurdle Test (test de passage d'obstacles en unipodal) : le sujet doit se déplacer sur des carrés disposés au sol séparés par des obstacles de 15 cm, le tout en unipodal.
- Vertical Jump Test (test de saut vertical) : le sujet doit sauter le plus haut possible le long d'un mur sur lequel une trace de son saut est notée.
- Standing Heel Rise Test (test de montée sur pointes de pied) : le sujet se hisse sur les pointes de pied (décollement de 5 cm du talon) avec une fréquence de 40 fois par minute jusqu'à épuisement.
- Star Excursion Balance Test (test d'équilibre sur forme d'étoile) : le sujet est en équilibre unipodal et doit avec son pied controlatéral aller toucher le sol le plus loin possible dans 8 directions différentes).
- SportKAT (Kinesthetic Ability Trainer) : le test est réalisé sur une plateforme du même nom, reliée à un ordinateur, permettant d'évaluer l'équilibre (ici, unipodal) lors de deux tâches (une en statique et une en dynamique).
 
Le montage de taping était composé d'une bande sur le long fibulaire et une sur le court fibulaire (avec respect de leurs insertions, trajets et terminaison propres ; tension des bandes non précisées) et une sur le ligament tibiofibulaire (avec une tension de 25 %).
Le strapping était fait d'étriers médiaux et latéraux, ainsi que d'un bandage en 8 (cf. strapping pour syndrome postérieur).
Le bandage placebo a quant à lui été réalisé avec du strapping posé en forme de croix et sans aucune tension au niveau du coup de pied.
 
L'analyse statistique a consisté en une analyse de la variance à un facteur (one way ANOVA) avec corrections de Boneferroni.
 
Les résultats sont : 
- Test de saut : seulement différence statistiquement significative entre strapping et aucun bandage (p = 0,035).
- Test de passage d'obstacles en unipodal : différences statistiquement significatives entre strapping et placebo (p = 0,03), strapping et aucun bandage (p = 0,016), taping et placebo (p = 0,042) et taping et aucun bandage (p = 0,016).
- Test de montée sur pointes : différences statistiquement significatives entre strapping et placebo (p = 0,035), strapping et aucun bandage (p = 0,043), taping et strapping (p < 0,001) mais aucune différence entre taping et placebo et entre taping et aucun montage.
- Test de saut vertical : différences statistiquement significatives entre strapping et placebo (p = 0,002), strapping et aucun bandage (p = 0,002), taping et strapping (p < 0,001).
- Test d'équilibre sur l'étoile : aucune différence significative (valeurs de p entre 0,0699 et 0,963).
- SportKAT : aucune différence significative lors de la tâche dynamique (p = 0,388). Equilibre meilleur lors de la tâche statique avec taping par rapport aux autres conditions (p non précisé).
 
Les auteurs concluent que leur étude montre que le taping ne perturbe aucunement les performances lors de ces tests.
En revanche, lors du test vertical, la différence statistiquement significative en défaveur du strapping pourrait s'expliquer par le fait que ce bandage limite la flexion plantaire. De même lors du test de montées sur pointes de pied. Le taping n'engendre pas pour sa part de limitation fonctionnelle.
 
L'une des limites de l'étude est le nombre de sujets et la population étudiée.
D'autres études seraient à réaliser sur des échantillons plus grands et sur une population féminine ou de sport différent par exemple.
 
[1] Bicici S, Karatas N, Baltaci G. Effect of athletic taping and kinesiotaping on measurements of functional performance in basketball players with chronic inversion ankle sprains. Int J Sports Phys Ther. 2012 Apr;7(2):154-66.
 
 [2] McKay GD, Payne WR, Goldie PA, et al. A comparison of the injuries sustained by female basketball and netball players. Aust J Sci Med Sport.1996; 28:12–7.
 
[3] Hiller CE, Refrehauge KM, Bundy AC, et al. The Cumberland Ankle Instability Tool: report of validity and reliability. Arch Phys Med Rehabil. 2006; 87:1235-41.
 
ijspt_07_154_1.pdf ijspt-07-154.pdf  (3.01 Mo)




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique