KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Formation Puncture Kinésithérapique
  • Formation EBOAS
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert à Lyon
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert


Les tests de performance fonctionnelle identifient le risque d'entorse latérale de cheville : Une étude pilote prospective chez des footballeurs adolescents



Les tests de performance fonctionnelle identifient le risque d'entorse latérale de cheville : Une étude pilote prospective chez des footballeurs adolescents
Introduction
Aux États-Unis, plus d’un million d’entorses de cheville par an ont été signalés, entraînant des frais médicaux estimés à 2 milliards de dollars.
L’entorse de la cheville est également la blessure la plus courante lors d'événements sportifs au lycée, tandis que le football est l'un des sports qui présente le plus haut taux d'entorse à la cheville.
Mandarakas et al ont constaté que le taux de patients se plaignant de douleurs persistantes et d'entorses de cheville répétées était encore plus élevé chez les enfants et les adolescents que chez les adultes. L'instabilité chronique de la cheville (CAI) peut commencer dans la population adolescente lors d'une entorse initiale de la cheville. Il est important d'étudier la prévalence, la gravité, l'apparition, la réapparition et les mesures cliniques dans une population adolescente, lorsque la pathologie se développe pour la première fois.
Des tests de performances fonctionnelles dynamiques ont été utilisés pour évaluer les déficits et déterminer le return to play (RTP) lors de la rééducation de l'entorse de la cheville chez les adultes. Des tests de performances fonctionnelles (FPT) ont été établis pour différencier les individus adultes avec et sans CAI.
Des études prospectives antérieures indiquaient que les déficits des tests de performances fonctionnelles pouvaient indiquer un risque d'entorse de la cheville et / ou de blessure aux membres inférieurs chez les athlètes au lycée et au collège.
Par conséquent, il serait utile d’identifier l’utilité clinique des FPT et d’établir des valeurs dans cette population spécifique pour élaborer des stratégies préventives efficaces et identifier ceux qui pourraient tirer le plus grand bénéfice d’une intervention.
L’objectif était de déterminer la précision diagnostique des FPT, dans l'identification des athlètes adolescents subissant une entorse latérale de la cheville et d'établir des valeurs spécifiques pour identifier les athlètes adolescents qui subiront une entorse latérale de la cheville.
Nous avons émis l’hypothèse que, les individus qui atteignent la plus courte distance dans les trois directions sur le star excursion balance test (SEBT) et un temps plus long pour effectuer le single-leg hop test (SLHT) auraient tendance à subir plus d’entorse latérale de la cheville dans un avenir proche.

Les critères d'inclusion pour cette étude étaient que les participants avaient entre 14 et 18 ans, figuraient sur la liste du club et participaient à la pratique et à la compétition pendant plus de 90 minutes par semaine.
Les critères d'exclusion pour cette étude étaient des antécédents de chirurgie ou de fracture du membre inférieur, des signes aigus et des symptômes de blessure du membre inférieur, un épisode de «cession» d'activité physique, un trouble vestibulaire diagnostiqué, une maladie de Charcot-Marie-Tooth, ou de Ehlers-Danlos ou d’autres troubles du système nerveux ou du tissu conjonctif.
 
Six participants se sont retirés de cette étude lors des tests de base en raison de leur incapacité à terminer les tests.
Soixante et onze participants ont été suivis pendant 10 mois en pré-saison, en saison et hors saison.
À la fin de la période de collecte des données, sept participants ont également été exclus de cette étude en raison de blessures autres que l'entorse de la cheville.
Ainsi, au total 64 participants ont participé à cette étude.
Après 10 mois de surveillance, les participants ont été classés en deux groupes, soit le groupe blessé, soit le groupe non blessé, au cours de la saison (Figure 1).
12 participants ayant eu une entorse latérale de la cheville diagnostiquée par un prestataire médical, leur faisant rater une journée complète de pratique ou de compétition ont été classés dans le groupe des blessés.
52 participants n'ont subi aucune blessure et ont été classés dans le groupe des blessés.
 
Test de pré saison
Une unique session de test de 20 minutes était programmée pour chaque participant avant les entraînements de pré-saison au cours d'une période de 2 semaines en avril 2014.
La longueur des jambes des participants, de la malléole interne à l’épine iliaque antéro-supérieure (ASIS) de chaque membre, a également été mesurée pour se normaliser avec la distance d’atteinte du segment SEBT.
Les participants ont complété les trois directions (antérieure [AN]; postéromédiale [PM]; postérolatérale [PL]) du SEBT et du SLHT dans un ordre aléatoire en tant que mesure de base pour l'étude prospective.
Un seul examinateur a enregistré la distance d'atteinte du SEBT en cm et le temps écoulé du SLHT.
 
Star Excursion Balance Test (SEBT)
Des études précédentes avaient préconisé de simplifier l'orientation du SEBT vers l'AN, le PM et le PL pour évaluer les déficits de stabilité posturale dynamique chez les personnes atteintes de CAI.
Le SEBT est un outil d'évaluation de la stabilité posturale dynamique extrêmement fiable avec une corrélation test-retest intra-classe (ICC2,1) allant de 0.89 à 0.97.16
Les participants ont placé leurs pieds nus au centre d'une grille pour exécuter les instructions AN, PM et PL pour réaliser le SEBT.
 
Single-Leg Hop Test (SLHT)
Le SLHT a également été utilisé pour évaluer les déficits fonctionnels chez les personnes atteintes de CAI. Les participants ont été chargés d’effectuer un saut latéral sur une distance de 30 cm entre le point de départ et le point final (saut latéral et médial) avec un total de 10 répétitions aussi rapidement que possible sur une jambe et pieds nus.16
 
 
Résultats
Il n'y avait pas de différence significative en âge, taille, masse et IMC% entre les groupes blessés et non blessés (P> 0,05), comme le montre le tableau 1.
Le groupe blessé a eu des résultats significativement moins bons dans les tests SEBT-PM et SEBT-PL et SLHT que dans le groupe non blessé. Table 2
Les tests de performance fonctionnelle identifient le risque d'entorse latérale de cheville : Une étude pilote prospective chez des footballeurs adolescents

Discussion
Le but de cette étude était de quantifier la précision du diagnostic et de déterminer des valeurs pour les FPT lors de l'identification d'athlètes adolescents qui subiront une entorse latérale de la cheville.
La principale conclusion de cette étude est que les SEBT-PM et SEBT-PL, ainsi que le SLHT, identifient les athlètes adolescents qui peuvent subir une entorse latérale de la cheville.
Dans le tableau 3, nous avons également identifié une potentiel valeur préliminaire pour la classification des joueurs de football adolescents qui subissent une entorse latérale de la cheville au cours de la saison de compétition.
Ce nombre devrait être confirmé dans les futures études.
Les tests de performance fonctionnelle identifient le risque d'entorse latérale de cheville : Une étude pilote prospective chez des footballeurs adolescents

D'après nos résultats, les hypothèses de la présente étude ont été confirmées pour tous les FPT, à l'exception de la direction SEBT-AN.
La SEBT-PL a montré la plus forte capacité à identifier des footballeurs adolescents qui subiraient une entorse latérale de la cheville.
Une étude précédente utilisant une population similaire à celle de notre étude a montré que les participants étaient associés de manière significative, au risque de traumatisme des membres inférieurs, s’ils atteignaient des différences de distance dans le SEBT-PL supérieures ou égales à 4 cm entre leurs membres droit et gauche. Le SEBT-PM a également démontré une capacité «passable» d'identifier un futur épisode d'entorse latérale de la cheville.
Les résultats de la présente étude sont conformes aux observations précédentes de Linens et al.
Contrairement aux SEBT-PM et SEBT-PL, les résultats ont montré que le SEBT-AN était limité dans l'identification de la survenue future d'une entorse latérale de la cheville chez le footballeur adolescent. Contrairement à nos résultats, d'autres ont constaté que le SEBT-AN avait la capacité de prédiction la plus forte pour détecter le risque d'entorse latérale de la cheville et de blessure aux membres inférieurs.
Cependant, les études précédentes avaient mesuré le déséquilibre entre les membres droit et gauche chez les participants et avaient des participants de différentes tranches d’âge, y compris de jeunes adultes (15 à 20 ans), tandis que l’étude actuelle comparait le membre blessé au membre dominant chez les footballeurs adolescents. (14-18 ans) pour identifier la survenue future d'une entorse latérale de la cheville.
La SLHT a également été en mesure d'identifier les athlètes adolescents susceptibles de subir une nouvelle entorse latérale de la cheville en utilisant une valeur de 15,4 secondes.
L’étude peut avoir des limites sur la généralisation en ne se concentrant que sur un seul sport et sur une seule saison. La surveillance des blessures pendant 10 mois est une période relativement courte. Le non recueil d’informations concernant la gravité, le nombre et les antécédents d'entorses de cheville latérales, qui pourraient être considérées comme des facteurs de risque d'entorse de cheville latérale. Par conséquent, les auteurs ont défini la ou les entorses de cheville latérales survenues dans la présente étude comme étant une entorse latérale de la cheville au lieu d'une "entorse de la cheville index" ou d'une "entorse de cheville récurrente".
Par conséquent, les futures enquêtes devront peut-être considérer le mécanisme des blessures et  la fatigue comme un facteur d'influence possible.
L'enquête actuelle n'a utilisé que deux FPT (le SEBT et le SLHT), ce qui peut refléter un contrôle neuromusculaire et une force explosive, sans toutefois prendre en compte tous les aspects des performances fonctionnelles tels que la flexibilité, la proprioception et l'agilité.
Par conséquent, les études à venir pourraient vouloir utiliser une variété de tests FPT tels que the square hop test, figure-of- 8 hop test, foot-lift test, and time-in- balance test pour évaluer tous les aspects de la capacité fonctionnelle des membres inférieurs dans des conditions différentes (après l'échauffement et / ou après la fatigue). Enfin, un questionnaire sur la fonction d’auto-évaluation et le niveau de fatigue devraient être mesurés tout au long de la saison.
 
Perspectives
Les footballeurs adolescents qui ont subi une ou des entorse(s) latérale(s) de la cheville, avant pendant et après la saison, ont enregistré des distances plus courtes dans les SEBT-PM et SEBT-PL et des temps plus longs dans le SLHT, au début de la saison.
Le dépistage pré-saison peut être une opportunité d'identifier les adolescents qui pourraient bénéficier d'une intervention telle qu'un programme de prévention d'entorse de la cheville latérale.
Ainsi, les cliniciens peuvent utiliser les SEBT-PM et SEBT-PL avec une valeur de 76% et 70% de la longueur de la jambe, et le SLHT avec une valeur de 15,4 secondes comme outils de dépistage en pré-saison pour identifier les joueurs de football en qui pourraient éventuellement faire l'expérience de la LAS.
Une étude portant sur l'efficacité des interventions pourrait potentiellement utiliser les valeurs de la présente étude pour déterminer si des programmes de prévention fonctionneraient pour la population adolescente.
 
 
Article original
Ko J, Rosen AB, Brown CN. Functional performance tests identify lateral ankle sprain risk: A prospective pilot study in adolescent soccer players. Scand J Med Sci Sports. 2018 Aug 18.
 
 
Mots clés
Mesures cliniques; stabilité posturale dynamique; instabilité fonctionnelle de la cheville
 
Références
1. Bahr R. Can we prevent ankle sprains? In: MacAuley D, Best TM, ed. Evidence-Based Sports Medicine. Massachusetts, USA: Blackwell Publishing; 2007:519‐537.
2. Simon JE, Wikstrom EA, Grooms DR, Docherty CL, Dompier TP, Kerr ZY. Athletic training service characteristics for patients with ankle sprains sustained during high school athletics. J Athl Train. 2018. http://natajournals.org/doi/10.4085/1062-6050-449-16.
3. Shah S, Thomas AC, Noone JM, Blanchette CM, Wikstrom EA. Incidence and cost of ankle sprains in United States emergency departments. Sports Health. 2016;8(6):647‐652.
4. Swenson DM, Yard EE, Collins CL, Fields SK, Comstock RD. Epidemiology of US high school sports-related fractures, 2005-2009. Clin J Sport Med. 2010;20(4):293‐299.
5. Waterman BR, Owens BD, Davey S, Zacchilli MA, Belmont Jr PJ. The epidemiology of ankle sprains in the United States. J Bone Joint Surg Am. 2010;92(13):2279‐2284.
6. Paul J, Stelzenbach C, Valderrabano V. Chronic ankle instability. In: Valderrabano V, Easley M, eds. Foot and Ankle Sports Orthopaedics. Cham: Springer International Publishing; 2016:257‐263.
7. Mandarakas M, Pourkazemi F, Sman A, Burns J, Hiller CE. Systematic review of chronic ankle instability in children. J Foot Ankle Res. 2014;7(1):21‐31.
8. Kaminski TW, Hertel J, Amendola N, et al. National Athletic
Trainers’ Association position statement: conservative management and prevention of ankle sprains in athletes. J Athl Train. 2013;48(4):528‐545.
9. Docherty CL, Arnold BL, Gansneder BM, Hurwitz S, Gieck J. Functional-performance deficits in volunteers with functional ankle instability. J Athl Train. 2005;40(1):30‐34.
10. Rosen AB, Needle AR, Ko J. Ability of functional performance tests to identify individuals with chronic ankle instability: a systematic review with meta-analysis.
Clin J Sport Med. 2018. Publish Ahead of Print. doi: 10.1097/JSM.0000000000000535.
11. Gribble PA, Terada M, Beard MQ, et al. Prediction of lateral ankle sprains in football players based on clinical tests and body mass index. Am J Sports Med. 2016;44(2):460‐467.
12. Plisky PJ, Rauh MJ, Kaminski TW, Underwood FB. Star excursion balance test as a predictor of lower extremity injury in high school basketball players. J Orthop Sports Phys Ther. 2006;36(12):911‐919.
13. Linens SW, Ross SE, Arnold BL, Gayle R, Pidcoe P. Postural-stability tests that identify individuals with chronic ankle instability. J Athl Train. 2014;49(1):15‐23.
14. Gribble PA, Delahunt E, Bleakley C, et al. Selection criteria for patients with chronic ankle instability in controlled research: a position statement of the international ankle consortium. J Orthop Sports Phys Ther. 2013;43(8):585‐591.
15. Hertel J, Miller SJ, Denegar CR. Intratester and intertester reliability during the star excursion balance tests. J Sport Rehabil. 2000;9(2):104‐116.
16. Ko J, Rosen AB, Brown CN. Comparison between single and combined clinical postural stability tests in individuals with and without chronic ankle instability. Clin J Sport Med. 2017;27(4):394‐399.
17. Gribble PA, Hertel J, Plisky P. Using the star excursion balance test to assess dynamic postural-control deficits and outcomes in lower extremity injury: a literature and systematic review. J Athl Train. 2012;47(3):339‐357.
18. Tyler TF, McHugh MP, Mirabella MR, Mullaney MJ, Nicholas SJ. Risk factors for noncontact ankle sprains in high school football players: the role of previous ankle sprains and body mass index. Am J Sports Med. 2006;34(3):471‐475.
19. Kuczmarski RJ, Ogden CL, Guo SS, et al. 2000 CDC growth charts for the United States: methods and development. Vital Health Stat 11. 2002;11(246):1‐190.
20. Baumhauer JF, Alosa DM, Renstrom PAFH, Trevino S, Beynnon B. A prospective-study of ankle injury risk-factors. Am J Sports Med. 1995;23(5):564‐570.
21. Ekstrand J, Gillquist J. Soccer injuries and their mechanisms –a prospective-study. Med Sci Sports Exerc. 1983;15(3):267‐270.
22. Hoffman M, Schrader J, Applegate T, Koceja D. Unilateral postural control of the functionally dominant and nondominant extremities of healthy subjects. J Athl Train. 1998;33(4):319‐322.
23. Bewick V, Cheek L, Ball J. Statistics review 13: receiver operating characteristic curves. Crit Care. 2004;8(6):508‐512.
24. Robinson D. The statistical evaluation of medical tests for classification and prediction. J R Stat Soc Series B. 2006;169:656.
25. Wikstrom EA, Tillman MD, Chmielewski TL, Cauraugh JH, Naugle KE, Borsa PA. Discriminating between copers and people with chronic ankle instability. J Athl Train. 2012;47(2):136‐142.
26. Fletcher RH, Fletcher SW. Clinical Epidemiology the Essentials. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins; 2005.
27. Denegar CR, Fraser M. How useful are physical examination procedures? understanding and applying likelihood ratios. J Athl Train. 2006;41(2):201‐206.
28. Jaeschke R, Guyatt GH, Sackett DL. Users’ guides to the medical literature. III. How to use an article about a diagnostic test. B. What are the results and will they help me in caring for my patients? the evidence-based medicine working group. J Am Med Assoc. 1994;271(9):703‐707.
29. Szumilas M. Explaining odds ratios. J Can Acad Child Adolesc Psychiatry. 2010;19(3):227‐229.
30. Hertel J, Braham R, Hale S, Olmsted Kramer L. Simplifying the star excursion balance test: analyses of subjects with and without chronic ankle instability. J Orthop Sports Phys Ther. 2006;36(3):131‐137.



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter