KINESPORT KINESPORT







Prévention des blessures aux ischio-jambiers pour les joueurs de football d'élite : Un programme de prévention concret montrant l'effet du respect des règles par les joueurs sur le résultat



L'exercice des muscles ischio-jambiers nordiques (NHE) est un exercice simple, provoquant des niveaux élevés de recrutement dans le groupe des muscles ischio-jambiers. Il s'est avéré être un outil efficace pour réduire les blessures aux ischio-jambiers chez les joueurs de football. Des études antérieures sur les joueurs de football professionnels masculins font état d'une réduction des taux d'incidence des blessures aux ischio-jambiers d'environ 70 %. Dans ces études, les équipes qui ont utilisé l'intervention ont affiché des taux et une gravité des blessures aux ischio-jambiers nettement inférieurs à ceux des saisons précédentes. En outre, la période de suivi de ces études est généralement rapportée sur une saison et ne permet pas de savoir si la réduction du nombre de blessures aux ischio-jambiers est maintenue lorsque l'intervention est terminée. Les effets de l'intervention sur plusieurs saisons ne sont pas connus. 

Malgré la reconnaissance de la NHE comme étant un outil de prévention efficace, la littérature fait état d'un faible taux de compliance au sein des équipes de football d'élite, avec seulement 16,7 % des clubs qui appliquent ou appliquent partiellement le programme NHE. Les raisons de ce faible taux de n'ont pas été étudiées. Toutefois, elles pourraient s'expliquer par les difficultés rencontrées pour convaincre les joueurs et/ou les entraîneurs des avantages de tels programmes de prévention des exercices. Une petite minorité pense qu'il induit des douleurs musculaires, bien que cela ne soit pas prouvé. D'un point de vue pratique, la motivation des joueurs à participer à des programmes de prévention pourrait également influencer le succès de ces mesures de prévention dans une équipe de football professionnel d'élite. 

Comme jusqu’à présent, aucune étude n'avait encore étudié l'effet d'un programme préventif de NHE sur les microtraumatismes ischio-jambiers au sein d'une même équipe de football professionnelle sur plusieurs saisons. Chebbi et al. (2020) ont publié une étude en février 2020 qui avait pour objectif  de déterminer l'effet de la mise en œuvre du NHE pour prévenir les blessures aux ischio-jambiers sur 5 saisons de football professionnel dans la même équipe. L’équipe dont font partie van Dyk et Gabett, ont étudié également l'effet de la compliance au programme NHE sur le résultat des blessures. 


Une équipe professionnelle de football du Qatar a été suivie pendant 5 saisons successives (2012/2013 à 2016/2017 inclus) par la même équipe médicale (médecin de l'équipe, physiothérapeute en chef, massothérapeute et entraîneur physique). Au total, 116 joueurs en bonne santé ont été inclus. Le nombre de sujets au cours des 5 saisons était respectivement de 22, 29, 37, 29 et 40.  Au cours de la première saison (de contrôle) (2012/2013), aucune action préventive de NHE n'a été mise en œuvre. Au cours des 3 saisons suivantes (2013/14, 2014/15 et 2015/16), l'équipe médicale a mis en œuvre un programme de prévention des blessures de la NHE. Lors de la dernière saison (2016/2017), le programme NHE a été interrompu (saison complète sans prévention NHE).  Tous les joueurs ont effectué le même échauffement que celui prévu par le préparateur physique. Après avoir terminé l'échauffement, les joueurs ont été invités à participer à la séance d'entraînement de la NHE, à moins qu'ils ne soient blessés ou incapables de faire l'exercice. Avant la participation, le personnel médical a expliqué le but de l'exercice NHE en ce qui concerne la prévention des blessures. Malgré les tentatives d'encourager le respect des règles, la participation au programme de prévention a varié et, en de rares occasions, certains joueurs ont refusé de participer en invoquant leur réticence à l'égard des douleurs musculaires à retardement (DOMS) induites par l'exercice NHE. Il est important de noter que pour les saisons 2013/2014 à 2015/2016, le programme de prévention a été proposé et mis en œuvre exclusivement par les membres du personnel médical de l'équipe avec le soutien du personnel d'encadrement. `

Les 10 premières semaines de la saison ont été utilisées pour augmenter progressivement le volume et l'intensité du NHE, comme décrit par Petersen et al. De la "11e semaine à la dernière semaine" de la saison, le NHE était effectué une fois par semaine (comprenant 3 séries de 8, 10 et 12 répétitions) comme période d'entretien. Le programme NHE a été réalisé sur l'ensemble de la saison pour les saisons 2 (2013/2014) et 4 (2015/2016). Toutefois, au cours de la saison 3 (2014/2015), un changement de personnel d'encadrement a entraîné l'arrêt du programme NHE après 10 semaines. Au cours de cette saison, le programme NHE a été exécuté pendant les 10 premières semaines de la saison et s'est complètement arrêté par la suite. 

La collecte de données sur les blessures a été effectuée quotidiennement par le médecin de l'équipe dans le cadre du programme de surveillance des blessures et des maladies Aspetar/ASPREV. Les blessures aux ischio-jambiers ont été filtrées parmi toutes les blessures enregistrées pour étudier l'effet du programme NHE sur le risque de blessure. Les joueurs qui n'ont pas participé aux séances d'entraînement de la NHE ont été considérés comme le groupe témoin au cours de chaque saison. En raison de la variation de la fréquentation des formations NHE, le groupe NHE a été séparé en 3 sous-groupes (faible : 20%, modéré : 20-70%, et élevé : 70% en ce qui concerne le pourcentage annuel de sessions de formation NHE effectuées). Ainsi, les données ont été divisées en 4 groupes, le groupe de contrôle étant le groupe de référence. 


Résultats 
  • Au cours des 5 saisons, 40 cas de blessures aux ischio-jambiers avec arrêt ont été signalés. Cinq blessures survenues au cours des 6 premières semaines de la période d'intervention pendant chaque saison ont été exclues de l'analyse. Sur l'ensemble des 5 années de l'étude, l'incidence des blessures aux ischio-jambiers était de 0,95 blessure/1000 heures. 
  • Le risque le plus élevé de blessure aux ischio-jambiers a été signalé dans le groupe à faible fréquentation mais n'était pas statistiquement différent des autres groupes. 
  • Dans cette observation clinique d'une seule équipe de football, malgré les résultats statistiquement non significatifs, il y avait une tendance à la diminution des blessures aux ischio-jambiers après la mise en place d'un programme de prévention de la NHE. Étonnamment, la réduction des blessures s'est maintenue lors de la dernière saison (2016/2017), lorsque le programme a été supprimé. Cette enquête a également identifié une association statistiquement non significative entre l'augmentation de la compliance et la diminution du risque de blessure. 
  • L'effet le plus fort a été constaté lors de la deuxième saison (2013/2014), après l'introduction du programme nordique pour la première fois, après quoi le taux de blessures aux ischio-jambiers est resté relativement stable et l'incidence des blessures aux ischio-jambiers a effectivement diminué de moitié. Ces résultats, bien que statistiquement non significatifs, confirment les conclusions précédentes de la littérature et démontrent l'effet protecteur potentiel de l'introduction d'un programme NHE dans le cadre pratique. 
Il est intéressant de noter qu'il n'y a pas eu de blessures dans le groupe de contrôle pendant les saisons d'intervention (2013/2014-2015/2016). Cependant, cela ne représente qu'un ou deux joueurs par saison, avec une très faible exposition (226 heures contre 7 250 heures en moyenne). 
 
  • Il est intéressant de noter qu'une légère augmentation de l'incidence des blessures aux ischio-jambiers a été observée au cours de la troisième saison lorsque le programme NHE n'était que partiellement exécuté. Le club a également été promu en première ligue de la compétition au cours de cette saison. Malgré les résultats statistiques non significatifs, on a constaté une tendance à la réduction de l'incidence des blessures dans le groupe le plus conforme. À cet égard, la faible compliance de certains acteurs de cette étude a également été observée ailleurs. En effet, la faible compliance signalée au sein des équipes de football d'élite est curieuse, étant donné que la plupart des clubs de football européens reconnaissent la NHE comme un outil de prévention efficace. Il semble donc que la sensibilisation et l'éducation à la valeur de la NHE soient justifiées dans les clubs de football d'élite. 
Il est important de reconnaître qu'il s'agit d'une étude d'observation clinique et qu'un certain nombre de facteurs confondants n'ont pas été pris en compte dans l'analyse. Bien que la compliance ait été mesurée, les joueurs n'ont pas été randomisés dans un groupe spécifique, et les auteurs ne peuvent pas exclure un éventuel biais de sélection dans ces résultats. Cependant, cela reflète le véritable contexte clinique et l'adhésion des joueurs à un exercice spécifique.  Malgré les résultats statistiquement non significatifs de la présente étude, la mise en œuvre d'un programme de prévention de la NHE a été associée à une réduction du taux de blessures aux ischio-jambiers. En outre, le respect de ces interventions par les joueurs semble influencer son efficacité. 

Applications pratiques 

La réduction initiale de l'incidence des blessures aux ischio-jambiers confirme les conclusions précédentes des grandes études d'intervention et met en évidence l'efficacité des programmes de NHE au niveau de l'équipe étudiée. L'augmentation de la conformité semble être un facteur important pour créer des programmes de prévention des blessures efficaces. Tous les efforts doivent être faits pour améliorer l'observance des joueurs. 

L'article :

Souhail Chebbi, Karim Chamari, Nicol Van Dyk, Tim Gabbett, and Montassar Tabben
Hamstring Injury Prevention for Elite Soccer Players: A Real-World Prevention Program Showing the Effect of Players’ Compliance on the Outcome Journal of Strength and Conditioning Research 00(00)/1–6
doi: 10.1519/JSC.0000000000003505




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique