KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Kickoff
  • Masterclass


Présentation du Blood Flow Restriction par Francesc Cos Morera



1- Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est le Blood Flow Restriction (BFR) ?
C'est une restriction totale de la circulation veineuse et partielle de la circulation artérielle par l'application d'une contention externe au niveau des extrémités. Cette résistance est habituellement appliquée avec un certain type de bande, brassard ou tissu élastique.
Son principal avantage est de permettre une stimulation musculaire intense en utilisant une charge relativement faible, rendant son application possible dans les premières phases de réhabilitation ou dans l’objectif de limiter les risques physiques inhérents au travail à charges lourdes.

2- Le BFR entraîne-il une adaptation tissulaire non contractile (os, tendon, tissu conjonctif) ou seulement musculaire ?
Les preuves scientifiques rapportent que le manque d'oxygène et l'augmentation des métabolites induites par le BFR crée une série de réactions qui facilitent la synthèse des protéines engendrant des adaptations musculaires, mais ces réactions facilitent également la genèse d'autres tissus.

3- BFR, ostéoporose et tendinopathie. Voyez-vous un avantage ?
Tout d’abord, le BFR va permettre une stimulation hormonale qui va faciliter la production de tissu osseux.
De plus le stress mécanique engendrer par l’exercice apporte également des avantages.
L’action combinée des contraintes mécanique de faible intensité (plate-forme vibrante, marche, …) et du BFR dont les réactions métaboliques vont faciliter la régénération s’avère être une stratégie intéressante dans la gestion de l’ostéoporose.
Au niveau tendineux le BFR permet de gagner en force et en masse musculaire malgré le fait que la tendinopathie ne nous permette pas de travailler à des intensités élevées. Le BFR permet la mise en place d’un travail musculaire optimal avec des charges d’intensité faibles.

4- Est-il nécessaire d'effectuer des répétitions à l'échec tout en utilisant BFR pour maximiser l’hypertrophie ?
Oui, il est nécessaire de travailler à l'échec musculaire, car l’objectif principal du travail musculaire avec BFR est d’atteindre un niveau d’hypoxie suffisant. S’il n’y pas d’hypoxie, il n’y a pas de bénéfices musculaires, ni en force ni en hypertrophie.

5- Comment périodiser l'ajout du BFR dans un programme de renforcement ?
La périodisation dans le domaine de la rééducation semble claire, suggérer 2-3 séances par semaine, est mieux que 4-5 ou 6. Donc ce n'est pas toujours mieux de faire plus.
En ce qui concerne l’intensité de la restriction, il est suggéré une restriction de 50% au niveau du membre supérieur et de 80% au membre inférieur.
Cette restriction doit prendre en compte le confort du sportif lors de la réalisation de l’exercice.
Plus de restriction = moins de confort et c'est un point qui est important. Plus de restriction n'implique pas toujours plus d'avantages, ce qui apporte des avantages c’est l’hypoxie.
Dans le domaine sportif, il n’y a pas de consensus précis concernant la périodisation. Dans ce contexte, l’objectif est l’amélioration des capacités 


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter