KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


La restriction de l’inclinaison latérale, de la lordose lombaire et de l’extensibilité des ischio-jambiers prédit le développement de la LBP : une revue systématique



Sadler G S et al.
 
 

Introduction



La lombalgie (LBP) est de plus en plus fréquente dans le monde entier, et est associée à des coûts de gestion importants. L’identification des facteurs de risque musculo-squelettiques qui peuvent être traités cliniquement avant l’apparition des symptômes pourrait réduire les coûts et améliorer la qualité de vie des individus. L’objectif de cette étude était de réviser systématiquement les études prospectives de cohortes sur les facteurs de risques musculo-squelettiques du rachis lombaire et des membres inférieurs dans le développement de la LBP.
 

Méthode



Une recherche dans MEDLINE, EMBASE, AMED, CINAHL, SPORTDiscus et Cochrane a été réalisée. Les articles devaient être en anglais avec une période de suivi de 12 mois. Aucune restriction concernant l’âge, le sexe ou la profession n’a été appliquée. Les facteurs de risque musculo-squelettiques concernaient toute structure osseuse, ligamentaire ou musculaire. Les études incluant des cas de cancer, chirurgie lombaire ou grossesse ont été exclus. Deux auteurs ont examiné et sélectionné les articles pertinents. La qualité méthodologique a été évaluée de manière indépendante par deux évaluateurs utilisant un outil générique pour les études d’observation.
 

Résultats



Douze articles qui ont évalué les facteurs de risque musculo-squelettiques dans le développement de la LBP, incluant au total 5459 participants. Des méta-analyses individuelles ont été menées sur base des facteurs de risque commun entre les études.
La méta-analyse a révélé que la réduction de l’inclinaison latérale (OR = 0,41, IC 95% 0,24-0,73, p = 0,002), de la lordose lombaire (OR = 0,73, IC 95% 0,55-0,98, p = 0,034) et de l’extensibilité des ischio-jambiers (OR = 0,96, IC 95% 0,94-0,98, p = 0,001) était significativement associée au développement de douleurs lombaires.
L’extension et la flexion lombaire, la flexibilité du quadriceps, la distance doigts sol, l’endurance des muscles rachidiens, la force abdominale, l’aire de section transversale des érecteurs du rachis et du carré des lombes ont montré des résultats non-significatifs.
 

Conclusion



Il a été constaté qu’une restriction de l’inclinaison latérale et de l’extensibilité des ischio-jambiers, ainsi qu’une lordose lombaire limitée étaient associées à un risque accru de développer une LBP. Les recherches futures devraient investiguer d’autres facteurs de risque musculo-squelettiques des membres inférieurs, avoir des périodes de suivi de 6 à 12 mois, adopter une définition standardisée de la LBP, et inclure uniquement les participants ne présentant pas d’antécédents de LBP.
 

Article original



Sadler S G et al. Restriction in lateral bending range of motion, lumbar lordosis, and hamstring flexibility predicts the development of low back pain : a systematic review of prospective cohort studies. BMC Musculoskeletal DisordersBMC series – open, inclusive and trusted201718:179. DOI: 10.1186/s12891-017-1534-0



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter