KINESPORT KINESPORT







Prévention des blessures musculaires courantes des membres inférieurs dans le cadre de l'évaluation des preuves dans le sport : un document de déclaration commandé par la Société danoise de physiothérapie sportive (DSSF).



PARTIE 2

Nous vous avions proposé une synthèse traduction le 16 janvier 2020 du document de déclaration commandé par la Société danoise de physiothérapie sportive (DSSF) sur le sujet des blessures musculaires, en faisant un point sur le niveau de preuves sur l'état des connaissances à propos des blessures musculaires. Vous le retrouverez iciCet article a été publié dans le BJSM le 14 janvier 2020, et avait pour objectif de fournir un aperçu de la littérature existante. Ils ont identifié et évalué la qualité des preuves concernant l'efficacité diagnostique des tests cliniques et l'effet des stratégies de prévention et de traitement pour les lésions musculaires des membres inférieurs les plus courantes, notamment les ischio-jambiers, les adducteurs, le rectus femoris / quadriceps et les lésions musculaires des mollets.

En mars 2020, les mêmes auteurs publient à nouveau un résumé dans le BJSM agrémenté de 3 infographies résumant leurs travaux réalisées par Adam Virgile. 

Étant donné l'importance des lésions musculaires dans le sport aujourd'hui, l'adoption de programmes de prévention fondés sur des données probantes devient encore plus important. Plusieurs programmes de prévention et leurs effets sur les blessures musculaires ont été publiés, notamment le programme d'échauffement FIFA 11+ pour la prévention globale des blessures, le protocole nordique sur les ischio-jambiers pour la prévention des blessures aux ischio-jambiers et le programme de renforcement des adducteurs pour la prévention des blessures à l'aine. Pour faciliter la gestion clinique et la prévention des blessures musculaires courantes des membres inférieurs dans le sport, les auteurs ont récemment publié un document de déclaration commandé par la Société danoise de physiothérapie sportive concernant le diagnostic, la prévention et le traitement des blessures musculaires dans le sport
.
Ils ont  systématiquement consulté des bases de données électroniques et inclus des études fondées sur les preuves les plus solides disponibles, c'est-à-dire des méta-analyses d'essais contrôlés randomisés (ECR) complétées par des ECR additifs. Par la suite, ils ont évalué la qualité des preuves en utilisant le cadre de classement des recommandations,  en classant la qualité des preuves de élevée à très faible.

En ce qui concerne la prévention des blessures aux ischio-jambiers, ils ont inclus trois revues systématiques et 12 ECR. En outre, ils ont  effectué une méta-analyse post hoc pour étudier l'effet préventif du protocole d'exercices nordiques sur les ischio-jambiers, car il n'était pas disponible dans la littérature existante. Ils ont constaté que les programmes incluant l'exercice nordique des ischio-jambiers ont entraîné une réduction de 45% à 65% des blessures aux ischio-jambiers (qualité de preuve modérée à élevée). En outre, le programme d'échauffement FIFA 11+ a permis une réduction de 61 % des blessures aux ischio-jambiers (qualité de preuve modérée).

Pour la prévention des blessures à l'aine, ils ont  inclus deux revues systématiques et 13 ECR. Ils ont  constaté que tant le programme FIFA 11+ que le programme de renforcement des adducteurs de Copenhague ont entraîné une réduction de 40 % des blessures à l'aine par rapport aux soins habituels (qualité des preuves faible à modérée).

 




Pour les blessures du rectus femoris/quadriceps, il ont inclus cinq ECR et regroupé les données de deux ECR. Sur la base de cette analyse, ils ont constaté que le programme FIFA 11+ a indiqué une réduction de 27 % des blessures du rectus femoris/quadriceps par rapport aux soins habituels (qualité des preuves faible).




 




En résumé, les auteurs constatent que le risque des deux blessures musculaires les plus courantes, à savoir les blessures aux ischio-jambiers et à l'aine, peuvent être réduites efficacement de 40 à 65 % par des exercices spécifiques. Toutefois, les données disponibles en matière de prévention concernent principalement le football et ne peuvent donc pas être extrapolées à d'autres sports.


 

L'article :

Ishøi L, Krommes K, Husted RS, et al.
Br J Sports Med Epub ahead of print: [please include Day Month Year]. doi:10.1136/bjsports-2020-102119
Accepted 25 March 2020
Br J Sports Med 2020;0:1–2. doi:10.1136/bjsports-2020-102119

Le site de Adam Virgile :
https://adamvirgile.com




SUIVEZ-NOUS

NOS PARTENAIRES
DPC DATADOCK DPC Charte Deontologique