KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Kickoff
  • Masterclass


Effets de 12 semaines de soins chiropractiques sur l’intégration centrale de l’apport somatosenriel double chez des patients souffrant de douleurs chroniques : une étude préliminaire



H Haavik et al.
 
 

Objectif



Le but de cette étude préliminaire était d’évaluer si la technique du potentiel évoqué somatosenriel (SEP) est suffisamment sensible pour mesurer les changements dans les interactions corticales inhibitrices intrinsèques chez les patients souffrant de cervicalgie chronique et de douleur des membres supérieurs.
 

Méthode



La technique du ratio SEP d’une double stimulation nerveuse périphérique a été utilisé chez 6 sujets ayant des antécédents de douleur chronique au niveau cervical et des membres supérieurs. Les SEP ont été enregistré après la stimulation gauche ou droite du nerf médian et ulnaire au niveau du poignet. Les rapports ont été calculé pour N9, N13, P14-18, N20-P25, et P22-N30 à partir des amplitudes SEP obtenues à partir de la double stimulation nerveuse périphérique (médian et ulnaire) et divisées par la somme arithmétique des SEP obtenus lors de la stimulation individuelle de chacun des deux nerfs. Les mesures des résultats des rapports SEP et l’EVA ont été enregistré avant, après une période de soins classiques de 2 semaines et après 12 semaines d’une prise en charge chiropractique (composée de manipulations vertébrales et périphériques) combinée à un traitement manuel des tissus mous et un programme d’éducation à la douleur.
 

Résultats



Une diminution significative du rapport MU/M+U de l’amplitude SEP du composant P22-N30 a été observé après 12 semaines de soins, sans changement après la période contrôle. Il y a eu une diminution significative des scores EVA.
 

Conclusion



La technique du ratio SEP double semble être suffisamment sensible pour mesurer les changements dans les interactions corticales inhibitrices intrinsèques chez les patients souffrant de douleurs cervicales chroniques. Les observations effectuées chez 6 sujets ont révélé que 12 semaines de prise en charge chiropractique amélioraient l’amplitude SEP au niveau du cortex moteur, des zones prémotrices et/ou des zones sous-corticales telles que les ganglions de la base et/ou le thalamus. Il est possible que ces résultats expliquent l’un des mécanismes par lesquels les soins chiropractiques améliorent la fonction et réduisent la douleur chez les patients souffrant de douleurs chroniques.
 

Article original



Effects of 12 Weeks of Chiropractic Care on Central Integration of Dual Somatosensory Input in Chronic Pain Patients: A Preliminary Study. H Haavik et al. Journal of manipulative and physiological therapeutics 2017. DOI :http://dx.doi.org/10.1016/j.jmpt.2016.10.002



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter