KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Les pentes tibiales proximales osseuses et méniscales sont plus élevées chez les sujets lésés de LCA que les témoins: une étude comparative d'IRM



Abréviations :
 
LTS = Lateral tibial slope = Pente tibiale latérale
MTS = Medial tibial slope = Pente tibiale médiale
LMS = Lateral meniscal slope = Pente méniscale latérale
MMS = Medial meniscal slope = Pente méniscale médiale
LCA = Anterior cruciate ligament = Ligament croisé antérieur 
PTS = Posterior tibial slope = Pente tibiale Postérieure
PTAA = Proximal tibial anatomic axis = Axe anatomique tibial proximal
 

Introduction


 
La détermination des facteurs de risque pour une lésion de LCA est une étape importante dans le développement de la prévention des blessures [33].
Récemment, la littérature se concentre beaucoup sur des facteurs de risque anatomiques. La pente tibiale postérieure (PTS) est généralement définie comme l'angle entre une ligne ajustée de la surface postéro-inférieure du plateau tibial et une ligne de référence anatomique tibiale [14, 17, 18, 23, 30, 32 ].
Biomécaniquement, une pente tibiale plus élevée en présence d'une charge de compression générera une composante de cisaillement antérieur plus élevée de la force de réaction tibio-fémorale, ce qui entraînera un mouvement antérieur accru du tibia par rapport au fémur.
 
Il est largement mentionné dans la littérature que les personnes lésées au LCA ont une plus grande pente tibiale postérieure que les témoins en bonne santé [20]
 
Les tissus mous (par exemple, le cartilage et le ménisque) jouent un rôle dans la stabilité antéro-postérieure de l'articulation du genou et peuvent influencer la pente tibiale fonctionnelle. La corne postérieure des ménisques est plus épaisse que la corne antérieure, ce qui pourrait diminuer la pente postéro-inférieure [19].
 
Cette étude vise à évaluer la corrélation entre la pente tibiale et la lésion sans contact du LCA en utilisant l'IRM, ainsi que de déterminer les effets des ménisques sur la pente tibiale.
 

Méthode



Tous les patients référés à l'hôpital Croix-Rousse entre 2012 et 2015 pour l'examen d’interventions au genou étaient éligibles à l'inclusion dans l'étude. Les critères d'inclusion étaient une IRM, avec des images de qualité adéquates disponibles sur le système d'archivage et de communication d'image (PACS) et un rapport détaillant l'état du LCA.
Le groupe d'étude était composé de 100 patients (67 hommes et 33 femmes) avec IRM confirmant une rupture isolée partielle ou complète du LCA. Le groupe contrôle était composé de 100 patients dont la principale plainte était une douleur fémoro-patellaire (52 hommes et 48 femmes) et dont les IRM révélaient un LCA intact.
 

Toutes les images sagittales ont été choisies parmi les coupes axiales correspondantes à la ligne d'articulation pour trois régions de coupe différentes : la coupe médiane, qui utilise pour calculer l'Axe Anatomique Tibial Proximal (PTAA) (figure 1) la coupe du plateau tibial latéral (LTP) (figures 2, 3) et la coupe du plateau tibial médial (MTP). Deux examinateurs indépendants, en aveugle par rapport aux détails des sujets, ont calculé les angles sur chaque IRM en utilisant une méthode Hashemi modifiée décrite précédemment par Lustig et al. [21].
 
Les coupes MTP et LTP ont été utilisées respectivement pour mesurer les pentes tibiales médiale (Medial Tibial Slope = MTS) et latérale (Lateral Tibial Slope = LTS).
 
La pente méniscale latérale (Lateral Meniscus Slope = LMS) et la pente méniscale médiale (Medial Meniscus Slope = MMS) ont été définies de la même manière que la pente tibiale postérieure (PTS). Une ligne rejoignant le bord supérieur de la bordure méniscosovoviale des cornes antérieure et postérieure du ménisque dans le plan sagittal a été choisie au lieu du cortex du plateau tibial.
 
Exemple de mesures pour le LTS (Lateral Tibial Slop) et LMS (Lateral Meniscus Slope) :
Les pentes tibiales proximales osseuses et méniscales sont plus élevées chez les sujets lésés de LCA que les témoins: une étude comparative d'IRM

Les pentes tibiales proximales osseuses et méniscales sont plus élevées chez les sujets lésés de LCA que les témoins: une étude comparative d'IRM

Résultats

 
  • Fiabilité intra-observateur et inter-observateur :
Elle révèle un accord fort entre les observateurs pour toutes les mesures.

 
  • Comparaison intra groupe :
Les moyennes, les écarts types (SD) et les plages pour les mesures répétées LTS, MTS, LMS et MMS pour les groupes examinés et témoins sont présentés dans le Tableau 1.

Les pentes tibiales proximales osseuses et méniscales sont plus élevées chez les sujets lésés de LCA que les témoins: une étude comparative d'IRM
Dans l'analyse du groupe LCA tout comme le groupe contrôle, on observe que le LTS était plus grand que le MTS, mais le LMS était plus petit que MMS (figure 6).
 
  • Comparaison directe des deux groupes :
En utilisant indépendamment un test t des deux échantillons, le LTS et le MTS étaient significativement plus élevés dans le groupe de lésions ACL que le groupe témoin (p était de 6,76 pour LTS et 4,85 pour MTS). De même, le LMS et le MMS étaient significativement plus importants dans le groupe LCA que les témoins (p était de 5,67 pour LMS et 4,61 pour MMS).

Les pentes tibiales proximales osseuses et méniscales sont plus élevées chez les sujets lésés de LCA que les témoins: une étude comparative d'IRM

Discussion


 
La découverte la plus importante de cette étude est que les pentes latérales et médiales des tissus osseux et moux étaient significativement plus élevées dans le groupe LCA que dans le groupe témoin. Dans les deux groupes, la pente tibiale latérale du tibia était supérieure à la pente tibiale médiale du tibia, mais la pente médiale des tissus mous était supérieure à la pente latérale des tissus mous. Ces résultats sont généralement compatibles avec la littérature publiée.

En ce qui concerne la pente osseuse, Brandon et al. ont comparé la pente radiographique postéro-inférieure au tibia, mesurée sur des radiographies simples, entre les sujets lésés au LCA et les témoins [2]. Ils ont constaté une pente accrue dans le groupe blessé au LCA, et une augmentation de la pente corrélée avec une augmentation du glissement pivot.
 
Hashemi et al. dans une étude sur IRM, ont constaté une augmentation de la pente du plateau tibial latéral et une diminution de la concavité du plateau médial dans le groupe lésé LCA chez les deux sexes, ainsi qu'une inclinaison médiale accrue chez les hommes atteints du LCA [13]. Mais toutes les études n'ont pas soutenu ces résultats [1,15].

Lustig et al. ont examiné l'effet du ménisque sur la pente observée chez les sujets sains  [21]. Conformément aux résultats de notre étude, ils ont trouvé que la pente méniscale était plus horizontale que la pente osseuse dans les deux compartiments, la pente méniscale latérale étant plus proche de l'horizontale que la pente méniscale médiale.
Bonnein et Dejour ont étudié l'impact de la pente tibiale sur la biomécanique du genou, ils ont constaté une augmentation de 6 mm de la translation antérieure pour chaque augmentation de 10 ° de la pente dans des genoux sains et des sujets présentant un déficit du LCA [8].
 
La pente postérieure accrue est un facteur de risque non seulement pour une déchirure du LCA, mais aussi pour une défaillance de sa reconstruction. [5,31]
Webb et al. ont constaté un risque accru d'échec ou de lésion controlatérale associée à une pente tibiale accrue, ce qui était majoré avec une pente postérieure supérieure à 12 ° [31]. De même, Christensen et al. Ont trouvé qu’une pente latérale accrue pour être associée à un risque d'échec précoce, quel que soit le type de greffe [5].
L'importance de la contribution méniscale à la biomécanique de la pente et du genou reste incertaine. [21,25,26,27]
 
L'une des plus grandes forces de l'utilisation de l'IRM dans cette application est la possibilité de visualiser la géométrie de surface du cartilage articulaire, qui représente le point fonctionnel de l'articulation tibio-fémorale. Notre étude présente une méthode fiable pour la mesure des pentes tibiale et méniscale dans les deux compartiments du genou, qui pourrait être développé comme un outil prédictif pour le risque de LCA.


Malgré tout, cette étude est soumise à plusieurs limitations. Tout d'abord, tous les examens d'IRM ont été effectués en position couchée. Le poids peut affecter la hauteur méniscale à la fois antérieurement et postérieurement et modifier ainsi la pente méniscale mesurée. En outre, le groupe témoin était composé de patients présentant une douleur fémoro-patellaire. Bien qu'un groupe similaire ait été utilisé dans plusieurs études antérieures [2, 15, 21, 24], ces patients peuvent avoir des caractéristiques de pente tibiale qui diffèrent d'une population vraiment asymptomatique.
 

Conclusion



Cette étude a confirmé que les pentes tibiales du tissu osseux et moux peuvent être mesurées de manière fiable à l'aide d'une méthode à base d'IRM. Des pentes tibiales accrues, à la fois osseuses et méniscales, sont des facteurs de risque de lésions du LCA. Comme le ménisque tend à corriger la pente observée vers l'horizontale, la perte du ménisque postérieur peut potentialiser cet effet en augmentant la pente fonctionnelle.
 

Texte d’origine :

Proximal tibial bony and meniscal slopes are higher in ACL injured subjects than controls: a comparative MRI study
Ashraf Elmansori · Timothy Lording · Raphaël Dumas · Khalifa Elmajri · Philippe Neyret · Sébastien Lustig
 
References
  1. Blanke F, Kiapour AM, Haenle M, Fischer J, Majewski M, Vogt S, Camathias C (2016) Risk of noncontact anterior cruciate liga- ment injuries is not associated with slope and concavity of the Tibial Plateau in recreational alpine skiers: a magnetic resonance imaging-based case-control study of 121 patients. Am J Sports Med 44(6):1508–1514 
  2. Brandon ML, Haynes PT, Bonamo JR, Flynn MI, Barrett GR, Sherman MF (2006) The association between posterior-inferior tibial slope and anterior cruciate ligament insufficiency. Arthroscopy 22(8):894–899
  3. Brazier J, Migaud H, Gougeon F, Cotten A, Fontaine C, Duquennoy A (1996) Evaluation des méthodes de mesure radi- ographique de la pente tibiale. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot 82(3):195–200 
  4. Butler DL, Noyes FR, Grood ES (1980) Ligamentous restraints to anterior-posterior drawer in the human knee: a biomechanical study. J Bone Joint Surg Am 62(2):259–270 
  5. Christensen JJ, Krych AJ, Engasser WM, Vanhees MK, Collins MS, Dahm DL (2015) Lateral tibial posterior slope is increased in patients with early graft failure after anterior cruciate ligament reconstruction. Am J Sports Med 43(10):2510–2514 
  6. Dare DM, Fabricant PD, McCarthy MM, Rebolledo BJ, Green DW, Cordasco FA, Jones KJ (2015) Increased lateral tibial slope is a risk factor for pediatric anterior cruciate ligament injury: an MRI-based case-control study of 152 patients. Am J Sports Med 43(7):1632–1639
  7. Dejour D, Saffarini M, Demey G, Baverel L (2015) Tibial slope correction combined with second revision ACL produces good knee stability and prevents graft rupture. Knee Surg Sports Trau- matol Arthrosc 23(10):2846–2852 
  8. Dejour H, Bonnin M (1994) Tibial translation after anterior cru- ciate ligament rupture. J Bone Joint Surg Br 76(5):745–749
  9. Fleming BC, Renstrom PA, Beynnon BD, Engstrom B, Peura GD, Badger GJ, Johnson RJ (2001) The effect of weightbearing and external loading on anterior cruciate ligament strain. J Bio- mech 34(2):163–170 
  10. Giffin JR, Vogrin TM, Zantop T, Woo SL, Harner CD (2004) Effects of increasing tibial slope on the biomechanics of the knee. Am J Sports Med 32(2):376–382 
  11. Griffin LY, Albohm MJ, Arendt EA, Bahr R, Beynnon BD, Demaio M, Dick RW, Engebretsen L, Garrett WE Jr, Hannafin JA, Hewett TE, Huston LJ, Ireland ML (2006) Understanding and preventing noncontact anterior cruciate ligament injuries. Am J Sports Med 34(9):1512–1532 
  12. Han HS, Chang CB, Seong SC, Lee S, Lee MC (2008) Evalu- ation of anatomic references for tibial sagittal alignment in total knee arthroplasty. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 16:373–377 
  13. Hashemi J, Chandrashekar N, Mansouri H, Gill B, Slauterbeck JR, Schutt RC Jr, Dabezies E, Beynnon BD (2010) Shallow medial tibial plateau and steep medial and lateral tibial slopes: new risk factors for anterior cruciate ligament injuries. Am J Sports Med 38(1):54–62 
  14. Hohmann E, Bryant A, Reaburn P, Tetsworth K (2011) Is there a correlation between posterior tibial slope and non-contact ante- rior cruciate ligament injuries? Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 19(Suppl 1):S109–S114 
  15. Hudek R, Fuchs B, Regenfelder F, Koch PP (2011) Is noncon- tact ACL injury associated with the posterior tibial and meniscal slope? Clin Orthop Relat Res 469:2377–2384
  16. Hudek R, Schmutz S, Regenfelder F, Fuchs B, Koch PP (2009) Novel measurement technique of the tibial slope on conventional MRI. Clin Orthop Relat Res 467:2066–2072 
  17. Khan MS, Seon JK, Song EK (2011) Risk factors for anterior cruciate ligament injury: assessment of tibial plateau anatomic variables on conventional MRI using a new combined method. Int Orthop 35(8):1251–1256 Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc
  18.  Kostogiannis I, Swärd P, Neuman P, Fridén T, Roos H (2011) The influence of posterior-inferior tibial slope in ACL injury. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 19:592–597
  19. Lee YS, Kim JG, Lim HC, Park JH, Park JW, Kim JG (2009) The relationship between tibial slope and meniscal insertion. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 17:1416–1420
  20. Lipps DB, Wilson AM, Ashton-Miller JA, Wojtys EM (2012) An evaluation of different methods for measuring lateral tibial slope using magnetic resonance Imaging. Am J Sports Med 40(12):2731–2736
  21. Lustig S, Scholes CJ, Leo SP, Coolican M, Parker DA (2013) Influence of soft tissues on the proximal bony tibial slope meas- ured with two-dimensional MRI. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 21:372–379
  22. O’Malley MP, Milewski MD, Solomito MJ, Erwteman AS, Nis- sen CW (2015) The association of tibial slope and anterior cru- ciate ligament rupture in skeletally immature patients. Arthros- copy 31(1):77–82
  23. Simon RA, Everhart JS, Nagaraja HN, Chaudhari AM (2010) A case-control study of anterior cruciate ligament volume, tib- ial plateau slopes and intercondylar notch dimensions in ACL- injured knees. J Biomech 43(9):1702–1707
  24. Stijak L, Herzog RF, Schai P (2008) Is there an influence of the tibial slope of the lateral condyle on the ACL lesion? A case-con- trol study. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 16(2):112–117
  25. Shybut TB, Vega CE, Haddad J, Alexander JW, Gold JE, Noble PC, Lowe WR (2015) Effect of lateral meniscal root tear on the stability of the anterior cruciate ligament-deficient knee. Am J Sports Med 43(4):905–911
  26. Song GY, Liu X, Zhang H, Wang QQ, Zhang J, Li Y, Feng H (2016) Increased medial meniscal slope is associated with greater risk of ramp lesion in noncontact anterior cruciate liga- ment injury. Am J Sports Med 44(8):2039–2046
  27. Song GY, Zhang H, Wang QQ, Zhang J, Li Y, Feng H (2016) Risk factors associated with grade 3 pivot shift after acute ante- rior cruciate ligament injuries. Am J Sports Med 44(2):362–369
  28. Sonnery-Cottet B, Mogos S, Thaunat M, Archbold P, Fayard JM, Freychet B, Clechet J, Chambat P (2014) Proximal tibial anterior closing wedge osteotomy in repeat revision of anterior cruciate ligament reconstruction. Am J Sports Med 42(8):1873–1880
  29. Utzschneider S, Goettinger M, Weber P, Horng A, Glaser C, Jansson V, Müller PE (2011) Development and validation of a new method for the radiologic measurement of the tibial slope. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 19(10):1643–1648
  30. Vyas S, van Eck CF, Vyas N, Fu FH, Otsuka NY (2011) Increased medial tibial slope in teenage pediatric population with open physes and anterior cruciate ligament injuries. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 19(3):372–377
  31. Webb JM, Salmon LJ, Leclerc E, Pinczewski LA, Roe JP (2013) Posterior tibial slope and further anterior cruciate ligament inju- ries in the anterior cruciate ligament-reconstructed patient. Am J Sports Med 41(12):2800–2804
  32. Whiteside LA, Amador DD (1988) The effect of posterior tibial slope on knee stability after Ortholoc total knee arthroplasty. J Arthroplasty 3:S51–S57.
  33. Wordeman SC, Quatman CE, Kaeding CC, Hewett TE (2012) In vivo evidence for tibial plateau slope as a risk factor for ante- rior cruciate ligament injury: a systematic review and meta-anal- ysis. Am J Sports Med 40(7):1673–1681
 
 
 
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter