KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • Upgrade Lésions musculaires
  • KSP
  • KSP
  • KSP
  • KSP


LÉSION DES ISCHIOS : nouvelle publication : Y-a-t-il une relation entre les tests de force excentrique et le risque de lésion de ischios ?



Le 30 octobre 2019, Roe et Al. publient une étude sur l’association entre la force excentrique des ischios, leurs asymétries et le risque de blessures auprès de 185 footballeurs gaéliques.

La lésion des ischios dans ce sport atteint 21% des joueurs par saison.
  • 185 joueurs testés dans 5 équipes différentes
  • Tests excentriques des ischios en présaison et en saison.
  • Questionnaire :Jambe dominante, lésions antérieures, Oslo Sports Trauma Research center questionnaire, …
  • Test Nordboard, Bodymass.
  • Relevés de blessures
A noter : 
- 60% des joueurs ont eu une période d’arrêt pour blessure dans les 12 mois précédant l’étude
- 25 % des joueurs testés ont déjà eu une lésion des ischios entrainant un arrêt dans les 12 mois précédant l’étude.
- Aucune différence n’a été trouvé entre les joueurs qui ont eu une lésion avant l’étude ou non sur les paramètres de force max.

Résultats :
Les profils de force excentrique et d’asymétries des fléchisseurs du genou n'étaient pas associés à un risque accru ou réduit de subir une blessure aux ischios et ne modifiaient pas la probabilité post-test de subir unelésions aux ischios à la cuisse au cours de la période d'enquête. Ces résultats n'appuient pas l'utilisation de mesures de la force excentrique des ischios dans la gestion du risque de lésions chez les joueurs de football gaéliques d'élite.

Précautions : l’étude a été réalisée pendant 12 semaines soit 3 mois. Il aurait été préférable de la prolonger (mêmes résultats trouvés dans d’autres études sur 44 semaines).

 

​Qu’en retenir : 
- La notion de force n’a pas de validation scientifique en tant que facteurs de risques, ni de critères de reprise d’ailleurs. 
- La pratique de l’excentrique est indispensable pourtant en prévention et en traitement pour d’autres raisons biologiques (expliqués par ailleurs dans beaucoup d’article par Kinesport)
 

Il y a 20 ans dans ma pratique personnelle, je réalisais de l’isométrie en post-lésion, et j’avais énormément de rechutes. Aujourd’hui, s’orienter uniquement sur la force est une non-compréhension du fonctionnement des ischio-jambiers tout comme tenter de « vendre »  l’isométrie post LMA. Ces deux débats sont obsolètes, et cela depuis des années. `

Ces notions ont été expliquées lors du symposium Kinesport sur les lésions musculaires en Janvier 2019.

🖊Texte traduit de l’étude :
« Dans le football gaélique d'élite, trois à quatre blessures aux ischio-jambiers surviennent lors de tâches liées à la course … 78% à 83% de la variance de la performance du sprint est expliquée par des facteurs autres que la force isométrique. Ainsi, comprendre les facteurs de la performance du sprint, une tâche effectuée des milliers de fois sans l'apparition de la blessure ou des symptômes, et qui peut conduire à une blessure, peut être une approche plus perspicace de la surveillance du risque de blessure aux ischio-jambiers que le test de force lui-même »

Association between eccentric knee flexor strength and hamstring injury risk in 185 elite Gaelic football players
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/sms.13588
Mark Roe Eamonn Delahunt Malachy McHugh Conor Gissane Shane Malone Kieran Collins Catherine Blake

Contactez l'auteur :
mark.roe@ucd.ie



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter