KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Efficacité d'une approche manuelle spécifique de la région suboccipitale chez les patients souffrant de douleurs cervicales mécaniques chroniques et de déficit de rotation dans la colonne cervicale supérieure



Contexte



La cervicalgie mécanique est un problème très répandu dans les milieux de soins primaires. Beaucoup de ces patients ont une mobilité limitée de la colonne vertébrale cervicale. Plusieurs techniques manuelles ont été recommandées pour restaurer la mobilité cervicale, mais leur efficacité chez ces patients est inconnue. L'objectif de la présente étude est de comparer l'efficacité de deux types de techniques spécifiques de la région du haut du cou: la technique d'inhibition suboccipitale par pression maintenue (PMSIT) et la mobilisation par glissements en translation dorsale (TDGM) C0-C1, comme adjuvant à une traitement de physiothérapie protocolisé de la région du cou chez des sujets souffrant de douleurs au col mécaniques chroniques et déficit de rotation dans la colonne cervicale supérieure.

 

Méthodes



Essai clinique randomisé, prospectif, en double aveugle (patient et évaluateur). Les participants (n = 78) seront répartis au hasard en trois groupes. Le groupe de contrôle recevra un traitement protocolisé pendant 3 semaines, le groupe de mobilisation recevra le même traitement protocolisé et 6 sessions (2 par semaine) de la technique TD0M C0-C1 et le groupe de pression recevra le même traitement protocolisé et 6 sessions (2 par semaine) de la technique PMSIT. L'intensité de la douleur (VAS), l'incapacité du cou (NDI), l’amplitude de mouvement cervical (CROM), l'intensité de la migraine (HIT-6) et l’évaluation du changement clinique (échelle GROC) seront mesurées. Les mesures seront effectuées au départ, post-traitement et 3 mois après la fin du traitement, par le même physiothérapeute en aveugle quant au groupe assigné au sujet.

 

Discussion



Nous croyons qu'une approche incluant un traitement manuel de la dysfonction cervicale supérieure sera plus efficace chez ces patients. En outre, la technique PMSIT agit principalement sur la musculature, tandis que la technique TDGM agit sur l'articulation. Nous nous attendons à préciser quel composant est plus efficace pour améliorer la mobilité cervicale supérieure.
 

Texte d’origine



Effectiveness of a specific manual approach to the suboccipital region in patients with chronic mechanical neck pain and rotation deficit in the upper cervical spine: study protocol for a randomized controlled trial. Vanessa González Rueda, Carlos López de Celis, Martín Eusebio Barra López, Andoni Carrasco Uribarren, Sara Castillo Tomás and Cesar Hidalgo García. BMC Musculoskeletal DisordersBMC series
https://doi.org/10.1186/s12891-017-1744-5



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter