KINESPORT KINESPORT







Les exercices isométriques ne procurent pas de soulagement immédiat de la douleur dans la tendinopathie d'Achille : Un essai clinique quasi-aléatoire



Les exercices isométriques peuvent avoir un effet analgésique immédiat chez les patients atteints de tendinopathie des membres inférieurs et ont été proposés comme traitement initial et pour le soulagement immédiat de la douleur. Les preuves actuelles sont contradictoires et les études son finalement peu nombreuses.

Van Veldhoven et al., une équipe hollandaise viennent de publier le 31 mai 2020, une étude
analysant si les exercices isométriques ont un effet analgésique immédiat chez les patients atteints de tendinopathie d'Achille chronique. Ils ont réalisé cette étude en quasi-aléatoire avec quatre formes d'intervention dans le cadre d'un essai clinique randomisé (ECR) : les exercices isométriques (sur la pointe des pieds), les exercices isotoniques et le repos. Étant donné que des recherches antérieures ont démontré que la charge tendineuse varie en fonction de la position de l'articulation les auteurs ont donc décidé d'ajouter une forme d'intervention dans lequel des exercices isométriques ont été effectués avec la cheville en dorsiflexion.  Notons que cette étude a été réalisée dans une plus grande ECR qui visait au départ aux effets des injections. 

80 patients qui ont été inclus dans l'ECR. L'inclusion a été effectuée par deux médecins du sport. Les critères d'inclusion étaient les suivants : (1) présence d'une AT chronique de proportion moyenne pendant au moins deux mois, (2) aucune amélioration symptomatique subjective après une thérapie d'exercice d'au moins six semaines, (3) âge compris entre 18 et 70 ans et (4) présence d'un flux Doppler sur l'échographie. Les patients étaient initialement affectés à l'un des trois groupes d'intervention. Grâce à cette méthode de quasi-randomisation, tous les patients ont été répartis de manière égale entre les groupes. Les derniers participants à l'ECR plus large et sept patients supplémentaires qui se sont rendus au service de consultation externe pour des soins cliniques (18 au total) ont été affectés à la forme d'intervention supplémentaire effectuant des exercices isométriques avec une position dorsiflexion de la cheville.  

La principale mesure de résultat utilisée était la douleur signalée par le patient après la réalisation de 10 sauts unilatéraux.



Résultats :

Aucune réduction significative de la douleur n'a été constatée au test du 10 sauts après avoir effectué l'une des quatre interventions.

Les exercices isométriques étudiés dans cette étude n'ont pas entraîné de bénéfice analgésique immédiat chez les patients atteints de tendinopathie d'Achille chronique de proportion moyenne. Les auteurs en conclusion ne recommandent pas les exercices isométriques si le but est de soulager immédiatement la douleur. 

Les conclusions des auteurs sont selon eux cliniquement pertinentes, car la réalisation d'exercices isométriques est devenue de plus en plus populaire comme traitement initial et pour le soulagement immédiat de la douleur dans plusieurs tendinopathies des membres inférieurs. Cette popularité s'appuie sur une pauvre littérature. 







SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique