KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Efficacité du Pilates dans les atteintes partielles du ligament croisé antérieur



Efficacité du Pilates dans les atteintes partielles du ligament croisé antérieur

Introduction



Les ruptures partielles du ligament croisé antérieur (LCA) sont fréquentes, elles représentent 10-28% de toutes les atteintes du LCA (28). Cette atteinte s’accompagne d’un risque non négligeable d’évolution vers une rupture complète (30) et moins de 50% des patients retrouvent leur niveau d'activité antérieur.
Ainsi, le plan de traitement choisi doit être individualisé et adapté aux besoins de chaque patient. Identifier les patients présentant un risque faible ou élevé de progression vers une déficience ligamentaire complète est fondamental pour fournir des conseils thérapeutiques appropriés (29).

Des études récentes ont montré que le traitement conservateur produit de bons résultats lorsqu'il est prescrit à une population appropriée (16,27,30).

Dawson et al. [8] ont rapporté que les patients qui ont été traité de manière non chirurgicale pouvaient atteindre des niveaux fonctionnels et de satisfaction similaire à ceux qui avaient subi une chirurgie reconstructive.

L'objectif principal des traitements conservateurs pour les lésions du LCA est de prévenir la rechute et les atteintes concomitantes des tissus environnants, de maintenir la force, la fonction et la stabilité du genou. De ce fait, l’inclusion d’exercices de stabilisation dans la réhabilitation est prépondérante.
La musculature profonde est la base anatomique du mouvement. Elle va être le point d’ancrage des chaines musculaires physiologiques des extrémités et va jouer un rôle important dans la production, le contrôle et le transfert de force vers la périphérie.
Le Pilates a été utilisé depuis le début du XXe siècle comme une méthode permettant d’accroitre les capacités de stabilisation centrale, la force, la flexibilité et l'amplitude grâce à des mouvements contrôlés du corps avec une attention particulière accordé à la gestuelle d’exécution en ciblant la musculature abdominale et lombo pelvienne (21,31).

La littérature rapporte que le Pilates est efficace pour de nombreux troubles musculo-squelettiques (1,3,22). Cependant, peu de travaux se sont intéressés à son intérêt dans la prise en charge des pathologies des membres inférieurs et à ce jour, aucune étude n’a évalué ses effets sur les atteintes totales ou partielles du LCA.
 

Méthode



Cinquante participants de 20 à 45 ans présentant un diagnostic de lésion isolée du LCA ont été inclus dans l'étude. Les participants ont été assigné au hasard au groupe Pilates (n = 24) ou au groupe contrôle (n = 26).
Les sujets du groupe Pilates ont effectué des exercices de base axés sur la force musculaire et la flexibilité des membres inférieurs et du tronc à raison trois séances de 60 minutes par semaine pendant 6 semaines. Les participants ont ensuite réalisé un programme d’entrainement à domicile pendant une durée similaire.
Le groupe contrôle n'a reçu aucun traitement ni programme d'exercices à la maison.
Tous les patients ont été évalué en utilisant le Lysholm Knee Scale, le Cincinnati Knee Rating System et une évaluation isocinétique du quadriceps et des d'ischio-jambiers.
La satisfaction des patients concernant l'amélioration de la stabilité du genou a été évalué à l'aide de la Global Rating of Change Scale (GRC).
 

Résultats



Les différences entre les groupes ont révélé que le groupe Pilates a connu une amélioration significative par rapport à celle du groupe témoin, mesurée par la différence de force du quadriceps à 12 semaines (p = 0,03) (tableau 1).

Dans le groupe Pilates, des changements ont été observé pour toutes les mesures de résultats après 12 semaines, alors que les améliorations ne concernaient que les résultats fonctionnels dans le groupe témoin.

Efficacité du Pilates dans les atteintes partielles du ligament croisé antérieur
Tableau 1 : Evaluation isocinétique (180° s−1) et résultats fonctionnels initiaux et après de 12 semaines d’intervention.
 
Selon les réponses des participants du groupe Pilates sur la GRC, vingt-deux d’entre eux (88,0%) ont rapporté une grande amélioration en termes de stabilité, et deux (12,0%) des participants ont rapporté une amélioration légère.
En comparaison, six (23,0%) des participants du groupe témoin ont déclaré qu'ils se sentaient légèrement mieux, et dix (38,4%) des participants ont déclaré qu'ils ressentaient la même chose. De plus, dix (38,4%) participants du groupe témoin ont déclaré avoir l'impression que leur état s’était dégradé.
En résumé, la satisfaction des patients concernant la stabilité du genou était plus élevée dans le groupe Pilates que dans le groupe témoin.
 

Discussion



La constatation la plus importante dans la présente étude était que les participants du groupe Pilates ont connu un rétablissement supérieur par rapport au groupe témoin ; c'est-à-dire que le Pilates améliore la force du quadriceps, ce qui facilite le traitement des patients présentant une lésion partielle du LCA.
Même s'il n'existe pas de protocole de traitement conservateur bien défini concernant les atteintes partielles du LCA, de nombreuses études antérieures ont montré l'efficacité de certains traitements non chirurgicaux lors d’une atteinte partielle du LCA [6, 20, 26].
  • Odensten et al. [20] ont suivi prospectivement 21 patients souffrant d’une rupture partielle du LCA pendant 6 ans et ont conclu que ces atteintes sont bénignes et que les résultats à long terme sont bons.
  • Sommerlath et al. [26] ont évalué 22 patients et les ont suivis pendant 9-15 ans. Aucun patient dans cette étude n'a nécessité une chirurgie de reconstruction, et les auteurs ont conclu qu'un traitement conservateur peut être efficace pour cette affection.
  • Buckley et al. [6] ont rapporté que 60% des cas avaient des résultats bons ou excellents. Cependant, seulement 44% des patients avaient repris le sport à leur niveau antérieur à la blessure, et 72% ont rapporté des symptômes liés à l'activité.
  • Récemment, Mauidi et al. [17] ont suivi des patients pendant 12 à 66 mois et ont suggéré que les genoux déficients en LCA présentaient une bonne fonction du genou et une performance fonctionnelle, mais que le niveau d'activité des patients diminuait de 21% après la blessure.
 
Même si ces études suggèrent qu'un traitement non chirurgical après une rupture partielle du LCA est approprié, aucune étude n'a décrit un protocole d'exercice spécifique qui devrait être utilisé ou même si les patients doivent être suivis par un physiothérapeute. Par conséquent, cette étude comble le vide en décrivant une prise en charge potentielle pour les patients présentant des ruptures partielles du LCA.
En effet, les données actuelles indiquent qu'une diminution de la stabilité du tronc peut prédisposer les personnes à des blessures et qu'un entraînement approprié peut réduire les taux de blessures au dos et aux membres inférieurs [11, 12, 25]; par conséquent, le programme Pilates était principalement axé sur la stabilité de base, la force et la flexibilité des membres inférieurs.

Dans la présente étude, les scores à la Lysholm Knee Scale, le Cincinnati Knee Rating System, les mesures de force, et de stabilité selon le GRC ont été amélioré dans le groupe Pilates.

Par rapport au groupe témoin, une amélioration significative a été observé pour la force du quadriceps, point non négligeable dans la stratégie de réhabilitation des patients souffrant de déficience du LCA. Dans le groupe Pilates, quatre-vingt-huit pour cent des participants ont déclaré qu'ils se sentaient beaucoup mieux en termes de stabilité du genou, donc nous pouvons conclure que le Pilates a contribué à diminuer les sensations d'instabilité.
Il se pourrait que les exercices visant l’amélioration de la stabilité du tronc, ait permis de réduire les sensations de « dérobement » du genou rapporté dans le GRC.
 

Conclusion



En conclusion, cette étude présente un programme de réadaptation pour les patients souffrants de lésions partielles du LCA non traités chirurgicalement. Bien qu'aucune étude prospective randomisée utilisant Pilates pour la réadaptation partielle conservatrice du LCA n'apparaisse dans la littérature à ce jour, cette étude montre que Pilates est une option de traitement potentielle pour les patients atteints d’une lésion partielle du LCA afin d’améliorer la force quadriceps ainsi que la fonction et la stabilité du genou. Des études avec des périodes de suivi plus longues, des échantillons plus volumineux et en comparaison avec d’autres techniques sont nécessaires pour déterminer si l'augmentation de la force musculaire, de la fonction et de la stabilité du genou s'améliorera avec certains sous-groupes de patients qui pourraient bénéficier de cette approche.
 

Article original



The effectiveness of Pilates for partial anterior cruciate ligament
Injury. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc. DOI 10.1007/s00167-015-3718-1
 
Références

1. Aladro-Gonzalvo AR, Araya-Vargas GA, Machado-Díaz M, Salazar-Rojas W (2013) Pilates-based exercise for persistent, non-specific low back pain and associated functional disability: a meta-analysis with meta-regression. J Bodyw Mov Ther 17:125–136
2. Barber-Westin SD, Noyes FR, McCloskey JW (1999) Rigorous statistical reliability, validity, and responsiveness testing of the Cincinnati knee rating system in 350 subjects with uninjured, injured, or anterior cruciate ligament-reconstructed knees. Am J Sports Med 27:402–416
3. Barker AL, Bird ML, Talevski J (2015) Effect of pilates exercise for improving balance in older adults: a systematic review with meta-analysis. Arch Phys Med Rehabil 96:715–723
4. Bliss LS, Teeple P (2005) Core stability: the centerpiece of any training program. Curr Sports Med Rep 4:179–183
5. Briggs KK, Lysholm J, Tegner Y, Rodkey WG, Kocher MS, Steadman JR (2009) The reliability, validity, and responsiveness of the Lysholm score and Tegner activity scale for anterior cruciate
ligament injuries of the knee: 25 years later. Am J Sports Med 37:890–897
6. Buckley SL, Barrack RL, Alexander AH (1989) The natural history of conservatively treated partial anterior cruciate ligament tears. Am J Sports Med 17:221–225
7. Celik D, Coskunsu D, Kilicoglu O (2013) Translation and cultural adaptation of the Turkish Lysholm knee scale: ease of use, validity, and reliability. Clin Orthop Relat Res 471:2602–2610
8. Dawson AG, Hutchison JD, Sutherland AG (2014) Is anterior cruciate reconstruction superior to conservative treatment? J Knee Surg. doi:10.1055/s-0034-1396017
9. De Vet HC, Terwee CB, Bouter LM (2003) Current challenges in clinimetrics. J Clin Epidemiol 56:1137–1141
10. Feiring DC, Ellenbecker TS, Derscheid GL (1990) Test–retest reliability of the biodex isokinetic dynamometer. J Orthop Sports Phys Ther 11:298–300
11. Hewett TE, Liddenfeld TN, Riccobene JV et al (1999) The effect of neuromuscular training on the incidence of knee injury in female athletes. Am J Sports Med 27:699–705
12. Hewett TE, Myer GD, Ford KR et al (2005) Biomechanical measures of neuromuscular control and valgus loading of the knee predict anterior cruciate ligament injury risk in female athletes: a prospective study. Am J Sports Med 33:492–501
13. Hewett TE, Zazulak BT, Myer GD, Ford KR (2005) A review of electromyographic activation levels, timing differences, and increased anterior cruciate ligament injury incidence in female athletes. Br J Sports Med 39:347–350
14. Kamper SJ, Maher CG, Mackay G (2009) Global rating of change scales: a review of strengths and weaknesses and considerations for design. J Man Manip Ther 17:163–170
15. Levine B, Kaplanek B, Jaffe WL (2009) Pilates training for use in rehabilitation after total hip and knee arthroplasty: a preliminary report. Clin Orthop Relat Res 467:1468–1475
16. Lorenz S, Imhoff AB (2014) Reconstruction of partial anterior cruciate ligament tears. Oper Orthop Traumatol 26:56–62
17. Muaidi QI, Nicholson LL, Refshauge KM, Herbert RD, Maher CG (2007) Prognosis of conservatively managed anterior cruciate ligament injury: a systematic review. Sports Med 37:703–716
18. Newell D, Shead V, Lwine Sloane L (2012) Changes in gait and balance parameters in elderly subjects attending an 8-week supervised Pilates programme. J Bodyw Mov Ther 16:549–554
19. Norman GR, Stratford P, Regehr G (1997) Methodological problems in the retrospective computation of responsiveness to change: the lesson of Cronbach. J Clin Epidemiol 50:869–879
20. Odensten M, Lysholm J, Gillquist J (1985) The course of partial anterior cruciate ligament ruptures. Am J Sports Med 13:183–186
21. Queiroz BC, Cagliari MF, Amorim CF, Sacco IC (2010) Muscle activation during four pilatescore stability exercises in quadruped position. Arch Phys Med Rehabil 324(91):86–92
22. Patti A, Bianco A, Paoli A, Messina G, Montalto MA, Bellafiore M, Battaglia G, Iovane A, Palma A (2015) Effects of Pilates exercise programs in people with chronic low back pain: a systematic review. Med (Baltimore) J94:e383
23. Pujol N, Colombet P, Cucurulo T, Graveleau N, Hulet C, Panisset JC, Potel JF, Servien E, Sonnery-Cottet B, Trojani C, Djian P (2012) French Arthroscopy Society (SFA). Natural history of partial anterior cruciate ligament tears: a systematic literature review. Orthop Traumatol Surg Res 98:160–164
24. Rosene JM, Fogarty TD, Mahaffey BL (2001) Isokinetic hamstrings: quadriceps ratios in intercollegiate athletes. J Athl Train 36:378–383
25. Shi DL, Li JL, Zhai H, Wang HF et al (2012) Specialized core stability exercise: a neglected component of anterior cruciate ligament rehabilitation programs. J Back Musculoskelet Rehabil 25:291–297
26. Sommerlath K, Odensten M, Lysholm J (1992) The late course of acute partial anterior cruciate ligament tears. A nine to 15 year follow-up evaluation. Clin Orthop Relat Res 281:152–158
27. Sonnery-Cottet B, Panisset JC, Colombet P, Cucurulo T, Graveleau N, Hulet C et al (2012) Partial A. C. L. reconstruction with preservation of the posterolateral bundle. Orthop Traumatol Surg Res 98:165–170
28. Tegner Y, Lysholm J (1985) Rating systems in the evaluation of knee ligament injuries. Clin Orthop Relat Res 198:43–49
29. Temponi EF, Carvalho Júnior HL, Sonnery-Cottet B, Chambat P (2015) Partial tearing of the anterior cruciate ligament: diagnosis and treatment. Rev Bras Ortop 50:9–15
30. Tjoumakaris FP, Donegan DJ, Sekiya JK (2011) Partial tears of the anterior cruciate ligament: diagnosis and treatment. Am J Orthop (Belle Mead NJ) 40:92–97
31. Wells C, Kolt GS, Bialocerkowski A (2012) Defining Pilates exercise: a systematic review. Complement Ther Med 20:253–262
32. Zazulak BT, Hewett TE, Reeves NP, Goldberg B, Cholewicki J (2007) Deficits in neuromuscular control of the trunk predict knee injury risk: a prospective biomechanical-epidemiologic study. Am J Sports Med 35:1123–1130
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter