KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Réceptivité des tests cliniques pour les personnes souffrant de cervicalgies



René Jørgensen
 

Contexte


La réceptivité à un test clinique est très pertinente pour évaluer l'effet d'une intervention donnée. Cependant, la réceptivité des tests cliniques pour les personnes souffrant de douleurs au cou n'a pas été évaluée de manière adéquate. L'objectif de la présente étude était d'examiner la réceptivité de quatre tests cliniques peu coûteux et faciles à réaliser dans un contexte clinique, à savoir le test de flexion craniocervical, l’amplitude active de mouvement cervical, le test des extenseurs cervicaux et le test de seuil de douleur à la pression.

Méthodes


Cette étude est une analyse secondaire de données recueillies dans un essai contrôlé randomisé publié précédemment. Les participants ont été randomisés dans 3 groupes : exercices physiques, exercices et éducation de la douleur combinés, ou éducation de la douleur seulement. Les participants ont été testés cliniquement au départ et à 4 mois de suivi. Une approche fondée sur l'ancrage utilisant des courbes caractéristiques d'opérateur récepteur (ROC) a été utilisée pour évaluer la réceptivité des tests cliniques. Le Neck Disability Index (NDI) a été utilisé pour distinguer ceux qui s'étaient améliorés et ceux qui étaient inchangés au suivi de 4 mois. La Différence Minimale Cliniquement Importante (DMCI), ainsi que la sensibilité, la spécificité, les valeurs prédictives positives et négatives, en plus des rapports de vraisemblance positifs et négatifs ont été calculés.

Résultats


Au total, 164 participants ont complété le suivi sur 4 mois. Cent quarante-quatre participants ont été classés comme inchangés alors que 20 patients ont été considérés comme améliorés.
Vingt-six participants n'ont pas terminé tous les tests cliniques, laissant un total de 138 à inclure dans les analyses. L'Aire Sous la Courbe (ASC) variait de 0,50 à 0,62 pour les tests cliniques, et tous étaient en dessous d'un niveau acceptable. Le DMCI était généralement importante et la sensibilité et la spécificité correspondantes étaient faibles avec une sensibilité allant de 20 à 60% et une spécificité de 54 à 86%. LR + (0,8-2,07) et LR- (0,7-1,1) ont montré une faible valeur diagnostique pour toutes les variables, avec une PPV allant de 12,1 à 26,1 et une NPV allant de 84,7 à 89,2.

Conclusion


La réceptivité des tests cliniques inclus était généralement faible lorsque l'on utilisait le changement du score NDI comme point d'ancrage entre le début de l'étude et le suivi de 4 mois. D'autres études sur la réceptivité sont justifiées, en utilisant éventuellement d'autres ancrages qui, à un degré plus élevé, ressemblent à des dimensions similaires aux tests cliniques.

Article original


Responsiveness of clinical tests for people with neck pain René Jørgensen, Inge Ris, Carsten Juhl, Deborah Falla and Birgit Juul-Kristensen
BMC Musculoskeletal DisordersBMC series – open, inclusive and trusted201718:548
https://doi.org/10.1186/s12891-017-1918-1



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter