KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Efficacité des exercices de glissement nerveux sur le syndrome du canal carpien : une revue systématique



Introduction


 
Le syndrome du canal carpien (SCC) est le résultat d'une irritation, d'une compression ou d'un étirement du nerf médian lorsqu'il traverse le canal carpien au niveau du poignet. Les symptômes vont de la douleur (principalement nocturne) (1) et de la paresthésie à l'atrophie musculaire de l'éminence thénar (2-6) Ce syndrome représente la lésion neurale la plus fréquente dans la population générale (1-4%) (7-9).
 
Récemment, plusieurs études ont rapporté des résultats intéressants de l'utilisation de la mobilisation neurodynamique comme traitement conservateur, avec un glissement nerveux favorisant la mobilisation des nerfs par rapport aux tissus musculosquelettiques. (2,17) L'effet biomécanique du traitement restaurerait la mobilité neurale en diminuant l'œdème et les adhérences au ce canal carpien (7,18,19)
À notre connaissance, cependant, l'efficacité clinique de l'approche neurodynamique reste incertaine, car très peu d'études à ce jour ont analysé cette approche pour le traitement de la SCC (18)
 

Methode


 
Notre revue systématique a été guidée par l'énoncé PRISMA (articles de référence pour les revues systématiques et les méta-analyses). (23) La stratégie de recherche comprenait tous les essais cliniques concernant le traitement neurodynamique du SCC. Les critères suivants ont été inclus : articles sur les participants âgés de 18 ans minimum, ayant un diagnostic clinique ou radiologique de SCC ; Et les articles sur la mobilisation neurodynamique en tant que méthode conservatrice pour le traitement SCC.
Au cours de la recherche, les auteurs ont considéré MEDLINE, la base de données sur les preuves de la physiothérapie (PEDro), le Web of Knowledge, Cochrane Plus et CINAHL, jusqu'en mai 2014.
L'échelle PEDro a été utilisée pour mesurer la qualité méthodologique des articles
 

Résultats


 
La stratégie de recherche a d’abord produit 118 articles. Après l'analyse, 13 essais cliniques ont été considérés selon les critères d'inclusion (Figure 1)

Aucune étude n’a satisfait à 100% sur l’échelle de PEDro
Le nombre de participants variait de 18 à 197.
 
Douleur :
Tous les participants se sont améliorés indépendamment du traitement choisi :
  • 2 études ont rapporté de meilleurs résultats dans le traitement standard sans glissement nerveux (22,32)
  •  1 signalait un soulagement plus précoce de la douleur dans le groupe des glissements nerveux (19)
Toutes les études qui ont analysé le glissement nerveux comme un traitement unique ont signalé un soulagement significatif de la douleur chez tous les patients. (12,25,26)
 
Fonction :
Concernant les études comparant le glissement nerveux aux soins standards :
  • 4 ont rapporté de meilleurs scores de fonction après soins standards sans glissement nerveux (22,30,32)
  • Une avec des résultats similaires (3)
  •  3 ont rapporté un meilleur état fonctionnel chez les participants du groupe mobilisations nerveuse (19,28,31)
Les études qui ont analysé les exercices le glissement nerveux en tant que traitement isolé ont rapporté qu'entre 71% et 93% des patients ont amélioré la fonction (12,25,26)
 
 
Autres résultats
Deux articles ont analysé le pourcentage de patients SCC qui ont subi une intervention chirurgicale comme principal résultat de l'efficacité des exercices de glissement nerveux (13,29) Les deux études ont rapporté que presque tous les participants recevant les glissements nerveux évitaient l'intervention chirurgicale.
 
Discussion
 
Les principaux résultats de cette revue systématique apportent des effets positifs de la mobilisation du nerf médian. Cependant, certaines études ont rapporté des effets identiques entre cette technique neurale et d'autres méthodes conservatrices dans le traitement du SCC, et même des résultats supérieurs pour les soins standards isolés. Cependant, la méthodologie de mauvaise qualité de certaines études aurait pu influencer les résultats.
 
Les études incluant la mobilisation neurale comme approche clinique du traitement SCC ont rapporté un soulagement de la douleur plus important et plus rapide, une diminution de la latence sensitive distale et de la sommation temporelle, et une amélioration des fonctions telles que la prise pouce index, évitant ainsi une intervention chirurgicale dans la majorité des cas (7,13,19, 26,27)
Fernandez-de-las-Peñas et coll. (26) et Ortega-Santiago et al.(7) ont rapporté un plus grand soulagement de la douleur chez les patients soumis à une mobilisation neurale. Cependant, l'absence de groupe témoin et l'étude d'un seul cas, respectivement, ont affaibli la preuve scientifique de ces résultats. D'autres auteurs ont signalé une amélioration de la douleur uniquement chez les patients qui ont reçu une mobilisation neurale (29) et une diminution du nombre de patients soumis à des traitements chirurgicaux parmis tous les patients recevant une mobilisation (neurale et carpienne) (29). L'échantillon réduit peut expliquer le manque de différences entre les variables restantes.
Pinar et al., (19) Akalin et al. (31) et Baysal et al. (28) ont démontré une force de préhension supérieure avec mobilisation tendineuse et nerveuse. En raison des tâches fonctionnelles impliquées dans les tests, ces auteurs ont obtenu des scores d'état fonctionnel plus élevés, bien que le traitement ait été combiné avec l'attelle. (31)
Baysal et al. ont retrouvé une latence de sensibilité distale améliorée et dont les effets perdurait de 4 à 8 semaines après le traitement chez les patients effectuant des exercices de mobilisation nerveuse et tendineuse. (28) Cette découverte représente la mesure la plus objective concernant les effets bénéfiques de l'approche neurodynamique.
En ce qui concerne les patients qui subissent un traitement chirurgical, les études ont révélé une diminution significative des symptômes après exercices de mobilisations tendineuses et nerveuses (13) Cependant, l'absence de randomisation et d'un groupe témoin empêche cette étude de conclure formellement.
 
En revanche, certaines études comparant les exercices de mobilisation nerveuse avec d'autres méthodes conservatrices ont rapporté des résultats similaires sans aucune différence avec l'approche neurale. (3)
Mais la plupart des études aujourd'hui ne sont pas d'accord. (22,30) Bien que Bialosky et al. obtiennent des résultats similaires en comparant un traitement placebo et les mobilisations nerveuses, ils ont révélé une amélioration de la sommation temporelle uniquement pour les exercices de mobilisation nerveuse (27). Puisque la sommation temporelle est médiée par des fibres de type C qui impliquent la progression et le maintien de la douleur chronique, cette découverte pourrait justifier la mobilisation neurale pour diminuer l'excitabilité des neurones de la corne dorsale (27).
 
La controverse sur la mobilisation neuronale comme méthode conservatrice dans le traitement de la STC répond aux différents paramètres ajoutés pendant les techniques neuronales : la plupart des études ont utilisé des exercices de mobilisation neurale qui étirent progressivement le nerf. (34) Les auteurs relatent une tension accrue due à une extension du poignet ayant des effets négatifs après une mobilisation neurale (35) : le stress nerveux accru causé par l'étirement et une haute mécanosensibilité peuvent produire des décharges ectopiques. (36) Ainsi, les auteurs utilisant la mobilisation neurale devraient éviter d'étirer excessivement le nerf médian avec une extension des doigts conjuguée à l'extension du poignet. Certains auteurs recommandent l'extension et la flexion alternatives du poignet avec respectivement une flexion et extension des doigts pour minimiser la tension du nerf médian pendant l'exercice. Plusieurs études ont ainsi oublié de contrôler ce glissement nerveux. (12,26)
 
Dans de futures recherches, les auteurs devraient distinguer la mobilisation neurale avec le paramètre glissement ou tension pour analyser séparément les effets des deux techniques neurales, ainsi que les patients ayant des caractéristiques anthropométriques et sociales homogènes.
Une autre question importante découlant de cette revue systématique est la faible qualité de la littérature traitant de la gestion conservatrice des patients SCC. Selon l'échelle PEDro, 6 des 13 études sélectionnées dans cette revue avaient 4 sur 5 des 11 items possibles et aucune étude ne satisfaisait à la qualité la plus élevée (11 articles). Le score le plus élevé parmi les études était de 9 sur 11 possibles. Les études futures devraient tenir compte de ces aspects pour améliorer la qualité des études et les résultats ultérieurs.
 

Conclusion



Les effets de mobilisation ne sont pas clairs en raison du manque d’études de qualité et de la non prise en compte du paramètre glissement ou tension ajouté lors de la mobilisation. Les effets mécaniques peuvent différer en raison de l'incomparabilité des 2 types de mobilisation. Les soins conservateurs classiques semblent être l'option la plus appropriée pour améliorer la douleur et la fonction des personnes atteintes de CTS, mais l'ajout d'exercices de mobilisation nerveuse par glissement peut améliorer cette récupération en accélérant le processus de réadaptation et en évitant l'intervention chirurgicale.
 

Texte d’origine



Effectiveness of Nerve Gliding Exercises on Carpal Tunnel Syndrome: A Systematic Review.
Ruth Ballestero-Pérez, PhD, Gustavo Plaza-Manzano, PhD, Alicia Urraca-Gesto, PT, Flor Romo-Romo, PT, María de los Ángeles Atín-Arratibel, MD, Daniel Pecos-Martín, PhD, Tomás Gallego-Izquierdo, PhD, and Natalia Romero-Franco, PhD
 
Références :
 
  1. Patel A, Culbertson MD, Hashem J, Jacob J, Edelstein D, Choueka J. The negative effect of carpal tunnel syndrome on sleep quality. Sleep Disord. 2014;2014:962746.
  2. Muller M, Tsui D, Schnurr R, Biddulph-Deisroth L, Hard J, MacDermid JC. Effectiveness of hand therapy interven- tions in primary management of carpal tunnel syndrome: a systematic review. J Hand Ther. 2004;17(2):210-228. 
  3. Brininger TL, Rogers JC, Holm MB, Baker NA, Li ZM, Goitz RJ. Efficacy of a fabricated customized splint and tendon and nerve gliding exercises for the treatment of carpal tunnel syndrome: a randomized controlled trial. Arch Phys Med Rehabil. 2007;88(11):1429-1435. 
  4. Coppieters MW, Alshami AM. Longitudinal excursion and strain in the median nerve during novel nerve gliding exercises for carpal tunnel syndrome. J Orthop Res. 2007; 25(7):972-980. 
  5. Piazzini DB, Aprile I, Ferrara PE, et al. A systematic review of conservative treatment of carpal tunnel syndrome. Clin Rehabil. 2007;21(4):299-314.
  6. Sucher BM, Schreiber AL. Carpal tunnel syndrome diagnosis. Phys Med Rehabil Clin North Am. 2014;25(2):229-247. 
  7. Ortega-Santiago R, de-la-Llave-Rincón AI, Ambite-Quesada S, Fernández-de-las-Peñas C. Tratamiento fisioterápico basado en la neuromodulación de la sensibilización central en el síndrome del túnel del carpo, a propósito del un caso. Fisioterapia. 2012;34(3):130-134. 
  8. Bongers FJ, Schellevis FG, van den Bosch WJ, van der Zee J. Carpal tunnel syndrome in general practice (1987 and 2001): incidence and the role of occupational and non- occupational factors. Br J Gen Pract. 2007;57(534):36-39. 
  9. Hegmann KT, Thiese MS, Wood EM, et al. Impacts of differences in epidemiological case definitions on preva- lence for upper-extremity musculoskeletal disorders. Hum Factors. 2014;56(1):191-202. 
  10. Coppieters MW, Butler DS. Do 'sliders' slide and 'tensioners' tension? An analysis of neurodynamic techniques and considerations regarding their application. Man Ther. 2008; 13(3):213-221. 
  11. Hough AD, Moore AP, Jones MP. Reduced longitudinal excursion of the median nerve in carpal tunnel syndrome. Arch Phys Med Rehabil. 2007;88(5):569-576. 
  12. Seradge H, Parker W, Baer C, Mayfield K, Schall L. Conservative treatment of carpal tunnel syndrome: an 
 outcome study of adjunct exercises. J Okla State Med Assoc. 2002;95(1):7-14.
  13. Rozmaryn LM, Dovelle S, Rothman ER, Gorman K, Olvey KM, Bartko JJ. Nerve and tendon gliding exercises and the conservative management of carpal tunnel syndrome. J Hand Ther. 1998;11(3):171-179.
  14. Verdugo RJ, Salinas RS, Castillo J, Cea JG. Surgical versus non-surgical treatment for carpal tunnel syndrome. Cochrane Database Syst Rev. 2003(3):CD001552.
  15. AndersonCR,MorrisRL,BoehSD,PanusPC,Sembrowich WL. Effects of iontophoresis current magnitude and duration on dexamethasone deposition and localized drug retention. Phys Ther. 2003;83(2):161-170.
  16. Viera AJ. Management of carpal tunnel syndrome. Am Fam Physician. 2003;68(2):265-272.
  17. Duymaz T, Sindel D, Kesiktaş N, Müslümanoğlu L. Efficacy of some combined conservative methods in the treatment of carpal tunnel syndrome: a randomized controlled clinical and electrophysiological trial. Turk J Rheumatol. 2012;27(1): 38-46.
  18. Oh J, Zhao C, Zobitz ME, Wold LE, An KN, Amadio PC. Morphological changes of collagen fibrils in the subsynovial connective tissue in carpal tunnel syndrome. J Bone Joint Surg Am. 2006;88(4):824-831.
  19. Pinar L, Enhos A, Ada S, Gungor N. Can we use nerve gliding exercises in women with carpal tunnel syndrome? Adv Ther. 2005;22(5):467-475.
  20. Butler DS. Movilización del Sistema Nervioso. Badalona, Spain: Paidotribo; 2002.
  21. Souvlis T, Vicenzino B, Wright A. Neurophysiological effect of spinal manual therapy [Internet]. In: Boyling JD, Jull GA, eds. Grieve's Modern Manual Therapy: The Vertebral Column. Edinburgh: Churchill Livingstone; 2004:367-380. Available at http://espace.library.uq.edu. au/view/UQ:70337. Accessed December 6, 2014.
  22. Heebner ML, Roddey TS. The effects of neural mobili- zation in addition to standard care in persons with carpal tunnel syndrome from a community hospital. J Hand Ther. 2008;21(3):229-240.
  23. Moher D, Liberati A, Tetzlaff J, Altman DG. Preferred reporting items for systematic reviews and meta-analyses: the PRISMA statement. Ann Intern Med. 2009;151(4):264-269 W264.
  24. Maher CG, Sherrington C, Herbert RD, Moseley AM, Elkins M. Reliability of the PEDro scale for rating quality of randomized controlled trials. Phys Ther. 2003;83(8):713-721.
  25. De-la-Llave-Rincon AI, Ortega-Santiago R, Ambite-Quesada S, et al. Response of pain intensity to soft tissue mobilization and neurodynamic technique: a series of 18 patients with chronic carpal tunnel syndrome. J Manipulative Physiol Ther. 2012;35(6):420-427.
  26. Fernandez-de-Las-Penas C, Cleland JA, Ortega-Santiago R, de-la-Llave-Rincon AI, Martinez-Perez A, Pareja JA. Central sensitization does not identify patients with carpal tunnel syndrome who are likely to achieve short-term success with physical therapy. Exp Brain Res. 2010;207(1-2):85-94.
  27. Bialosky JE, Bishop MD, Price DD, Robinson ME, Vincent KR, George SZ. A randomized sham-controlled trial of a neurodynamic technique in the treatment of carpal tunnel syndrome. J Orthop Sports Phys Ther. 2009;39(10):709-723.
  28. Baysal O, Altay Z, Ozcan C, Ertem K, Yologlu S, Kayhan A. Comparison of three conservative treatment protocols in carpal tunnel syndrome. Int J Clin Pract. 2006;60(7):820-828.
  29. Tal-Akabi A, Rushton A. An investigation to compare the effectiveness of carpal bone mobilisation and neurodynamic mobilisation as methods of treatment for carpal tunnel syndrome. Man Ther. 2000;5(4):214-222.
  30. Horng YS, Hsieh SF, Tu YK, Lin MC, Wang JD. The 
comparative effectiveness of tendon and nerve gliding exercises in patients with carpal tunnel syndrome: a randomized trial. Am J Phys Med Rehabil. 2011;90(6):435-442. 
  31. Akalin E, El O, Peker O, et al. Treatment of carpal tunnel syndrome with nerve and tendon gliding exercises. Am J Phys Med Rehabil. 2002;81(2):108-113.
  32. Bardak AN, Alp M, Erhan B, Paker N, Kaya B, Onal AE. Evaluation of the clinical efficacy of conservative treatment in the management of carpal tunnel syndrome. Adv Ther. 2009;26(1):107-116. 
  33. Park KM, Shin KJ, Park J, Ha SY, Kim SE. The usefulness of terminal latency index of median nerve and f-wave difference between median and ulnar nerves in assessing the  severity of carpal tunnel syndrome. J Clin Neurophysiol. 2014;31(2):162-168.
  34. Totten PA, Hunter JM. Therapeutic techniques to enhance nerve gliding in thoracic outlet syndrome and carpal tunnel syndrome. Hand Clin. 1991;7(3):505-520.
  35. Wright TW, Glowczewskie F, Wheeler D, Miller G, Cowin D. Excursion and strain of the median nerve. J Bone Joint Surg Am. 1996;78(12):1897-1903.
  36. Dilley A, Lynn B, Pang SJ. Pressure and stretch mechanosensitivity of peripheral nerve fibres following local inflammation of the nerve trunk. Pain. 2005;117(3): 462-472.
  37. Vysata O, Prochazka A, Kunc P, et al. Age delays the recovery of distal motor latency after carpal tunnel syndrome surgery. Acta Neurochir (Wien). 2014;156(7): 1335-1339.



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter