KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Nouvelle formation Kinésithérapie Echo-assistée
  • Kinesport partenaire et affilié au football élite
  • Formation Ki-Dos
  • Formation Ekman
  • Ekman Thérapie
  • Récupération dans le Sport
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert


Les adaptations de mobilité scapulaire chez les jeunes athlètes de sports « overhead » : une analyse cinématique en 3D, chez des joueurs de tennis et des athlètes de sport « non overhead »



Les adaptations de mobilité scapulaire chez les jeunes athlètes de sports « overhead » : une analyse cinématique en 3D, chez des joueurs de tennis et des athlètes de sport « non overhead »
Introduction
 
La demande spécifique des sports « overhead » (sport nécessitant un geste sportif au-dessus de la tête), comme le tennis, requiert une utilisation répétitive en élévation et en rotation externe de gléno humérale (GH) dans des amplitudes extrêmes, et peut mener à des pathologies chroniques de sur utilisation (overuse) du système musculo squelettique en rapport avec le complexe de l’épaule.
 
Durant l’élévation GH, en général, la scapula est sensée faire un mouvement de sonnette latérale, une bascule postérieure, et aussi bouger à l’égard de la rotation interne ou externe. L’altération de la mobilité scapulo throracique (ST) a été précédemment associée à de nombreuses pathologies de l’épaule. L’altération dans la position et l’orientation de la scapula a été cliniquement définie comme dyskinésie scapulaire, qui affecte les fonctions de l’épaule et la performance. Néanmoins, aucune relation n’a été montrée entre un déficit de mobilité scapulaire et l’existence d’une douleur d’épaule ou comme facteur de risque de pathologie d’épaule.
 
Les sportifs adultes dans les sports overhead, sans antécédent de pathologie d’épaule, montrent des adaptations scapulaires, comme une augmentation de sonnette latérale et une augmentation de rotation interne de l’épaule dominante. Les adaptations du comportement scapulaire de l’épaule dominante ont été investiguées chez des lanceurs adultes. Chez une population plus jeune, des auteurs observent des dyskinésies scapulaires chez 43,4% des sujets d’un groupe de joueurs de tennis junior, et montrent que ce groupe a un espace sous acromial plus petit. D’un autre côté, les études ont montré que les enfants ont un comportement scapulaire différent comparé à des individus adultes.
 
Néanmoins, il y a un manque de recherches descriptives et d’évaluations détaillées de la cinématique scapulaire chez les jeunes sportifs overhead.
 
Objectif
 
Le but de cette étude est d’investiguer la cinématique scapulaire en 3D, chez les jeunes sportifs overhead. L’hypothèse est que la cinématique scapulaire sera différente chez les jeunes sportifs overhead comparés à de jeunes sportifs non overhead. Dû à l’implication unilatérale du membre supérieur au tennis, le bras effectuant le service aura des altérations dans les mouvements de rotation interne, de sonnette latérale et de bascule antérieure durant le mouvement dynamique de l’humérus, en comparaison avec le bras non dominant.
 
Méthode
 
La population de l’étude est constituée de 20 compétiteurs juniors de tennis, tous asymptomatiques, ainsi que 20 autres sujet sains, associés au niveau de l’âge et du genre, ne participant pas dans un sport overhead.

Les adaptations de mobilité scapulaire chez les jeunes athlètes de sports « overhead » : une analyse cinématique en 3D, chez des joueurs de tennis et des athlètes de sport « non overhead »
Les données bilatérales de la cinématique scapulaire en 3D ont été collectées en utilisant l’outil de suivi électromagnétique « Flock of Birds » (Ascension Technologies Inc.), couplé au programme « Motion Monitor » (Innovative Sports Training Inc.). Durant les tests, les repères anatomiques spécifiques (T1, T8, l’encoche jugulaire, le processus xyphoïde, l’épine de la scapula etc …) ont été digitalisés pour créer un système local coordonné, et le protocole standard a été suivi pour définir les axes segmentaires du thorax, de l’humérus et de la scapula.
 
Chaque participant a dû réaliser de façon bilatérale, 3 répétitions d’une élévation GH complète. La vitesse de mouvement a été déterminée à l’aide d’un métronome (60bpm) pour donner des repères pour l’élévation (3s) et l’abaissement (3s). Les valeurs de l’orientation scapulaire à 30°, 45°, 60°, 90° et 120° d’élévation et d’abaissement GH, ont été moyennées à travers les répétitions.
 
Résultat
 
Les données de la cinématique scapulaire des sportifs overhead et non overhead sont représentés sur les schémas ci-dessous.

Les adaptations de mobilité scapulaire chez les jeunes athlètes de sports « overhead » : une analyse cinématique en 3D, chez des joueurs de tennis et des athlètes de sport « non overhead »

Les adaptations de mobilité scapulaire chez les jeunes athlètes de sports « overhead » : une analyse cinématique en 3D, chez des joueurs de tennis et des athlètes de sport « non overhead »

Les adaptations de mobilité scapulaire chez les jeunes athlètes de sports « overhead » : une analyse cinématique en 3D, chez des joueurs de tennis et des athlètes de sport « non overhead »
Les comparaisons montrent :
 
  • Pas d’interaction statistique significative pour les « groupes par angle » pour la rotation scapulaire interne et externe.
  • Il y a une interaction statistique significative pour les « groupes par angle » pour la sonnette médiale et latérale.
  • Il y a une interaction statistique significative pour les « groupes par angle » pour la bascule antérieure et postérieure.
  • La comparaison au groupe contrôle apparié indique que la scapula est plus en sonnette latérale pour le bras dominant chez les athlètes overhead à 45°, 60° et 90° d’élévation GH.
  • La comparaison au groupe contrôle apparié indique que la scapula est plus en bascule antérieure pour le bras dominant chez les athlètes overhead à 120° d’élévation GH, et 120° d’abaissement huméro thoracique.
  • Il n’y a pas eu d’interaction statistique significative pour les « côtés par angle » pour les rotations, les sonnettes et les bascules.
 
Discussion
 
Les résultats de l’étude montrent que chez les jeunes sportifs overhead, on retrouve une augmentation de la sonnette latérale et de la bascule antérieure au niveau de leur bras dominant, en comparaison à de jeunes sportifs non overhead. La demande spécifique des sport overhead peut créer de potentielles altérations de l’orientation scapulaire, au niveau du bras dominant, par altération des stratégies de contrôle neuromusculaire.
 
La sonnette latérale de la scapula, particulièrement lors des amplitudes importantes d’élévation GH, a été suggérée comme étant nécessaire pour prévenir les blessures durant les activités overhead. De plus, il est reporté que cette adaptation est obtenue dans les phases précoces de la carrière professionnelle des jeunes joueurs de tennis. En revanche, une étude récente montre que les joueurs adultes de tennis expérimentent des déficits aigues de sonnette latérale après avoir réalisé des services jusqu’à la fatigue, ce qui peut potentiellement être identifié comme un mécanisme sous-jacent de pathologie chronique de l’épaule. L’augmentation de la bascule antérieure est présumée abaisser la stabilité inférieure et antérieure de l’articulation GH.
 
Conclusion
 
Les jeunes sportifs overhead ont montré des altérations de la cinématique scapulaire en comparaison à de jeunes sportifs non overhead. Les résultats suggèrent que des adaptations spécifiques aux sports peuvent se produire dès les phases précoces d’une carrière sportive. Cela nécessite l’évaluation par les cliniciens de la cinématique scapulaire et de son contrôle.
 
Article original : Elif Turgut, Filiz Fatma Colakoglu & Gul Baltaci (2018): Scapular motion adaptations in junior overhead athletes: a three-dimensional kinematic analysis in tennis players and non-overhead athletes, Sports Biomechanics, DOI: 10.1080/14763141.2017.1409256

Référence :
Borstad, J. D., & Ludewig, P. M. (2002). Comparison of scapular kinematics between elevation and lowering of the arm in the scapular plane. Clinical Biomechanics, 17, 650–659. doi:10.1016/S0268- 0033(02)00136-5
Brossmann, J., Preidler, K. W., Pedowitz, R. A., White, L. M., Trudell, D., & Resnick, D. (1996). Shoulder impingement syndrome: In uence of shoulder position on rotator cu impingement—An anatomic study. American Journal of Roentgenology, 167, 1511–1515. doi:10.2214/ajr.167.6.8956588
Camci, E., Duzgun, I., Hayran, M., Baltaci, G., & Karaduman, A. (2013). Scapular kinematics during shoulder elevation performed with and without elastic resistance in men without shoulder pathologies. Journal of Orthopaedic and Sports Physical erapy, 43, 735–743. doi:10.2519/ jospt.2013.4466
Cools, A. M., Struyf, F., De Mey, K., Maenhout, A., Castelein, B., & Cagnie, B. (2013). Rehabilitation of scapular dyskinesis: From the o ce worker to the elite overhead athlete. British Journal of Sports Medicine. doi:10.1136/bjsports-2013-092148
Dayanidhi, S., Orlin, M., Kozin, S., Du , S., & Karduna, A. (2005). Scapular kinematics during humeral elevation in adults and children. Clinical Biomechanics, 20, 600–606. doi:10.1016/j. clinbiomech.2005.03.002
Downar, J. M., & Sauers, E. L. (2005). Clinical measures of shoulder mobility in the professional baseball player. Journal of Athletic Training, 40, 23–29.
Hawkins, R. J., & Kennedy, J. C. (1980). Impingement syndrome in athletes. e American Journal of Sports Medicine, 8, 151–158. doi:10.1177/036354658000800302
Hellem, A. R., Hollman, J. H., Sellon, J. L., Pourcho, A., Strauss, J., & Smith, J. (2015). Ultrasound evaluation of the lower trapezius in adolescent baseball pitchers. Physical Medicine and Rehabilitation, 8, 510–519. doi:10.1016/j.pmrj.2015.09.024
Hibberd, E. E., Oyama, S., & Myers, J. B. (2014). Increase in humeral retrotorsion accounts for age- related increase in glenohumeral internal rotation de cit in youth and adolescent baseball players. e American Journal of Sports Medicine, 42, 851–858. doi:10.1177/0363546513519325
Karduna, A. R., McClure, P. W., Michener, L. A., & Sennett, B. (2001). Dynamic measurements of three-dimensional scapular kinematics: A validation study. Journal of Biomechanical Engineering, 123, 184–190. doi:10.1115/1.1351892
Kibler, W. B. (1998). e role of the scapula in athletic shoulder function. e American Journal of Sports Medicine, 26, 325–337. doi:10.1007/s00167-015-3736-z
Kibler, W. B., Chandler, T. J., Livingston, B. P., & Roetert, E. P. (1996). Shoulder range of motion in elite tennis players. e American Journal of Sports Medicine, 24, 279–285. doi:10.1177/036354659602400306
Kibler, B. W., Sciascia, A., & Wilkes, T. (2012). Scapular dyskinesis and its relation to shoulder injury. Journal of the American Academy of Orthopaedic Surgeons, 20, 364–372. doi:10.5435/ JAAOS-20-06-364
Laudner, K. G., Myers, J. B., Pasquale, M. R., Bradley, J. P., & Lephart, S. M. (2006). Scapular dysfunction in throwers with pathologic internal impingement. Journal of Orthopaedic and Sports Physical erapy, 36, 485–494. doi:10.2519/jospt.2006.2146
Ludewig, P. M., & Reynolds, J. F. (2009). e association of scapular kinematics and glenohumeral joint pathologies. Journal of Orthopaedic and Sports Physical erapy, 39, 90–104. doi:10.2519/ jospt.2009.2808
McClure, P., Greenberg, E., & Kareha, S. (2012). Evaluation and management of scapular dysfunction. Sports Medicine and Arthroscopy Review, 20, 39–48. doi:10.1097/JSA.0b013e31824716a8
Michener, L. A., McClure, P. W., & Karduna, A. R. (2003). Anatomical and biomechanical mechanisms of subacromial impingement syndrome. Clinical Biomechanics, 18, 369–379. doi:10.1016/S0268- 0033(03)00047-0
Myers, J. B., Laudner, K. G., Pasquale, M. R., Bradley, J. P., & Lephart, S. M. (2005). Scapular position and orientation in throwing athletes. e American Journal of Sports Medicine, 33, 263–271. doi:10.1177/0363546504268138
Neer, C. S. (1983). Impingement lesions. Clinical Orthopaedics and Related Research, 173, 70–77. Oyama, S. (2012). Baseball pitching kinematics, joint loads, and injury prevention. Journal of Sport
and Health Science, 1, 80–91. doi:10.1016/j.jshs.2012.06.004
Paley, K. J., Jobe, F. W., Pink, M. M., Kvitne, R. S., & ElAttrache, N. S. (2000). Arthroscopic ndings
in the overhand throwing athlete: Evidence for posterior internal impingement of the rotator cu . Arthroscopy: e Journal of Arthroscopic and Related Surgery, 16, 35–40. doi:10.1016/S0749- 8063(00)90125-7
Rich, R. L., Struminger, A. H., Tucker, W. S., Munkasy, B. A., Joyner, A. B., & Buckley, T. A. (2016). Scapular upward-rotation de cits a er acute fatigue in tennis players. Journal of Athletic Training, 51, 474–479. doi:10.4085/1062-6050-51.7.05
Silva, R. T., Hartmann, L. G., Laurino, C. F., & Bilo, J. P. (2010). Clinical and ultrasonographic correlation between scapular dyskinesia and subacromial space measurement among junior elite tennis players. British Journal of Sports Medicine, 44, 407–410. doi:10.1136/bjsm.2008.046284
Turgut, E., Duzgun, I., & Baltaci, G. (2016). Scapular asymmetry in participants with and without shoulder impingement syndrome; a three-dimensional motion analysis. Clinical Biomechanics, 39, 1–8. doi:10.1016/j.clinbiomech.2016.09.001
Tzannes, A., Paxinos, A., Callanan, M., & Murrell, G. A. (2004). An assessment of the interexaminer reliability of tests for shoulder instability. Journal of Shoulder and Elbow Surgery, 13, 18–23. doi:10.1016/S1058274603002453
 
Uhl, T. L., Kibler, W. B., Gecewich, B., & Tripp, B. L. (2009). Evaluation of clinical assessment methods for scapular dyskinesis. Arthroscopy: e Journal of Arthroscopic and Related Surgery, 25, 1240– 1248. doi:10.1016/j.arthro.2009.06.007
van der Hoeven, H., & Kibler, W. B. (2006). Shoulder injuries in tennis players. British Journal of Sports Medicine, 40, 435–440. doi:10.1136/bjsm.2005.023218
Whiteley, R. J., Adams, R. D., Nicholson, L. L., & Ginn, K. A. (2010). Reduced humeral torsion predicts throwing-related injury in adolescent baseballers. Journal of Science and Medicine in Sport, 13, 392–396. doi:10.1016/j.jsams.2009.06.001
Wu, G., van der Helm, F. C., Veeger, H. E., Makhsous, M., Van Roy, P., Anglin, C., ... Werner, F. W. (2005). ISB recommendation on de nitions of joint coordinate systems of various joints for the reporting of human joint motion—Part II: Shoulder, elbow, wrist and hand. Journal of Biomechanics, 38, 981–992. doi:10.1016/j.jbiomech.2004.05.042
 
 
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter

Kinesport - 0810 821 001- secretariat@kinesport.fr - Mentions Légales