KINESPORT KINESPORT







Magazine ELLE met la kiné à l'honneur: Coaching et PIlates



Magazine ELLE met la kiné à l'honneur: Coaching et PIlates

Mon coach mon Kiné

Cabinets relookés façon studio fitness
 
Cabinets relookés façon studio de fitness privé, avec fleurs et bougies parfumées, séances de SwissBall ou de Pilates... Si les kinés continuent de soigner, ils sont de plus en plus nombreux à se former aux disciplines bien-être et à dispenser des cours de gym. Cette année, ils représentent 35 % des inscrits en formation Pilates, contre 20 % l’an dernier* ! Les raisons de ce virage wellness ? Ces pros de notre corps constatent tous les jours que le manque d’activité physique fait des dégâts, que la pratique régulière d’un sport est indispensable pour se sentir bien. Mais ils savent aussi qu’on peut se blesser en bougeant mal ou trop.

Comment se passe une séance ?
 
 Lors du premier rendez-vous, le kiné fait un bilan pointu et checke vos éventuelles fragilités : lombaires en compote, ceinture abdominale relâchée, cuisses cellulitées… Vous pourrez ensuite faire de la gym en leçon privée, avec des accessoires comme le cercle de Pilates ou des élastiques, du Pilates sur tapis ou du SwissBall, en groupe de huit personnes au maximum. S’il est équipé de machines high-tech, il peut y ajouter un travail spécifique de gainage sur la plate-forme Huber ou Imoove, de la tonification globale sur l’appareil Kinesis... Certains proposeront de venir une demi-heure avant la gym pour un soin anticellulite CelluM6 ou d’enchaîner trente minutes de massage manuel après la séance, afin d’accélérer la récupération musculaire. A partir de 18 € le cours collectif d’une heure, environ 60 € la séance en solo. Soin et massage non compris.

Pourquoi on peut lui faire confiance
 
Le fonctionnement du corps, des muscles et des articulations, les clés d’une bonne posture… le kiné a étudié tout ça pendant trois ans. C’est dire s’il a les infos pour nous proposer des entraînements adaptés à notre morphologie et à nos capacités physiques. Comme personne n’est parfait, on a toutes un petit bobo à prendre en compte. Aussi, pas question de vous donner les mêmes exercices d’abdominaux si vous reprenez la gym après avoir accouché ou si vous rêvez de perdre une taille à 40 ans. Et si vous voulez un ventre plat ou de jolies épaules, le kinésithérapeute s’intéressera d’abord à l’état de votre périnée ou de vos lombaires. Rassurant, non ?

Ce qu'il change dans notre routine Wellness
 
Vrai cheval de bataille de ce champion de la prévention ? Le quotidien. « Certaines femmes ont des problèmes de ventre parce qu’elles ne savent pas respirer et se tiennent mal », constate le kinésithérapeute François Pigneaux. Rien de tel qu’un expert pour apprendre à corriger une mauvaise posture, encourager à marcher plus chaque jour et à faire des pauses stretching quand on passe des heures devant l’ordi. « Je ne me vois pas faire faire des abdos à quelqu’un sans améliorer sa station assise au bureau », dit Jocelyne Rolland, kinésithérapeute. Et c’est si motivant de savoir que ce petit bourrelet qui gêne, là, au niveau du ventre, peut diminuer rien qu’en s’asseyant bien, dos droit, épaules baissées ! A l’occasion, ce pro nous rappelle les bases de l’équilibre alimentaire.

 

 
Article tiré du magazine Elle
 


Synthèse Pilates selon l'article ELLE par Nathalie TEYSSIER.

D’après un article paru dans le magazine ELLE.
Si les kinés continuent d’apporter des soins, ils sont de plus en plus nombreux à se former
aux disciplines bien-être et à dispenser des cours de gym. En 2012, ils ont représenté
35% des inscrits en formation Pilates contre 20% en 2011. Les raisons de ce virage
wellness sont diverses et variées :
 
- méthode visant à ré-équilibrer le travail des muscles autour des articulations et du râchis et à développer les muscles profonds et superficiels de l’ensemble du corps
 
- méthode facile à mettre en place car les cours sont dispensés soit au sein des cabinets (1 à 6 personnes) soit à domicile
- pas de matériel nécessaire à la mise en place
 
- diversification du travail
 
- utilisation des connaissances anatomiques et physiologiques à des fins d’entraînement et non plus seulement de ré-éducation
 
- optimisation des soins prodigués en amont et assurance d’un travail physique post soins
 
- activité dont les revenus ne sont ni conventionnés, ni soumis au régime de la sécurité sociale
 
- marché en pleine expansion où se mélangent des studios dont les profs sont hautement qualifiés et des studios où l’improvisation fait loi au détriment de la santé physique des personnes
 
Alors, il est temps de prendre le train en marche et développer cette activité au sein de votre cabinet !!!

FORMATION ICI




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique