KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • SYMPOSIUM 2020
  • Upgrade Lésions musculaires
  • KSP
  • KSP
  • KSP
  • KSP


La longueur du muscle petit pectoral influence-t-elle la distance acromio-humérale, la fonction douloureuse de l’épaule et l’amplitude de mouvement ?

S. Navarro et Al.



Objectif
 
Le but de cette étude est de déterminer les associations entre la longueur du muscle petit pectoral (PML) et la distance acromio-humérale (AHD) dans des épaules symptomatiques et asymptomatiques de patients souffrant de douleurs chroniques d’épaules, et de patients contrôles non douloureux. Les auteurs avaient donc pour objectif d’analyser la relation entre la PML et l’utilisation douloureuse de l’épaule ainsi qu’avec l’amplitude de mouvement non douloureuse.
 
Méthode
 
C’est une étude transversale réalisée sur un échantillon de 54 patients souffrant de douleur d’épaule chronique du côté de leur bras dominant ainsi que sur 54 patients ne souffrant pas de douleur d’épaule. La PML et AHD ont été mesurées par échographie.
 
Résultats
 
Il y avait une corrélation significative non statistique entre PML et AHD pour tous les groupes à 0° et à 60° d’élévation d’épaule. De plus, il y avait une corrélation significative non statistique entre PML et utilisation douloureuse et amplitude non douloureuse.
 
Conclusion
 
La longueur du petit pectoral est associée à la distance acromio-humérale ainsi qu’à la douleur de l’épaule et à la mobilité chez les patients souffrant de douleur chronique de l’épaule. D’autres altérations biomécaniques, comme la présence de sensibilisations centrale/périphériques devraient être considérées.
 

Article original
 
Does the pectoralis minus length influence acromioumeral distance, shoulder pain function and range of movement ? S. Navarro-Ledesma et al. Physical Therapy in Sport , Doi : 10.1016/j.ptsp.2018.08.009


Nouveau commentaire :


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter