KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Formation EBOAS
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert à Lyon
  • Congres Janvier 2019
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Formation Puncture Kinésithérapique
  • Formation Ki-Dos


Les mouvements antéro-postérieur de la colonne vertébrale se comportent comme s'il y avait des limitations de mobilité segmentaire locale et sont assez grands pour être perçus par la palpation manuelle : Une synthèse de la littérature

Neil Tuttle et al.



Les mouvements antéro-postérieur de la colonne vertébrale se comportent comme s'il y avait des limitations de mobilité segmentaire locale et sont assez grands pour être perçus par la palpation manuelle : Une synthèse de la littérature
Contexte

Les mouvements antéro-postérieurs (AP) sont un type de mouvement intervertébral passif utilisé pour évaluer et traiter les déficits perçus dans la mobilité segmentaire localisée.


Objectifs

Décrire : 1) les effets spécifiques que les réductions de la mobilité segmentaire devraient avoir sur les mouvements AP ; 2) comment les différences dans les mouvements AP dans les situations cliniques se comparent à ce qui serait attendu avec une mobilité segmentaire réduite ; et 3) si de telles différences dans les mouvements AP sont susceptibles d'être perceptibles par la palpation manuelle.

Méthodes

De multiples études de modélisation et des mesures in vivo des mouvements AP sont décrites.


Résultats

Les résultats indiquent que les différences dans les mouvements AP présents dans les conditions cliniques correspondent aux différences qui seraient attendues avec une mobilité segmentaire diminuée. Les différences prédites à partir de la modélisation et trouvées dans les conditions cliniques étaient les plus grandes à de faibles niveaux de force. De plus, les différences sont suffisamment importantes pour que les personnes entrainés soient capables de 1) produire des mouvements contrôlés avec une force suffisamment faible pour évaluer les mouvements, et 2) détecter les différences de rigidité attendues des modélisations et trouvées dans des situations cliniques.

Conclusions

Les implications pour la pratique clinique et l'enseignement comprennent la nécessité de prendre en compte la rigidité des mouvements AP à des niveaux de force inférieurs à ceux qui sont typiquement décrits. Les auteurs recommandent une approche à trois niveaux pour l'évaluation des mouvements AP, ce qui peut aider à la fois la pratique clinique et à l'enseignement des compétences de thérapie manuelle.
 
 
Article original : Neil Tuttle, Charles Hazle Spinal PA movements behave ‘as if’ there are limitations of local segmental mobility and are large enough to be perceivable by manual palpation: A synthesis of the literature Musculoskeletal Science and Practice
Volume 36 , August 2018, Pages 25-31  https://doi.org/10.1016/j.msksp.2018.04.005



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter

Kinesport - 0810 821 001- secretariat@kinesport.fr - Mentions Légales