KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


L’implication des stratégies d’apprentissage moteur dans la prévention des ruptures de ligaments croisés antérieurs



De toute évidence, les protocoles de prévention ont leur efficacité dans la prévention de rupture du ligament croisé antérieur bien que celle-ci dépende de la capacité du sportif à respecter ce protocole. Les athlètes se conformant aux protocoles ont diminué de façon significative le taux de ruptures en comparaison à ceux ne respectant pas tous les paramètres. La disparité de la diminution du taux de ruptures n’encourage pas les coachs à intégrer la prévention au sein de leurs entrainements. L’objectif est donc d’améliorer ces protocoles en recherchant de nouvelles stratégies. Une nouvelle approche serait d’utiliser la connaissance de l’apprentissage moteur. La motricité peut être assimilée par concentration sur un paramètre interne (le sportif se concentre sur le mouvement en lui-même) ou par concentration sur un paramètre externe (atteindre une cible par exemple, il se concentre sur la finalité du mouvement et non sur ses modalités d’exécution). On sait cependant que la concentration sur un paramètre externe est plus bénéfique à l’apprentissage de compétences motrices complexes proches de ce que l’on utilise dans la pratique sportive.
L’autre paramètre qui doit entrer en jeu dans la mise en place de protocoles de prévention à la rupture du ligament croisé est la sensibilité du sujet au type de stimuli en fonction de son sexe.
L’objectif de l’étude présentée ici est d’observer les effets de la concentration sur un paramètre externe visuel (VIS groupe) et de la concentration sur un paramètre interne verbal (VER groupe) par feedback sur la charge maximal appliquée au genou pendant un changement de direction, et son amélioration dans le temps comparée à un groupe contrôle (CTRL). L’hypothèse ici est que le groupe recevant un stimulus externe visuel aura un apprentissage plus durable dans le temps que le groupe contrôle et le groupe recevant un stimulus interne verbal.
 

Type d’étude



L’étude présentée est une étude contrôlée randomisée menée sur 90 basketteurs recrutés dans des club locaux ayant tous plus de 18 ans, pratiquant le basket au moins 3 fois par semaine pendant plus de 2h et ne présentant pas d’antécédents de blessure sou de chirurgie au niveau du membre inférieur durant les 6 mois précédents l’étude.
 

Modalités d’exécution



Après avoir réalisé des mesures anthropométriques, les auteurs ont placé des marqueurs réfléchissants (Vicon Plug-in-gait) pour l’évaluation des différents paramètres. Les exercices choisis pour l’expérience étaient un side step cut de 45°, une course en ligne droite et un cross step cut de 45° qui étaient indiqués de façon aléatoire par une lumière verte. Chaque sujet a pu s’entrainer afin de se familiariser avec le type d’exercice. Les 3 premiers essais ont servi de valeurs de base. La première session a commencé après ce recueil de données de base.  
L’implication des stratégies d’apprentissage moteur dans la prévention des ruptures de ligaments croisés antérieurs

L’implication des stratégies d’apprentissage moteur dans la prévention des ruptures de ligaments croisés antérieurs

L’implication des stratégies d’apprentissage moteur dans la prévention des ruptures de ligaments croisés antérieurs
Pour le première session (S1), le goupe VIS a reçu un feedback vidéo sur écran télé montrant le sportif vu de derrière. La vidéo changeait seulement lorsque l’essai était meilleur que le précédent, de sorte que les sportifs visionnaient leur meilleure performance jusqu’alors. Mis à part le fait que les sujets savaient qu’ils étaient en train de visionner leur meilleure performance, aucun autre stimulus n’a été donné.
En S1, le groupe VER recevait des instructions verbales sur le positionnement.
Le groupe CTRL n’a eu que les indications générales données à chaque groupe : « courir jusqu’au disque, juste avant d’arriver au disque, la lumière verte s’allume, elle indique la direction dans laquelle le sujet doit se diriger, après avoir placé son pied directeur sur le disque, le sujet cours jusqu’à la porte de chronométrage. »
Deux sessions furent organisées plus tard ; après 1 semaine (S2) et après 4 semaines (S3). Aucun feedback n’a été donné pendant ces deux autres sessions.
Par session, seulement 35 essais furent définis comme valides (vitesse correcte entre 4,5 et 5,5 m/s, angle de 45°, pied correcte sur le disque).
 
Variables analysées : les données analysées pendant cette étude sont :
  • La force verticale de réaction au sol (vGRF)
  • Les angles et moments sagittaux du tronc, de la hanche, du genou et de la cheville
  • Les amplitudes articulaires de ces articulations (RoM)
  • Le moment frontal du genou
Toutes ces données sont exprimées au moment maximal en abduction/adduction du genou.
 

Résultats 

 
  • Comparaison entre les groupes :
    • Les sujets masculins du groupe VIS montrent un meilleur RoM de genou que le groupe CTRL dans toutes les sessions ainsi qu’une meilleure amplitude de dorsiflexion de cheville.
    • Les sujets masculins du groupe VIS montrent une meilleure vGRF dans chaque session en comparaison aux sujets masculins des autres groupes, ainsi qu’un plus grand moment de flexion de genou mais aussi une diminution du moment en abduction de genou.
    • Les sujets féminins du groupe VER montrent une plus grande amplitude de flexion de genou en comparaison aux groupe VIS et CTRL.
    • Chez les sujet CTRL féminins, l’angle de flexion de tronc a diminué au cours des sessions alors qu’il a augmenté chez le groupe VIS.
    • Les sujets féminins du groupe VIS montrent une vGRF moins importante que dans le groupe CTRL. D’autre part, les sujets féminins du groupe VER montrent une réduction du moment d’adduction au cours de sessions alors que celui-ci augmente en S2 et diminue en S3 chez les sujets contrôle.
 
  • Comparaison des sexes au sein du même groupe :
    • Groupe VIS : angle plus important de flexion de genou chez les sujets masculins, ainsi qu’une plus grande vGRF et un plus grand moment de flexion de genou. De plus, au sein de ce groupe VIS, le moment de dorsiflexion de cheville est plus important chez les sujets masculins
    • Groupe CTRL : les sujets masculins montrent un moment de dorsiflexion plus important que les sujets féminins.

Discussion 


 
L’hypothèse présentée au départ est partiellement confirmée par l’étude ; en effet, le feedback visuel tend à réduire la charge au niveau de l’articulation du genou chez le sujet masculin avec une rétention de l’apprentissage dans le temps. En effet, dans le groupe VIS a acquis une meilleure motricité avec un apprentissage incluant une augmentation de la vGRF, du moment de flexion du genou, de l’amplitude de mouvement au niveau du genou et de l’angle de dorsiflexion de cheville. Les sujets masculins de ce groupe semblent plus performants à la flexion de genou en absorbant l’énergie mécanique en alignant de manière active la vGRF avec le centre articulaire du genou.
La comparaison des sexes n’est évidente que dans le groupe VIS dans lequel les sujets masculins présentent un meilleur moment de flexion de genou ainsi qu’une vGRF augmentée. L’hypothèse pouvant expliquer ce résultat est que les sujets féminins utilisent plus un amortis ‘ligament dominant’ les exposant ainsi à un risque accru de rupture de LCA. Cependant, les sujets féminins du groupe VIS améliorent tout de même leur angle de flexion de tronc, réduisant ainsi le risque potentiel de lésion du LCA. Il est plausible que le stimulus externe visuel ne suffise pas à améliorer la motricité chez les sujets féminins et que celles-ci préfèrent la combinaison de différents stimulus comme l’ajout de consignes verbales.
Cette étude montre qu’effectivement, il est important de connaitre les préférences d’apprentissage en fonction du sexe pour la mise en place de programmes de prévention à la rupture du ligament croisé lorsqu’on observe que les sujets masculins répondent très bien à l’apprentissage par stimulus visuel alors que ça n’est pas du tout le cas pour les sujets féminins. Cependant, le rôle de la prévention est de réaliser un effet à long terme et de le transférer à la pratique sportive ce qui est le cas pour le groupe masculins VIS dans l’étude présentée. En effet, les sujets maintiennent des performances meilleures jusqu’à 4 semaines après l’apprentissage.
En conclusion, les sujets masculins peuvent apprendre grâce à des feedback visuel alors que les sujets féminins nécessitent sûrement une mode d’apprentissage différent ou complémentaire pour améliorer leurs performances.
 

Article principal


 
Motor learning strategies in basketball players and its implication for ACL injury prevention : a randomized controlled trial, Benjaminse et Al. Knee Surg Sports Traumatol Arthrose, 2017, 25:2365-2376
 
Bibliographie
 
  1. Aerts I, Cumps E, Verhagen E, Wuyts B, Van De Gucht S, Meeusen R (2015) The effect of a 3-month prevention program on the jump-landing technique in basketball: a randomized con- trolled trial. J Sport Rehabil 24:21–30
  2. Alentorn-Geli E, Mendiguchia J, Samuelsson K, Musahl V, Karlsson J, Cugat R, Myer GD (2014) Prevention of anterior cru- ciate ligament injuries in sports. Part I: systematic review of risk factors in male athletes. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 22:3–15
  3. Beaulieu M, Lamontagne M, Xu L (2008) Gender differences in time-frequency EMG analysis of unanticipated cutting maneu- vers. Med Sci Sports Exerc 40:1795–1804
  4. Benjaminse A, Gokeler A, Dowling AV, Faigenbaum A, Ford KR, Hewett TE, Onate JA, Otten B, Myer GD (2015) Optimiza- tion of the anterior cruciate ligament injury prevention paradigm: novel feedback techniques to enhance motor learning and reduce injury risk. J Orthop Sports Phys Ther 45:170–182
  5. Benjaminse A, Gokeler A, Fleisig GS, Sell TC, Otten B (2011) What is the true evidence for gender-related differences during plant and cut maneuvers? A systematic review. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 19:42–54
  6. Benjaminse A, Otten E (2011) ACL injury prevention, more effective with a different way of motor learning? Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 19:622–627
  7. Benjaminse A, Welling W, Otten B, Gokeler A (2015) Novel methods of instruction in ACL injury prevention programs, a systematic review. Phys Ther Sport 16:176–186
  8. Celebrini RG, Eng JJ, Miller WC, Ekegren CL, Johnston JD, Depew TA, Macintyre DL (2014) Effect of a novel movement strategy in decreasing ACL risk factors in female adolescent soccer players: a randomized controlled trial. Clin J Sport Med 24:134–141 
  9. Celebrini RG, Eng JJ, Miller WC, Ekegren CL, Johnston JD, MacIntyre DL (2012) The effect of a novel movement strategy in decreasing ACL risk factors in female adolescent soccer players. J Strength Cond Res 26:3406–3417
  10. Chiviacowsky S, Wulf G, Lewthwaite R (2012) Self-controlled learning: the importance of protecting perceptions of compe- tence. Front Psychol 3:458–466
  11. Cohen J (2013) Statistical power analysis for the behavioral science, 2nd edn. Lawrence Erlbaum Associates, Hillsdale, pp 25–27
  12. Dai B, Butler RJ, Garrett WE, Queen RM (2014) Using ground reaction force to predict knee kinetic asymmetry following ante- rior cruciate ligament reconstruction. Scand J Med Sci Sports 24:974–981
  13. Dai B, Garrett WE, Gross MT, Padua DA, Queen RM, Yu B (2015) The effects of 2 landing techniques on knee kinematics, kinetics, and performance during stop-jump and side-cutting tasks. Am J Sports Med 43:466–474
  14. Dempsey AR, Lloyd DG, Elliott BC, Steele JR, Munro BJ (2009) Changing sidestep cutting technique reduces knee valgus loading. Am J Sports Med 37:2194–2200
  15. Donnelly CJ, Elliott BC, Ackland TR, Doyle TL, Beiser TF, Finch CF, Cochrane JL, Dempsey AR, Lloyd DG (2012) An anterior cruciate ligament injury prevention frame- work: incorporating the recent evidence. Res Sports Med 20:239–262
  16. Hagglund M, Atroshi I, Wagner P, Walden M (2013) Superior compliance with a neuromuscular training programme is asso- ciated with fewer ACL injuries and fewer acute knee injuries in female adolescent football players: secondary analysis of an RCT. Br J Sports Med 47:974–979
  17. Herman DC, Onate JA, Weinhold PS, Guskiewicz KM, Garrett WE, Yu B, Padua DA (2009) The effects of feedback with and without strength training on lower extremity biomechanics. Am J Sports Med 37:1301–1308
  18. Herrington L (2010) The effects of 4 weeks of jump training on landing knee valgus and crossover hop performance in female basketball players. J Strength Cond Res 24:3427–3432
  19. Hewett TE, Torg JS, Boden BP (2009) Video analysis of trunk and knee motion during non-contact anterior cruciate liga- ment injury in female athletes: lateral trunk and knee abduction motion are combined components of the injury mechanism. Br J Sports Med 43:417–422 
  20. Jamison ST, McNally MP, Schmitt LC, Chaudhari AM (2013) The effects of core muscle activation on dynamic trunk position and knee abduction moments: implications for ACL injury. J Biomech 46:2236–2241 
  21. Joy EA, Taylor JR, Novak MA, Chen M, Fink BP, Porucznik CA (2013) Factors influencing the implementation of anterior cruci- ate ligament injury prevention strategies by girls soccer coaches. J Strength Cond Res 27:2263–2269 
  22. Kadaba MP, Ramakrishnan HK, Wootten ME, Gainey J, Gor- ton G, Cochran GV (1989) Repeatability of kinematic, kinetic, and electromyographic data in normal adult gait. J Orthop Res 7:849–860 
  23. Keats MR, Emery CA, Finch CF (2012) Are we having fun yet? Fostering adherence to injury preventive exercise recommenda- tions in young athletes. Sports Med 42:175–184 
  24. Kimura D (2004) Human sex differences in cognition, fact, not predicament. Sex Evol Gender 6:45–53 
  25. Kristianslund E, Krosshaug T (2013) Comparison of drop jumps and sport-specific sidestep cutting: implications for ante- rior cruciate ligament injury risk screening. Am J Sports Med 41:684–688 
  26. Laughlin WA, Weinhandl JT, Kernozek TW, Cobb SC, Keenan KG, O’Connor KM (2011) The effects of single-leg landing technique on ACL loading. J Biomech 44:1845–1851 
  27. Lindblom H, Waldén M, Carlfjord S, Hägglund M (2014) Imple- mentation of a neuromuscular training programme in female adolescent football: 3-year follow-up study after a randomised controlled trial. Br J Sports Med 19:1425–1430 
  28. Lindblom H, Waldén M, Hägglund M (2012) No effect on per- formance tests from a neuromuscular warm-up programme in youth female football: a randomised controlled trial. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 20:2116–2123 
  29. Makaruk H, Porter JM, Czaplicki A, Sadowski J, Sacewicz T (2012) The role of attentional focus in plyometric training. J Sports Med Phys Fitness 52:319–327 
  30. Marchant DC, Clough PJ, Crawshaw M (2007) The effects of attentional focusing strategies on novice dart throwing perfor- mance and their task experiences. Int J of Sport Exerc Psych 5:291–303 
  31. McGinley JL, Baker R, Wolfe R, Morris ME (2009) The reliabil- ity of three-dimensional kinematic gait measurements: a system- atic review. Gait Posture 29:360–369 
  32. McGlashan AJ, Finch CF (2010) The extent to which behav- ioural and social sciences theories and models are used in sport injury prevention research. Sports Med 40:841–858 
  33. McLean SG, Huang X, Su A, Van Den Bogert AJ (2004) Sagittal plane biomechanics cannot injure the ACL during sidestep cut- ting. Clin Biomech (Bristol, Avon) 19:828–838 
  34. McLean SG, Huang X, van den Bogert AJ (2005) Association between lower extremity posture at contact and peak knee valgus moment during sidestepping: implications for ACL injury. Clin Biomech (Bristol, Avon) 20:863–870 
  35. Munro A, Herrington L (2014) The effect of videotape aug- mented feedback on drop jump landing strategy: implications for anterior cruciate ligament and patellofemoral joint injury preven- tion. Knee 21:891–895 
  36. Myer GD, Brent JL, Ford KR, Hewett TE (2011) Real-time assessment and neuromuscular training feedback techniques to prevent ACL injury in female athletes. Strength Cond J 33:21–35 
  37. Myer GD, Ford KR, Brent JL, Hewett TE (2007) Differential neuromuscular training effects on ACL injury risk factors in “high-risk” versus “low-risk” athletes. BMC Musculoskelet Dis- ord 8:39
  38. Myklebust G, Engebretsen L, Braekken IH, Skjolberg A, Olsen OE, Bahr R (2003) Prevention of anterior cruciate ligament inju- ries in female team handball players: a prospective intervention study over three seasons. Clin J Sport Med 13:71–78
  39. Olsen OE, Myklebust G, Engebretsen L, Holme I, Bahr R (2005) Exercises to prevent lower limb injuries in youth sports: cluster randomised controlled trial. BMJ 330:449
  40. Onate JA, Guskiewicz KM, Sullivan RJ (2001) Augmented feed- back reduces jump landing forces. J Orthop Sports Phys Ther 31:511–517
  41. Pollard CD, Davis IM, Hamill J (2004) Influence of gender on hip and knee mechanics during a randomly cued cutting maneu- ver. Clin Biomech (Bristol, Avon) 19:1022–1031
  42. Pollard CD, Stearns KM, Hayes AT, Heiderscheit BC (2015) Altered lower extremity movement variability in female soccer players during side-step cutting after anterior cruciate ligament reconstruction. Am J Sports Med 43:460–465
  43. Ram N, Riggs SM, Skaling SM, Landers DM, McCullagh P (2007) A comparison of modelling and imagery in the acquisi- tion and retention of motor skills. J Sport Sci 25:587–597
  44. Reinschmidt C, van den Bogert AJ, Nigg BM, Lundberg A, Mur- phy N (1997) Effect of skin movement on the analysis of skeletal knee joint motion during running. J Biomech 30:729–732
  45. Rizzolatti G, Fabbri-Destro M, Cattaneo L (2009) Mirror neu- rons and their clinical relevance. Nat Clin Pract Neurol 5:24–34
  46. Sasaki S, Nagano Y, Kaneko S, Imamura S, Koabayshi T, Fuku- bayashi T (2015) The relationships between the center of mass position and the trunk, hip, and knee kinematics in the sagittal plane: a pilot study on field-based video analysis for female soc- cer players. J Hum Kin 45:71–80
  47. Schmidt RA, Lee T (2014) Motor learning and performance, 5th edn. Human Kinetics, Champaign
  48. Sigward SM, Powers CM (2006) The influence of gender on knee kinematics, kinetics and muscle activation patterns during side-step cutting. Clin Biomech (Bristol, Avon) 21:41–48
  49. Steffen K, Bakka HM, Myklebust G, Bahr R (2008) Performance aspects of an injury prevention program: a ten-week intervention in adolescent female football players. Scand J Med Sci Sports 18:596–604
  50. Sugimoto D, Myer GD, McKeon JM, Hewett TE (2012) Evalu- ation of the effectiveness of neuromuscular training to reduce anterior cruciate ligament injury in female athletes: a critical review of relative risk reduction and numbers-needed-to-treat analyses. Br J Sports Med 46:979–988
  51. Tate JJ, Milner CE, Fairbrother JT, Zhang S (2013) The effects of a home-based instructional program aimed at improving frontal plane knee biomechanics during a jump-landing task. J Orthop Sports Phys Ther 43:486–494
  52. Vescovi JD, Rupf R, Brown TD, Marques MC (2011) Physical performance characteristics of high-level female soccer players 12–21 years of age. Scand J Med Sci Sports 21:670–678
  53. Windolf M, Götzen N, Morlock M (2008) Systematic accuracy and precision analysis of video motion capturing systems–exem- plified on the Vicon-460 system. J Biomech 41:2776–2780
  54. Wulf G, McConnel N, Gartner M, Schwarz A (2002) Enhanc- ing the learning of sport skills through external-focus feedback. J Mot Behav 34:171–182
  55. Wulf G, Shea C, Lewthwaite R (2010) Motor skill learning and performance: a review of influential factors. Med Educ 44:75–84 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter