KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Interview de Gregory Visery, kinésithérapeute du sport, formateur Kinesport et performance coach 11 Leader



1.    Présentez-vous-en quelques lignes (nom prénom, ville, diplômes, carrière, spécialité, sport, passion, club de sport)

Je m’appelle Grégory Visery, j’ai 30 ans et j’habite à Annecy. Je suis kinésithérapeute DE depuis 2011, diplômé en kinésithérapie du sport (KSP expert) en 2015 et titulaire d’une Maitrise STAPS. 
Ma spécialité initiale est le football, et je travaille depuis cette année dans le tennis professionnel. Après mon DE, j’ai tout de suite intégré le football professionnel avec le club d’Evian Thonon Gaillard tout juste promu en Ligue 1. J’y ai réalisé 4 saisons en Ligue 1 puis une saison en Ligue 2 à mi-temps avec une activité libérale. Depuis 2016, j’ai rejoint à temps plein Kinesport ainsi que la société 11Leader dans le l’accompagnement individualisés de footballeurs professionnels. Depuis cette année, 11Leader m’a également offert l’opportunité d’être l’un des 2 kinésithérapeutes en charge du suivi annuel d’une joueuse de tennis du top 10 mondial.

2.    Pouvez-vous décrire les pathologies les plus courantes dans votre sport ?

La lésion myo-aponévrotique des ischios-jambiers est la pathologie la plus incidente dans le football professionnel, et représente 12% de toutes les atteintes. Viennent ensuite l’Athletic Groin Pain (pubalgie) puis l’entorse externe de cheville qui représentent respectivement 9% et 7% de toutes les pathologies. Il en existe une 4ème moins bien mois incidente mais dont le nombre de jours d’arrêt est le plus important de toutes les blessures : la lésion du ligament croisé antérieur du genou. 

Pour ces 4 types de pathologies, il est clair qu’en tant que kinésithérapeute du sport, notre rôle préventif, diagnostique et thérapeutique apparait comme essentiel.

3.    Quel est votre rôle auprès des sportifs à l’heure actuelle ? 

Avec 11 Leader, nous accompagnons nos sportifs au travers de notre méthodologie basée sur différents champs de la prévention et de la performance : Soins (le plus souvent réalisés directement chez eux), conseils nutritionnels, mais également biomécanique et gestuelle par la mise en place de séance en salle et de programmes basés sur un bilan individualisé rigoureux.  Nous sommes également désormais missionnés par certains clubs professionnels pour la réhabilitation de leurs joueurs blessés. 

4.    Quels sont les moments les plus intenses vécus depuis le début de votre carrière de kinésithérapeute du sport ?

Les moments les plus intenses de mon parcours professionnel furent tout d’abord une finale de coupe de France en 2013 malheureusement perdue 3-2 avec Evian Thonon Gaillard face à Bordeaux au stade de France. Puis un maintien en Ligue 1 in-extremis décroché à Sochaux en 2014 lors de la dernière journée de championnat. 
En 2016, mon arrivée avec 11 Leader fut une immense satisfaction, et m’a permis de grandir au travers de sa méthodologie et du contact des joueurs de très haut niveau que nous encadrons. Enfin, je retiendrai mes premiers moments dans le tennis professionnel en ce début d’année où j’ai vécu 6 semaines aux USA, entre préparation et participation au tournoi d’Indian Wells en Californie. 

5.    Qu’est-ce que Kinesport a changé dans votre pratique avec les sportifs de haut niveau ?

J’ai commencé à exercer en Ligue 1 directement après mon DE. Mon approche a complétement changé après mon passage chez Kinesport deux ans plus tard, que ce soit dans l’analyse clinique grâce à la mise en place des différents Quick Skan, dans la compréhension des différentes problématiques théoriques (mécanique gestuelle, récupération, dopage…) mais également dans le bagage technique qui nous est proposé (thérapie manuelle, techniques instrumentées…). Ma prise en charge est devenue beaucoup plus riche et complète, et les joueurs et le staff ont tout de suite senti la différence et la plus-value apportée.  

6.    Avez-vous des conseils à donner aux jeunes diplômés de Kinesport ?

Quelle que soit votre ambition en sortant de Kinesport, développer une patientèle sportive au cabinet ou intégrer une structure de haut niveau, Kinesport vous permettra par l’intermédiaire des compétences et de la méthodologie enseignée, d’atteindre vos objectifs. Mettre à profit très rapidement les enseignements sur le terrain et se tenir constamment informé des évolutions grâce aux lectures scientifiques sont une des clés. 

Interview de Gregory Visery, kinésithérapeute du sport, formateur Kinesport et performance coach 11 Leader
Un grand merci à Gregory pour cet interview !


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter