KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Lombalgie et mouvements causatifs durant la grossesse : une étude prospective de cohorte



Saori Morino, Mika Ishihara, Fumiko Umezaki, Hiroko Hatanaka, Hirotaka Iijima, Mamoru Yamashita, Tomoki Aoyama and Masaki Takahashi
 

Contexte


 
La lombalgie durant la grossesse peut être fortement en relation avec la posture et les mouvements du corps, et sa gestion est un important problème clinique. Le but de cette étude est de déterminer les activités en lien avec la lombalgie pendant la grossesse.
 

Méthodes


 
La cohorte est constituée de 275 femmes avant la 12e semaine de grossesse. Les femmes ont été évaluées à 12, 24, 30 et 36 semaines de grossesse. L’intensité de la lombalgie a été évaluée en utilisant une échelle d’évaluation numérique (NRS). Les mouvements en lien avec la lombalgie ont été déterminés par des réponses descriptives libres. Des statistiques descriptives ont été utilisés à chaque évaluation pour compiler les mouvements que les femmes enceintes pensaient induire la lombalgie. Par la suite, une analyse linéaire régressive a été faite pour évaluer le degré d’association de certains mouvements avec la lombalgie en utilisant les données des participantes avec lombalgie. L’intensité de la lombalgie (NRS) est considérée comme une variable dépendante, les mouvements liés à la douleur ont été spécifiés comme une variables indépendantes lors de l’analyse. Un seuil significatif a été déterminé à 0.05.
 

Résultats


 
L’échantillon final utilisé pour les analyses est de 254, 249, 258 et 245 femmes à respectivement 12, 24, 30 et 36 semaines de grossesse. Il y a eu 16 types de mouvements qui induisent la lombalgie, tous faisant partie des activités quotidiennes et non des mouvements spéciaux faisant appel à des efforts particuliers. À mesure que la grossesse progressait, de moins en moins de participantes attribuaient la douleur à des mouvements spécifiques. À toutes les évaluations les participantes ont pensé que les mouvements, particulièrement s’assoir, se relever d’une chaise ou se retourner étaient en lien avec la lombalgie.
De plus, se relever d’une chaise et se retourner ont été significativement mis en lien avec la lombalgie tout du long de la grossesse. En revanche, s’allonger et s’assoir ont été significativement mis en lien avec la lombalgie mais la relation n’a pas continué jusqu’à la fin de la grossesse.
 

Conclusions


 
Les activités de la vie quotidienne sont en lien avec la lombalgie pendant la grossesse. Ces résultats suggèrent que les recommandations pour les femmes enceintes à propos des mouvements basiques, comme le fait de se lever en réduisant les contraintes, pourraient être utiles dans la gestion de la lombalgie.
 

Article original



Low back pain and causative movements in pregnancy: a prospective cohort study. Saori Morino, Mika Ishihara, Fumiko Umezaki, Hiroko Hatanaka, Hirotaka Iijima, Mamoru Yamashita, Tomoki Aoyama and Masaki Takahashi
https://doi.org/10.1186/s12891-017-1776-x



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter