KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • Upgrade Lésions musculaires
  • KSP
  • KSP
  • KSP
  • KSP


Pilates : une étude



Pilates : une étude
Bergson, Queiroz et al.,dans leur étude « Muscle Activation During Four Pilates Core Stability Exercises in Quadruped Position »  parut en janvier 2010 dans  Arch Phys Rehabil. Vol 91 a permis de mettre en évidence dans les 4 exercices pilates étudiés  en quadrupédie,   les différentes sollicitations des muscles gluteus maximus, rectus abdominis et le muscle obliquus. 

19 instructeurs Pilates et danseurs de ballet ont été évalué pendant ces exercices. Chacun devait suivre des cours Pilates depuis au moins 6 mois, et durant l’étude devait pratiquer 1 séance mini par semaine ( 24 sessions). Il ne devait présenter aucune douleur de dos, ni autres pathologies définies dans le protocole (scoliose, asymétries posturales, douleurs membre supérieurs et inférieurs…)


Les 4 positions en quadrupédie 
1) Pelvis en rétroversion, flexion du tronc 
2) Pelvis en antéversion, extension du tronc 
3) Pelvis en position neutre, inclinaison du tronc 
4) Pelvis en position neutre, tronc parallèle au sol 


Pilates : une étude

Résultats: 
 

Position 1) : Cet exercice augmente la sollicitation de l’activité des muscles oblique externe et interne, mais aussi celle du gluteus maximus. Celle du multifidus a une activité également plus importante dans les exercices avec rétroversion et flexion du tronc comparé aux exercices avec une position neutre (3 et 4). De plus dans cet exercice, son activité est supérieure lors de l’extension de hanche plutôt que la flexion. Conjointement L’activité du muscle rectus abdominis est plus élevée dans cette position en comparaison avec les autres. 

Position 2 : Cette position augmente l’activité du muscle multifidus. Lors de la phase d’extension de hanche, l’activité du muscle external oblique est plus élevée que lors de la phase de flexion et celle du muscle internal oblique est plus élevée en comparaison avec les positions 3 et 4 

Position 3 et 4: diminue l’activité de tous les muscles étudiés. 
Par contre l’ilio costalis connait la même sollicitation dans tous les exercices et n’est pas influencé par les positions du pelvis et du tronc. 
  
Pilates : une étude



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter