KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • Upgrade Lésions musculaires
  • KSP
  • KSP
  • KSP
  • KSP


LÉSION MUSCULAIRE DES ISCHIOS : POURQUOI REPRENDRE PRÉCOCÉMENT LA COURSE



 

Quel plaisir de parcourir cette étude, publiée il y a une semaine, qui confirme beaucoup de points que je défends depuis des années avec mes collaborateurs (reprise précoce de la course, travail à vitesse élevée en précoce avec haut niveau d’activation, pas de travail isométrique agoniste…)
Même si cette étude porte sur des athlètes non professionnels et sur un faible échantillon, Cronin et Hegyi par leur sérieux et leur humilité habituels nous amènent aussi sur de nouvelles pistes. 

Ils confirment également que la version comme quoi les fascicules du BFlh sont en statique en late swing phase est impossible à déterminer et ne relève que d’un modèle théorique non prouvé.
 

👉 L’étude :
- Analyse de schémas d’activation musculaire (EMG activation pattern) des muscles BFlh et. ST à différentes vitesses
- Tests jusqu’à 33Km/h
- Analyse des EMG par High density EMG
- Analyse des recrutements proximo-distaux : Proximal–distal EMG activity.
- Analyses des déformations UMT
- Les déplacements angulaires hanches genoux par camera VICON
 

👉 Quelques résultats :

  • Les schémas d’activation sont identiques quel que soit la vitesse mais peuvent être différents selon les individus
  • Les activités EMG sont les plus élevées en Late swing phase, bien au-delà de la MVIC et augmentent avec la vitesse (rapide >115% du MVIC pour BFlh et 121% pour ST) dans toutes les régions de ces 2 muscles.
  • Qu’en Late swing phase, le stiffness des ischio-jambiers augmente avec augmentation de la longueur des faisceaux et faible variation de l’UMT.

👉 Que retenir selon les auteurs : 
Il y a des différences interindividuelles dans les schémas d’activation des patterns intermusculaires et proximaux distaux. 

  • Qu’il est utile de tester les athlètes pour étudier leur pattern et d’orienter leurs exercices individuels
  • Que le pattern d’un individu (son mode de recrutement spatio-temporel) intermusculaire et proximo-distal est identique à toutes les vitesses. 
  • Que l’augmentation de l’activité EMG en late swing phase et du faible allongement de l’UMT indiquent que le stiffness des ischio-jambiers augmentent avec les vitesses de course. 
  • Que plus un ischio est stiff en allongement, plus il absorbe l’allongement par transmission aux aponévroses et UMT.
  • Que l’activité EMG atteind son maximum à 75% de la vitesse maximale. 
  • Que les exercices proposés actuellement sont trop éloignés des activations et pattern du sprint 
  • Que tout exercice à haute vitesse et en position longue des ischios s’en rapprochent mais ne parviendront pas aux mêmes nivaux que le sprint.
  • Qu’il faut reprendre la course très tôt après lésion des ischios pour la récupération précoce des pattern neuromusculaires.




👉 L’étude :
ANDRÁS HEGYI, BASÍLIO A. M. GONÇALVES, TAIJA FINNI, and NEIL J. CRONIN- Individual Region- and Muscle-specific Hamstring Activity at Different Running Speeds- MEDICINE & SCIENCE IN SPORTS & EXERCISE® Copyright © 2019 by the American College of Sports Medicine

LÉSION MUSCULAIRE DES ISCHIOS : POURQUOI REPRENDRE PRÉCOCÉMENT LA COURSE

LÉSION MUSCULAIRE DES ISCHIOS : POURQUOI REPRENDRE PRÉCOCÉMENT LA COURSE

LÉSION MUSCULAIRE DES ISCHIOS : POURQUOI REPRENDRE PRÉCOCÉMENT LA COURSE



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter