KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • SYMPOSIUM 2020
  • Upgrade Lésions musculaires
  • KSP
  • KSP
  • KSP
  • KSP


Interview de Simon Prieur, formateur Kinesport et masseur-kinésithérapeute du sport



1/ Pouvez-vous vous présenter?
Bonjour, je m’appelle Simon Prieur, j’ai 33 ans et j’habite à Toulouse. 
Je suis Masseur-Kinésithérapeute diplômé de La Croix Rouge Française de Limoges (2010) et Ostéopathe diplômé de l’IFBO de Béziers (2015).

Passionné par le sport depuis toujours je découvre la kinésithérapie du sport de haut niveau suite à un stage réalisé au Stade Toulousain Rugby. Mes attentes et mes envies se confirment! Diplôme en poche, j’ai réalisé plusieurs formations afin d’évoluer et de me perfectionner; ostéopathie, strap & tape, trigger point, physio taping, tissus mous, concept structurel, approche tissulaire, présence et perception. 

Je pratique la kinésithérapie en centre ville de Toulouse et l’ostéopathie à Fronton (au nord de Toulouse) dans une maison médicale que j’ai créé il y a 2 ans. 

En parallèle, en 2010, je démarre la kinésithérapie du sport en intégrant le TOULOUSE Métropole Basket (LFB) durant 4 saisons. 
En 2014, direction le football et l’intégration du staff du Luzenac Ariège Pyrénées (Nationale 1) année de la montée en ligue 2. 
En 2016, j’intègre l’équipe des formateurs kinesport dans le but de partager ma passion et de transmettre mon expérience. 
En 2017, je postule au sein de la fédération française de basket-ball (FFBB) pour revenir à mon premier sport encadré. J’accompagne aujourd’hui l’équipe de France A féminine en tant qu’ostéopathe sur les fenêtres internationales, stages et compétitions. 

Je partage donc aujourd’hui mon activité entre mes 2 cabinets et mes interventions au sein de kinesport et de l’équipe de France de basketball. 


2/ Quels sont vos plus beaux souvenirs?
Dans notre profession, il y en a beaucoup! Au bord du terrain, on peut passer par toutes les émotions... On vibre avec l’équipe! 
Une remontée en LFB du Toulouse Metropole Basket, la participation à un événement comme le championnat du monde de basket féminin, des maillots offerts par les sportifs pour vous remercier, vous montrant leur reconnaissance suite à vos soins, mais la montée en ligue 2 avec le Luzenac Ariège Pyrénées restera une saveur particulière. Rendez-vous compte, un village de 500 habitants en ligue 2.  Jamais un club n’avait réalisé sportivement cet exploit! 


3/ Quel est le rapport entre Thérapie Manuelle et Sport?
La thérapie manuelle est un pilier essentiel dans ma pratique! Elle est indispensable à la prise en charge du sportif !

Après mon anamnèse, j’applique le Quick SKan puis le slow sKan  de KINESPORT plus spécifique au tissu conjonctif afin de hiérarchiser ma prise en charge. 
Une fois les dysfonctions décelées, j’introduis la thérapie manuelle comme base de mes traitements. 
Je raisonne toujours de façon holistique afin de favoriser l’équilibrage du patient en vue de tendre vers l’homéostasie. 
En début de saison du sportif, la TM sera davantage préventive tandis qu’au cours de la saison, elle sera aussi curative. 

Structurelle, myotensive, fonctionnelle, conjonctive, énergétique... la palette est large, permettant au mieux de s’adapter à la pathologie de chacun !

Comme un sportif qui répète souvent les mêmes gestes ou enchaînements pour être le plus performant possible, le thérapeute doit s’entraîner et pratiquer pour proposer une thérapie manuelle la plus précise possible. C’est ce qui fera la différence !


4/ Quelles sont les pathologies prises en charge au cabinet /au basket?

En cabinet:

Ma pratique est variée mais en grande partie orientée traumatologie. 
Notre structure draine beaucoup de sportifs d’horizons différents : sport automobile, natation, trail, basket, rugby, foot, athlétisme, danse...

Je travaille dans l’aigu et dans la prévention. Cet axe ne peut plus être négligé de nos jours. 
Je prends le plus souvent en charge des affections ligamentaires comme des entorses ou ruptures (LCA en tête), musculaires type LMA, et tendineuses type tendinopathie de la coiffe, ou encore du genou. 

Comme dans tous les cabinets nous sommes aussi confrontés aux affections rhumatologiques.

Dans le basket: 

Sans l’ombre d’un doute, l’entorse de cheville! Avec plus de 25% de prévalence des blessures. Le membre inférieur représente environ 2/3 des prises en charges. 

Suivront les pathologies d’épaules, musculaires type LMA ou contusions musculaires et du dos. 


5/ Avez vous des conseils pour les jeunes diplômés? 
Jeune diplômé(e), oui c’est à toi que je parle! Cher(e) confrère/sœur, j’étais à ta place, il y a quelques années, plein de doutes avec le sentiment d’être fébrile et un peu démuni en sortie d’école. 

Nous exerçons une magnifique profession qui présente d’innombrables facettes. La kinésithérapie fait l’objet de très nombreuses études chaque année pour tenter de faire avancer la profession! C’est un atout énorme! 
Le choix d’une bonne formation est aujourd’hui important à l’heure où naissent  beaucoup d’organismes.
Forme toi sur ce qui t’attire et excelle dans ce qui t’anime! Met en pratique ce que l’on t’apprend en formation et surtout fais le avec amour! 
Réalise des prises en charge que tu aurais aimé recevoir à la place de ton patient, ce sera le meilleur soin qu’il puisse y avoir. Fais-toi confiance! 

De l’attention, de l’amour et de la présence... 


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter