KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Modification de l’extensibilité des ischio-jambiers après mobilisation neurodynamique : un sujet critique



Bonser RJ et al
 

Introduction



L’hypo extensibilité des ischio-jambiers (IJ) est une problématique souvent rencontrée et pouvant être responsable de diverses pathologies musculo squelettiques. Elle est traditionnellement prise en charge par des étirements ou par la facilitation proprioceptive neuromusculaire (PNF).
Récemment, les chercheurs ont mis en doute l’efficacité de l’étirement comme méthode de traitement dans le cadre de l’augmentation de l’amplitude de mouvement par rapport à d’autres techniques. La mobilisation neurodynamique à récemment été proposé comme alternative à l’étirement dans le cadre d’une optimisation de l’extensibilité.
 
Dans une population active, quel est l’effet de la mobilisation neurodynamique (MND) par rapport à l’étirement ou la facilitation proprioceptive neuromusculaire (PNF) ?
 
Trois études de niveau 2 ou supérieur ont été sélectionné. Elles ont investigué l’effet de la MND ciblant le nerf sciatique par rapport à un étirement des IJ dans une population saine.
 
  • Toutes les études ont comparé les effets de MND du nerf sciatique par rapport à l’étirement en utilisant un test d’amplitude comme test d’évaluation. La PNF et les étirements ont été inclus comme comparaison.
  • Toutes les études ont rapporté des gains significatifs sur l’amplitude de mouvement après MND. Cependant, un auteur a indiqué que la MND était plus efficace que l’étirement. Cet essai contrôlé randomisé présentait un niveau de qualité élevé et un échantillon important.
 
La MND trouve son intérêt dans le cas d’une mécanosensibilté neurale accrue pouvant causer un dysfonctionnement pathomécanique entrainant une diminution de l’extensibilité musculaire. Une prise en charge visant à améliorer les qualités mécaniques neurales peut améliorer l’amplitude.
 
Les trois études sélectionnées dans cet article s’accordent sur l’efficacité de la MND. Cependant, en ce qui concerne son efficacité par rapport aux étirements, leurs conclusions sont divergentes.
 
  • L’étude de Castellote-Caballero et al (6) présente un haut niveau de qualité. Les chercheurs ont randomisé 120 individus présentant une hypo extensibilité bilatérale des IJ objectivée par le passive straight leg raise test (PSLR).
Après analyse statistique, les auteurs ont rapporté que l’utilisation de la MND était plus efficace que les étirements afin d’augmenter l’amplitude de mouvement et que les deux techniques étaient plus efficaces qu’un placebo.
  • Pagare et al (7) n’ont constaté aucune différence entre les deux techniques.
  • Vidhi et al (5) ont conclu que la PNF est plus efficace que la MND.
 
Il est cependant important de noter que les trois études n’ont pas utilisé une méthodologie similaire, ce qui rend difficile l’interprétation des résultats.
  • L’extension active de genou a été la méthode d’évaluation utilisée dans une étude, alors que le PSLR fut utilisé dans les 2 autres.
En plus du type d’évaluation, le nombre de séances de traitement et le type d’intervention variaient d’une étude à l’autre.
  • Certains auteurs ont démontré que la MND était plus efficace que l’étirement après une séance alors que d’autres ont conclu que les deux techniques procuraient une amélioration significative après 3 séances réalisées sur une semaine.
La dernière incohérence entre les études concerne la différence entre les applications du traitement de MND.
  • Deux auteurs ont étudié l’efficacité de la MND en position assise et une en décubitus dorsal.
Modification de l’extensibilité des ischio-jambiers après mobilisation neurodynamique : un sujet critique

Modification de l’extensibilité des ischio-jambiers après mobilisation neurodynamique : un sujet critique

Conclusion



Des preuves existent pour appuyer l’utilisation de la MND afin d’améliorer l’amplitude de mouvement chez des sujets présentant une flexibilité limitée des IJ.
Cependant, sur base des études examinées dans cette article, d’autres travaux de haute qualité sont nécessaires afin de déterminer les effets de la MND du nerf sciatique dans l’optimisation de l’extensibilité des IJ.
 

Article original



Bonser RJ et al.nChanges in Hamstring Range of Motion Following Neurodynamic Sciatic Sliders: A Critically Appraised Topic. Journal of Sport Rehabilitation. May 24, 2016. DOI: http://dx.doi.org/10.1123/jsr.2015-0166
 
Références :
1. Youdas JW, Krause DA, Hollman JH, Harmsen WS, Laskowski E. The influence of gender and age on hamstring muscle length in healthy adults. J Orthop Sports Phys Ther. 2005;35(4):246-252.
2. Decoster LC, Cleland J, Altieri C, Russell P. The effects of hamstring stretching on range of motion: a systematic literature review. J Orthop Sports Phys Ther. 2005;35(6):377- 387.
3. Fox M. Effect on hamstring flexibility of hamstring stretching compared to hamstring stretching and sacroiliac joint manipulation. Clin Chiropr. 2006;9(1):21-32.
4. Shacklock M. Neurodynamics. Physiotherapy. 1995;81(1):9-16.
5. Vidhi S, Anuprita T, Asmita K, Twinkle D, Unnati P, Sujata Y. Comparison of PNF Technique with NDS Technique for Hamstrings Tightness in Asymptomatic Subjects. Indian J Physiother Occup Ther- Int J. 2014;8(3):158-161.
6. Castellote-Caballero Y, Valenza M, C E, et al. Immediate Effects of Neurodynamic Sliding versus Muscle Stretching on Hamstring Flexibility in Subjects with Short Hamstring Syndrome. J Sports Med. 2014;2014:e127471.
7. Pagare VK, Ganacharya PM, Sareen A, Palekar TJ. Effect of neurodynamic sliding technique versus static stretching on hamstring flexibility in football players with short hamstring syndrome. J Musculoskelet Res. 2014;17(02):1450009.
8. Ebell MH, Siwek J, Weiss BD, et al. Strength of Recommendation Taxonomy (SORT): A Patient-Centered Approach to Grading Evidence in the Medical Literature. J Am Board Fam Pract. 2004;17(1):59-67.
9. Weppler CH, Magnusson SP. Increasing muscle extensibility: A matter of increasing length or modifying sensation? Physical Therapy. 2010;90(3):438–449.
10. Coppieters MW, Butler DS. Do ‘sliders’ slide and ‘tensioners’ tension? An analysis of neurodynamic techniques and considerations regarding their application. Manual Therapy. 2008;13:213-221.
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter