KINESPORT KINESPORT







Impact des plaquages sur l épaule du rugbyman



Le rugby  est le troisième sport de contacts le plus populaire dans le monde et possède l'une des incidences de blessures les plus élevées tout sports confondus. Ces blessures permettent d’aider le développement de méthodes préventives afin réduire ce risque tant au niveau amateur que professionnel.
 
Le risque de commotion cérébrale (ici) et les lésions cervicales sont souvent mis en avant et sont à l’origine de changement de règles ces dernières années (en particulier sur les mêlées). Néanmoins, les analyses épidémiologiques montrent que les blessures à l’épaule sont responsables de près de 46% des jours manqués à un niveau professionnel. 
 
L’étude présentée aujourd’hui et publiée dans le British Journal of Sports Medecine en Janvier 2013 [1] vise à évaluer la gravité et le type de blessures à l’épaule durant une saison au sein d’une équipe professionnelle galloise
 
A l’aide du programme d’analyse vidéo Spotscode, toutes les blessures à l’épaule en matchs et aux entraînements ont été identifiées et analysées (circonstances, hauteur et direction du plaquage) à posteriori. La gravité a été mesurée par le nombre de jours perdus avant de pouvoir reprendre les entraînements et les matchs. Le type de blessures à l’épaule a été classifié par le « Orchard Sports Injury Classification System (OSICS) version 10.1 ».
 


Suite à cette analyse, il a été trouvé 24 blessures (3 lors des entraînements et 24 en matchs). Le plaquage a été la cause de 92% des blessures et ont abouti dans  99% des cas à des jours d’arrêt (399/405 jours). 


Cumulativement, les joueurs plaqués restent blessés plus longtemps que les plaqueurs (266
jours contre 133).



L’analyse vidéo montre que les blessures sont plus fréquentes en cas de plaquage haut (74%), de face (53%) et quand les joueurs se déplacent à haute vitesse (68%). 


La blessure la plus fréquente relevée est l’entorse de l’articulation acromio-claviculaire, la plus grave étant la luxation.



En conclusion, le plaquage est responsable de la majorité des blessures de l’épaule dans le rugby professionnel et la cause la plus fréquente de jours d’arrêt.
Par conséquent, les méthodes préventives telles que le renforcement des muscles péri-articulaires pour stabiliser l’épaule ainsi qu’un bon apprentissage de la technique du plaquage sont essentielles pour minimiser les risques de blessures et les jours d’arrêt.
Néanmoins, une étude à plus grande échelle avec une analyse vidéo immédiate serait pour les auteurs nécessaire afin d’aller plus loin dans la mise en place de la méthodologie de prévention.

Texte écrit par Erwann Le Corre
 
 
 
[1] The Impact of the tackle: shoulder injuries in a rugby union team. RDJ Whitham., Cardiff University. Br J Sports Med 2013;47(17):A1133–A1134. doi: 10.1136/bjsports-2013-093035.4




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique