KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Intérêt du dry needling dans la prise en charge post-chirurgicale après rupture complète du LCAE.



Intérêt du dry needling dans la prise en charge post-chirurgicale après rupture complète du LCAE.

Introduction 


 
La rupture du ligament croisé antérieur est la lésion traumatique du genou la plus fréquente, elle représente un véritable enjeu économique et de santé. Sa prévalence ne cesse d’augmenter. Aux Etats-Unis on estime à plus de 100.000 lésions par année [1,2,3]. Les  techniques de rééducation (renforcement, électrostimulation, mobilisation, etc)  afin d’accélérer le temps de guérison et la diminution des conséquences à moyen et long terme ne cessent d’évoluer [4].
L’importance des troubles myo-fasciaux (Janett Travell) [6,7] dans l’atteinte de l’appareil myo-squellettique n’est plus à remettre en cause. Le point trigger myo-fascial (TrP) est une zone d’hyper irritabilité douloureuse d’une grandeur variable localisé dans le muscle ou dans son fascia. Les symptômes sont multiples variant d’une douleur plus ou moins invalidante, à un déficit de mobilité actif ou passif, une fatigue musculaire, des troubles neurovégétatifs. Ce TrP ce traduit par la présence d’un cordon musculaire (taut band) pouvant être palpé transversalement. Sa palpation entraine la présence d’une douleur référée plus ou moins à distance, sourde, caractéristique de la douleur ressentie par le patient. Il semblerait que leur présence soit due à une surcharge musculaire aigue ou chronique entrainant la libération et une résorption inadéquate des ions Ca2+. Il s’en suit un raccourcissement continu des sarcomères. L’hypoxie consécutive des fibres musculaires entrainant le muscle dans un cercle vicieux.
L’émergence du Dry needling dite « poncture sèche » ouvre des perspectives intéressantes dans le traitement des points trigger myo-fasciaux [8,11,12]. Cette technique est le complément idéal de la thérapie manuelle dans cette prise en charge. Le praticien dispose de deux options, la puncture superficielle dans la zone dermique en regard du point trigger ou dans la zone de douleur référée et la puncture profonde où le thérapeute traite exactement le point trigger responsable de la symptomatologie actuelle du patient.
La présente étude a tenté d’observer les effets d’une rééducation avec l’apport du dry needling sur le vaste interne du quadriceps après chirurgie reparatrice du LCAE.
 

Méthode


 
Cette étude randomisé en simple aveugle a confronté deux groupes (n=22) de patients, le premier ayant reçu un protocole de rééducation associé au traitement du TrP le plus hyperalgique par dry needling (Rh + TrP DN), alors que le second a reçu le protocole de rééducation simple (Rh). Différents paramètres ont été mesurés comme l’intensité de la douleur (VAS), les amplitudes articulaires (ROM), la stabilité (SEBT) et les répercussions fonctionnelles du patient (WOMAC) [13,14,15,16,17,18]. Ces paramètres ont été mesurés à différents moments de la rééducation (avant (A0), tout de suite après traitement (A1), 24h (A2), une semaine (A3) et à 5 semaines (A4)).

Intérêt du dry needling dans la prise en charge post-chirurgicale après rupture complète du LCAE.

Résultat



Les patients du groupe traité par dry needling sur le vaste interne subissent une amélioration significative dans différents paramètres tel que la douleur A1, l’augmentation des mobilités articulaires et le retentissement fonctionnel quotidien du patient.

Intérêt du dry needling dans la prise en charge post-chirurgicale après rupture complète du LCAE.

Intérêt du dry needling dans la prise en charge post-chirurgicale après rupture complète du LCAE.

Discussion



L’hypothèse de départ était de montrer que l’utilisation conjuguée des protocoles dit classique de rééducation avec le dry needling, apportait un vrai plus dans la prise en charge post chirurgical des pathologies traumatiques [5,9,10].
Cette étude vient confirmer l’intérêt grandissant pour cette technique [22,23] dans les troubles musculo-squelettiques. Même si la stabilité du genou n’évolue pas entre le début et la fin du traitement, l’amélioration de paramètres tels que la douleur, le gain d’amplitude semble non négligeable dans les protocoles de rééducation.
Plusieurs questions se posent à nous sur cette étude et notamment le choix isolé du traitement du TrP du vaste interne. Au vue de l’analyse statistique, la fiabilité inter examinateur de la localisation du point trigger n’influence pas le résultat [19].
Il aurait été intéressant d’étendre la technique à d’autres groupes musculaires du genou puisque le vaste interne n’est évidemment pas le seul muscle susceptible de déclencher des douleurs référées après chirurgie réparatrice du genou. De plus la prise médicamenteuse n’a pas été mesurée durant les 5 semaines du protocole. La durée du traitement semble également limitée alors qu’une prise en charge d’un croisé dure plusieurs mois.
Il semble évident que toutes les douleurs ainsi que les pertes d’amplitude ne sont pas à imputées exclusivement à la présence de TrPs dans le cadre d’une chirurgie réparatrice. Bien d’autres facteurs rentrent en ligne de compte. Le choix de la technique dépend toujours de la capacité du thérapeute à réaliser un bon diagnostic [24].
Mais dans le cadre de syndromes myofasciaux et de douleur de genou [20,21], le dry needling semble être une technique de choix à ne pas négliger et à associer à un traitement manuel.
 

Article original



Efficacy of quadriceps vastus medialis dry needling in a rehabilitation protocol after surgical reconstruction of complete anterior cruciate ligament rupture ; Jorge Velázquez-Saornil, Beatriz Ruíz-Ruíz & al.

Références :
  1. Mall NA, Chalmers PN, Moric M, et al. Incidence and trends of anterior cruciate ligament reconstruction in the United States. Am J Sports Med 2014;42:2363–70.
  2. Thein R, Hershkovich O, Gordon B, et al. The prevalence of cruciate ligament and meniscus knee injury in young adults and associations with gender, body mass index, and height a large cross-sectional study. J Knee Surg 2016;(In press). doi: 10.1055/s-0036-1593620.
  3. NKaeding CC, Léger-St-Jean B, Magnussen RA. Epidemiology and diagnosis of anterior cruciate ligament injuries. Clin Sports Med 2017;36:1–8.
  4. Kruse LM, Gray B, Wright RW. Rehabilitation after anterior cruciate ligament reconstruction: a systematic review. J Bone Joint Surg Am 2012;94:1737–48.
  5. Ortega-Cebrian S, Luchini N, Whiteley R. Dry needling: effects on activation and passive mechanical properties of the quadriceps, pain and range duringlatestagerehabilitation ofACL reconstructed patients. Phys Ther Sport 2016;21:57–62.
  6. Dommerholt J, Finnegan M, Hooks T, et al. A critical overview of the current myofascial pain literature - September 2016. J Bodyw Mov Ther 2016;20:879–92.
  7. Gerber LH, Sikdar S, Armstrong K, et al. A systematic comparison between subjects with no pain and pain associated with active myofascial trigger points. PM R 2013;5:931–8.
  8. Morihisa R, Eskew J, McNamara A, et al. Dry needling in subjects with muscular trigger points in the lower quarter: a systematic review. Int J Sports Phys Ther 2016;11:1–4.
  9. Mayoral O, Salvat I, Martín MT, et al. Efficacy of myofascial trigger point dry needling in the prevention of pain after total knee arthroplasty: a randomized, double-blinded, placebo-controlled trial. Evid Based Complement Alternat Med 2013;2013:694941.
  10. Salom-Moreno J, Ayuso-Casado B, Tamaral-Costa B, et al. Trigger Point Dry needling and proprioceptive exercises for the management ofchronic ankle instability: a randomized clinical trial. Evid Based Complement Alternat Med 2015;2015:790209.
  11. Ga H, Choi JH, Park CH, et al. Dry needling of trigger points with and without paraspinal needling in myofascial pain syndromes in elderly patients. J Altern Complement Med 2007;13:617–24.
  12. Ga H, Choi JH, Park CH, et al. Acupuncture needling versus lidocaine injection of trigger points in myofascial pain syndrome in elderly patients—a randomised trial. Acupunct Med 2007;25:130–6.
  13. Williamson A, Hoggart B. Pain: a review of three commonly used pain rating scales. J Clin Nurs 2005;14:798–804.
  14. Howe TE, Dawson LJ, Syme G, et al. Evaluation of outcome measures for use in clinical practice for adults with musculoskeletal conditions of the knee: a systematic review. Man Ther 2012;17:100–18.
  15. Gribble PA, Hertel J, Plisky P. Using the star excursion balance test to assess dynamic postural control deficits and outcomes in lower extremity injury: a literature and systematic review. J Athl Train 2012;47:339–57.
  16. Phillip AG, Sarah EK, Kathryn M, et al. Interrater reliability of the star excursion balance test. J Athl Train 2013;48:621–6.
  17. Escobar A, Quintana JM, Bilbao A, et al. Validation of the Spanish version of the WOMAC questionnaire for patients with hip or knee osteoarthritis. Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index. Clin Rheumatol 2002;21:466–71.
  18. Jinks C, Jordan K, Croft P. Measuring the population impact of knee pain and disability with the Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index (WOMAC). Pain 2002;100:55–64.
  19. Myburgh C, Lauridsen HH, Larsen AH, et al. Standardized manual palpation of myofascial trigger points in relation to neck/shoulder pain; the influence of clinical experience on inter-examiner reproducibility. Man Ther 2011;16:136–40.
  20. Chou LW, Hsieh Y-L, Ta-Kuan T-S, et al. Needling therapy for myofascial pain: recommended technique with multiple rapid needle insertion. BioMed 2014;4:39–46.
  21. Nuñez-Cortés R,Cruz-MontecinosC, RoselÁV, et al. Short-termclinical effects of dry needling combined with physical therapy in patients with chronic postsurgical pain following total knee arthroplasty: case series. J Orthop Sports Phys Ther 2017;47:209–16.
  22.  The effect of dry needling in the treatment of myofascial pain syndrome: a randomized double-blinded placebo-controlled trial March 2013, Volume 32, Issue 3, pp 309–315 Clinical Rheumatology  Levent Tekin, Selim Akarsu.
  23. Dry Needling Versus Conventional Physical Therapy in Patients With Knee Osteoarthritis: a Multi-center Randomized Clinical Trial, James Dunning.



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter