KINESPORT KINESPORT







Effets de la lombalgie et des blessures aux membres inférieurs sur la morphologie et la fonction des muscles multifides lombaires chez les joueurs de football universitaires



Les lombalgies (Low Back Pain : LBP) et les blessures aux membres inférieurs sont parmi les blessures les plus courantes chez les footballeurs d'élite, avec une prévalence annuelle de LBP de 64% et un taux de blessures aux membres inférieurs en compétition variant entre 18 et 80%.
Un bon fonctionnement du Muscle Multifidus Lombaire (Lumbar Muldifidus Muscle : LMM) est essentiel pour maintenir l'intégrité de la chaîne cinétique et répartir les forces entre les membres inférieurs et les membres supérieurs. Bien que les études IRM et échographique aient signalé des changements morphologiques (Atrophie, asymétrie) et une fonction altérée du LMM chez les athlètes atteints de lombalgie, les résultats de la littérature restent controversés et suggèrent que ces changements peuvent être liés à des sports spécifiques ou au niveau de compétition. Étant donné que le LMM joue un rôle clé dans le contrôle lombo- pelvien, une meilleure compréhension des caractéristiques du LMM et son association avec la composition corporelle, tant chez les athlètes masculins que féminins, ainsi que leurs implications dans différents sports et leur susceptibilité aux blessures peuvent fournir des informations précieuses pour les screening de présaison et une réadaptation plus efficace et ciblée.
Le but de cette étude de Neil Nandlall et coll (2020) publiée en 2020 dans le BMC Musculoskeletal Disorders était : 1) d’étudier les caractéristiques du LMM chez des joueurs de football universitaires masculins et féminins, et leur association potentielle avec la lombalgie et les blessures aux membres inférieurs; 2) d’examiner la relation entre les caractéristiques du LMM et les mesures de la composition corporelle; et 3) d'examiner les changements au cours de la saison des caractéristiques du LMM chez les joueurs de football.

Méthode

Les participants
Vingt-sept joueurs de football (12 femmes, 15 hommes) des équipes universitaires de l'Université Concordia se sont portés volontaires pour participer à cette étude et ont été évalués pendant la pré-saison (fin août à début septembre 2016). Parmi ceux-ci, un total de 18 joueurs (11 femmes, 7 hommes) étaient disponibles et réévalués à la fin de la saison de compétition.

Procédures
Un questionnaire d’auto-évaluation a été utilisé pour recueillir des informations sur la démographie des joueurs et l'historique de LBP pendant la pré-saison. Les joueurs ont été invités à répondre « oui » ou « non » à la présence de LBP au cours des 3 derniers mois avant l'évaluation. Une échelle visuelle numérique de la douleur (EVA) a été utilisée pour évaluer l'intensité moyenne de la lombalgie (0 = aucune douleur, 10 = la pire douleur possible). Les joueurs ont également été invités à indiquer l'emplacement de la LPB (Centré, côté droit, côté gauche) et la durée (en mois). Enfin, les joueurs ont été interrogés sur leurs antécédents de blessures aux membres inférieurs au cours des 12 derniers mois et sur les parties du corps blessées, le cas échéant. De même, à la fin de la saison de compétition, les joueurs ont rempli un questionnaire leur demandant s'ils souffraient ou avaient souffert d’une blessure aux membres inférieurs pendant la saison.
 
Mesures du LMM
L’évaluation du CSA du LMM a été réalisée sous échographie (LOGIQ) (Figure 1)
Effets de la lombalgie et des blessures aux membres inférieurs sur la morphologie et la fonction des muscles multifides lombaires chez les joueurs de football universitaires

La fonction du LMM a été évaluée en obtenant des mesures d'épaisseur au repos, et pendant la contraction par l’intermédiaire d’une élévation du bras controlatéral. (Figure 2)
Ces mesures ont été réalisée en décubitus ventral, puis en position debout.
Effets de la lombalgie et des blessures aux membres inférieurs sur la morphologie et la fonction des muscles multifides lombaires chez les joueurs de football universitaires

DEXA

Un scan DEXA complet du corps (Lunear Prodigy Advance, GE) a été obtenu pour chaque joueur et effectué par un technicien certifié en imagerie médicale.


RÉSULTATS
  • Un total de 30% (n = 8) ont signalé une lombalgie pendant la pré-saison (3 derniers mois) et 48% (n = 13) ont déclaré avoir subi une blessure aux membres inférieurs au cours des 12 derniers mois.

Caractéristiques du LMM
 
  • Les mesures couchées et debout du LMM côtés droit et gauche, chez les joueurs féminins et masculins, sont présentées dans le Tableau 2.
Effets de la lombalgie et des blessures aux membres inférieurs sur la morphologie et la fonction des muscles multifides lombaires chez les joueurs de football universitaires

  • Le CSA du LMM, l'épaisseur au repos et pendant la contraction, dans les deux positions (couchée et debout) étaient significativement plus importants pour les joueurs masculins que féminins. L'asymétrie latérale du CSA en position couchée était également significativement plus importante chez les hommes (p = 0,02). L’écho intensité du LMM (EI - indicateur de la qualité musculaire à l'aide de l'échelle de clareté échographique) était significativement plus élevé chez la femme (p <0,001).
  • L'épaisseur du LMM contracté en position couchée et du CSA du LMM en position debout était également significativement plus élevée du côté gauche chez les joueurs masculins (p = 0,04 et p = 0,02, respectivement).

Associations aux LBP et aux blessures des membres inférieurs
 
  • Le pourcentage de changement d'épaisseur en contraction en position couchée était significativement plus élevé chez les joueurs qui ont déclaré avoir eu une LBP au cours des 3 mois précédents (p <0,001, tableau 3). Alors qu'une plus grande épaisseur du LMM en contraction était associée avec aux blessures des membres inférieurs au cours des 12 derniers mois (p = 0,03).
Effets de la lombalgie et des blessures aux membres inférieurs sur la morphologie et la fonction des muscles multifides lombaires chez les joueurs de football universitaires

Associations entre les caractéristiques du LMM et la composition corporelle
 
  • Le CSA du LMM était significativement corrélé avec la taille (couché: r = 0,52, p = 0,005; debout: r = 0,52, p = 0,01), le poids (couché: r = 0,54, p = 0,003; debout: r = 0,55, p = 0,006), la masse osseuse totale (couchée: r = 0,56, p = 0,003; debout: r = 0,51, p = 0,01), et la masse maigre totale (r = 0,65, p <0,001; r = 061, p = 0,001) .
  • L’EI du LMM était corrélé au pourcentage total de graisse corporelle (r = 0,69, p <0,001). Le pourcentage total de graisse corporelle était également corrélé au CSA du LMM CSA en position couchée (r = - 0,41, p = 0,03).

Changements en cours de saison
 
  • Une diminution significative de l’épaisseur au repos du LMM en cours de saison a été observé en cours de saison (p = 0,03). Les changements entre les mesures LMM de présaison et de fin de saison n'étaient pas associés au LBP au cours de la saison, mais une diminution plus importante (atrophie) de l'épaisseur du LMM au repos (position couchée) au cours de la saison était associée aux blessures des membres inférieurs pendant la saison (p = 0,01).



DISCUSSION

Comme attendu, les hommes avaient un CSA du LMM plus élevé que les femmes. Nos résultats suggèrent également que les footballeurs masculins et féminins semblaient avoir un CSA du LMM plus important au niveau L5 que les sujets sains non sportifs d'âges similaires. Une telle hypertrophie est probablement une adaptation liée aux mouvements de hautes intensité répétitifs et aux exigences fonctionnelles spécifiques du sport. L'épaisseur du LMM à la contraction et le CSA en position debout étaient également significativement plus élevés du côté gauche par rapport à la droite chez les athlètes masculins. Comme la frappe est une tâche asymétrique et balistique qui implique une flexion de la hanche, une rotation du tronc et une stabilisation sur la jambe non dominante, cela peut avoir contribué à la plus grande taille du LMM du côté gauche.
Nous n'avons trouvé aucune différence significative dans le CSA du LMM entre les joueurs de football avec et sans LBP.
Les joueurs de football avec LBP présentaient cependant une contraction plus importante du LMM en position couchée par rapport aux joueurs sans LBP. Hides et al. ont également signalé une contraction plus importante du LMM (position couchée) au niveau L2 chez les joueurs de football professionnels atteints de LBP, ainsi qu'une contraction plus importante du muscle abdominal transverse (TrA). On pense que de telles augmentations de l'activation du LMM et du TrA représentent une stratégie inadaptée, résultant de troubles du mouvement et du contrôle moteur. Les personnes atteintes de troubles du contrôle moteur présentent des déficits de stabilité lombo-pelvienne, qui se manifestent par une perte de contrôle dans les mouvements de la colonne vertébrale, entraînant des douleurs et un handicap.
Une augmentation de l'activation musculaire du tronc a également été signalée chez des sous- groupes de patients LBP chronique non- spécifique (altération du contrôle moteur de l'extension active et altération du contrôle moteur du schéma de flexion) lors de l'exécution de tâches fonctionnelles par rapport à des sujets sains, ce qui suggère en outre qu'une augmentation de la co-contraction musculaire peut être un facteur pour les personnes souffrant de douleur. L'activation musculaire persistante peut restreindre le mouvement intervertébral en tant que mécanisme protecteur du système neuromusculaire et ainsi permettre de raidir la colonne vertébrale afin de protéger la structure vertébrale passive dysfonctionnelle dans les mouvements provocateurs.
Nos résultats suggèrent que l'épaisseur du LMM lorsqu'il était contracté en position couchée était légèrement plus élevée chez les joueurs qui ont déclaré avoir subi une blessure au membre inférieur au cours des 12 derniers mois.
Alors que le pourcentage total de graisse corporelle était fortement corrélé à l’EI et au CSA du LMM, l'IMC ne l'était pas. Ces résultats fournissent des preuves supplémentaires pour étayer cette composition corporelle.
Comme nos résultats ont également révélé qu'une diminution plus importante de l'épaisseur du LMM au repos (position couchée) était associée aux blessures des membres inférieurs pendant la saison, des études supplémentaires devraient étudier les variations en saison des muscles du tronc impliqués dans la stabilité lombo-pelvienne chez les athlètes d'élite, car l'atrophie musculaire, le déséquilibre et les déficits neuromusculaires peuvent contribuer à la sensibilité des blessures.
Une des principales limites de l’étude est la faible taille de l’échantillon et l’absence de groupe contrôle.
Effets de la lombalgie et des blessures aux membres inférieurs sur la morphologie et la fonction des muscles multifides lombaires chez les joueurs de football universitaires

Conclusions
Des différences dans les caractéristiques du LMM entre les joueurs de football masculins et féminins ont été observées. Les joueurs de football avec LBP dans les 3 mois précédents ont eu une plus grande contraction du LMM en position couchée. Bien que nous ayons observé des changements en saison minimes dans la morphologie et la fonction du LMM, une diminution plus importante de l'épaisseur du LMM a été associée au fait d'avoir subi une blessure aux membres inférieurs pendant la saison de jeu. Les caractéristiques du LMM ont également été corrélées aux mesures de la composition corporelle. Une évaluation en pré saison des caractéristiques du LMM peut être utile dans un programme de prévention des blessures.

Article original :
The effect of low back pain and lower limb injury on lumbar multifidus muscle morphology and function in university soccer players Nandlall et al. BMC Musculoskeletal Disorders (2020) 21:96 https://doi.org/10.1186/s12891-020-3119-6
RESEARCH ARTICLE




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique