KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Limitation de l'amplitude de rotation interne de la hanche et fractures de stress du cinquième métatarsien (fracture de Jones) chez les footballeurs professionnels



Yoshimoto Saita et Al.
 

Objectif


L’objectif de cette étude est d’identifier les facteurs de risque inconnus associés à la fracture de stress du cinquième métatarsien (fracture de Jones).
 

Méthodes


Une étude cas-témoins a été menée chez des joueurs de football professionnels japonais avec (N = 20) et sans (N = 40) antécédents de fracture de Jones. Les antécédents de blessures et les données d'examen physique ont été examinés et les deux groupes ont été comparés. Un contrôle logistique des données antérieures univarié et multivarié étudiant l'âge, la jambe dominante et l'indice de masse corporelle a été réalisé pour obtenir des rapports de cotes et des intervalles de confiance à 95% afin de décrire l'association entre les données d'examen physique et la présence ou l'absence de fractures de Jones.
 

Résultats


De 2000 à 2014, parmi les 162 joueurs de clubs de football professionnels, 22 (13,6%, 21 Asiatiques et un Caucasien) avaient des antécédents de fracture de Jones. Treize sur 22 (60%) ont eu une fracture de Jones du côté non dominant. L’amplitude moyenne de rotation interne de la hanche (HIR) était limitée chez les joueurs ayant des antécédents de fracture de Jones [25,9 ° ± 7,5 °, moyenne ± écart-type (SD)] par rapport à ceux sans (40,4 ° ± 11,1 °, P <0,0001). Les analyses de données antérieures ont démontré que la limitation HIR augmentait le risque de fracture de Jones (OR = 3,03, IC 95% 1,45-6,33, P = 0,003). Une analyse de sous-groupe utilisant des données antérieures à la fracture de Jones a révélé une relation causale, de sorte que les joueurs présentant une restriction de la HIR présentaient un risque élevé de développer une fracture de Jones [OR brut (IC 95%) = 6,66 (1,90-23,29), P = 0,003, OR ajusté = 9,91 (2,28-43,10), P = 0,002]. De plus, une limitation de l’amplitude de la HIR droite augmente le risque de présenter une fracture de Jones du côté ipsilatéral et controlatéral [OR = 3,11 (1,35-7,16) et 2,24 (1,22-4,12), respectivement]. De même, la limite de l’amplitude de la HIR gauche a augmenté les risques du côté ipsilatéral ou controlatéral [OR (IC 95%) = 4,88 (1,56-15,28) et 2,77 (1,08-7,08), respectivement].
 

Conclusion


La restriction de la HIR était associée à un risque accru de développer une fracture de Jones. Étant donné que l’amplitude de rotation interne de hanche est un facteur modifiable, la surveillance et l'amélioration de ce paramètre pourrait contribuer à la prévention de cette fracture.
 

Article original


Range limitation in hip internal rotation and fifth metatarsal stress fracture (jones fracture) in professional football players, Yoshimoto Saita et Al.Knee Surgery, Sports traumatology, arthroscopy, 2017, Doi : 10.1007/s00167-017-4552-4
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter