KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • BFR
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass
  • Genou
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert


Les effets de la thérapie manuelle sur le diaphragme chez des patients asthmatiques : une étude pilote randomisée.

Enrique Leonés-Macias, Irene Torres-Sanchez, Irene Cabrera-Martos, Araceli Ortiz-Rubio, Laura Lopez-Lopez, Marie Carmen Valenza.



Contexte
 
Les étirements des muscles respiratoires sont inclus dans les techniques de thérapie manuelle. Une technique d’étirement du diaphragme a montré des effets bénéfiques sur la fonction respiratoire et la mobilité thoracique et lombaire chez des sujets sains. Néanmoins ses effets sur des sujets asthmatiques n’a pas été évalué.
 
Objectif
 
L’étude a pour but d’évaluer les effets de la thérapie manuelle sur le diaphragme, chez des sujets asthmatiques allergiques et non allergiques, au regard des pressions respiratoires et de la mobilité de la cage thoracique.
 
Design
 
Étude pilote randomisée en simple aveugle.
 
Méthode
 
Trente-deux participants ont été randomisés en deux groupes : un groupe intervention dans lequel une technique d’étirement du diaphragme est réalisée, et un groupe placebo. Les pressions respiratoires, la mobilité thoracique et lombaire, et l’extensibilité ont été évaluées avant l’exécution de la technique, immédiatement après, et 5 puis 20 min après.
 
Résultat
 
Les résultats supportent l’immédiate efficacité de la technique dans les pressions inspiratoires maximales, à 5 minutes de l’étirement du diaphragme (p=0,0031). Des résultats significatifs ont également été montrés dans la mobilité et l’extensibilité, avec une amélioration significative dans les périmètres sous axillaire et abdominal, et également dans le test de distance doigt-sol, et le test de Schober (p<0.05).
 
Conclusion
 
Les résultats peuvent montrer qu’une technique d’étirement du diaphragme chez des sujets asthmatiques mène à une amélioration dans les paramètres suivants : les pressions inspiratoires maximales 5 minutes après la technique, la mobilité et l’extensibilité de la cage thoracique à 5 minutes, qui perdure à 20 minutes. D’avantage de travaux sont nécessaires pour tester la reproductibilité de ces résultats dans un essai définitif.
 
 
Article original :
Enrique Leonés-Macias, Irene Torres-Sanchez, Irene Cabrera-Martos, Araceli Ortiz-Rubio, Laura Lopez-Lopez, Marie Carmen Valenza. Effects of manual therapy on the diaphragm in asthmatic patients: A randomized pilot study
 
 
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter