KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Réduction ouverte avec fixation interne des fractures du médio-pied chez un enfant footballeur



INTRODUCTION

Les fractures du médio-pied sont des blessures rares chez la population adulte, les rapports suggèrent que ces blessures représentent jusqu'à 9% de toutes les fractures du pied et de la cheville d'un adulte. Le mécanisme de blessure dans les fractures du médio-pied est souvent un traumatisme direct à grande vitesse, mais aussi par des forces de rotation indirectes sur un pied en flexion plantaire. Ce type de blessure peut survenir lors d'événements sportifs tels que le football ou le basketball.

RAPPORT DE CAS :


La prise en charge chirurgicale des fractures ou luxations du médio-pied dans la population adulte a fait l’objet de nombreuses études. La majorité de la littérature discute de la réduction ouverte avec fixation interne versus arthrodèse primaire. Cependant, il existe peu de littérature sur la gestion chirurgicale des fractures ou luxations du médio-pied chez l'enfant.
Cette étude de cas décrit le traitement et le suivi d'un jeune homme de 13 ans qui a subi plusieurs fractures et luxations du médio-pied en jouant au football.
La blessure est survenue lorsqu'un autre joueur a écrasé son pied alors que le pied était bloqué au sol. Les radiographies standard et la tomodensitométrie ont révélé des fractures comminutives au niveau du cuboïde, du cunéiforme intermédiaire et latéral (Figure 1), ainsi que des fractures simples du processus antérieur du calcanéum, du cunéiforme médial et du naviculaire. Les images ont également révélé une luxation dorsale des articulations naviculocuneiformes. Il a ensuite été traité avec réduction ouverte et fixation interne et suivi pendant un an.
Réduction ouverte avec fixation interne des fractures du médio-pied chez un enfant footballeur

TECHNIQUE CHIRURGICALE :

Le patient a subi une réduction ouverte avec fixation interne des fractures avec plusieurs plaques et vis couvrant de nombreuses articulations du medio pied. La chirurgie a été réalisée dans son intégralité par l'auteur principal.
L'incision initiale a été faite sur la face latérale du pied juste au-dessus des tendons péroniers. La fracture cuboïde comminutive a été réduite et fixée à l'aide d'une plaque en X verrouillable. Une deuxième incision a ensuite été pratiquée aux première et deuxième articulations tarsométatarsiennes. La comminution plantaire des cunéiformes a été évalué ainsi que la luxation dorsale des articulations naviculocuniformes médian et intermédiaire.
En raison de la nature des fractures et de la présence de lésions ligamentaires, il a été décidé de fixer la première et deuxième colonne. La fixation a été réalisée avec des plaques de compression dynamique à contact limité s'étendant du corps du naviculaire, couvrant les cunéiformes, jusqu'aux métatarsiens. Une stabilité supplémentaire a été obtenue avec une vis corticale allant du cunéiforme médial a la base du deuxième métatarse. Le cunéiforme latéral était non déplacé et stable, ne nécessitant donc aucune fixation supplémentaire.
Les images radioscopiques finales ont révélé une réduction anatomique et des articulations bien alignées (Figure 2). Les vues de stress fluoroscopiques ont démontré une excellente stabilité. Une attelle postérieure a été appliquée pour la protection et l'attelle et le patient est resté sans poids pendant plusieurs semaines.
Réduction ouverte avec fixation interne des fractures du médio-pied chez un enfant footballeur

SUIVI :

Le patient est resté en decharge pendant six semaines dans un plâtre, après quoi il est passé lentement à une mise en charge dans une botte au cours des quatre semaines suivantes. À dix semaines, il est passé à la chaussure normale et aux activités complètes. Le patient est revenu quatre mois après l'opération avec une irritation du matériel et une vis cassée dans le naviculaire. Le patient retiré le matériel à 16 semaines et demi après la procédure d’indexation. En peropératoire, le cuboïde semblait avoir une union complète et l'articulation calcanéo-cuboïde était anatomique avec un cartilage viable et un mouvement souple. La décision a été prise de laisser la vis cassée dans le naviculaire car son retrait nécessiterait une dissection intra-articulaire importante et pourrait potentiellement perturber l’approvisionnement en sang du naviculaire. Le patient a repris son activité complète quatre semaines après le retrait du matériel. Lors du dernier suivi, après un an, il maintenait un style de vie très actif, caractérisé par une implication totale et sans restriction dans le football, le basketball et le baseball. Les radiographies réalisées lors de cette visite ont révélé une structure anatomique du pied sans signes d'arthrite ni de déséquilibre (Figure 3).
Réduction ouverte avec fixation interne des fractures du médio-pied chez un enfant footballeur

DISCUSSION :

Les fractures du medio pied sont des lésions traumatiques rares pouvant entraîner des complications importantes pour le patient. Le traitement chirurgical des fractures du médio pied, y compris des articulations tarsométatarsiennes, du naviculaire et du cuboïde, a été largement discuté dans la population adulte. Le traitement des luxations de fracture de l'articulation tarsométatarsienne est divisé entre arthrodèse primaire et réduction ouverte et fixation interne (ORIF). Alors que la littérature fréquemment citée préconise une arthrodèse primaire, il a également été démontré que les ORIF avec réduction anatomique avaient des résultats positifs. La littérature est limitée sur le traitement des fractures naviculaires et cuboïdes avec un ORIF, mais des études de petite taille ont montré des résultats positifs. Malgré les recherches disponibles sur les fractures du médio-pied chez l'adulte, les rapports sur le traitement chirurgical des lésions au médio-pied dans la population pédiatrique sont rares.
En 1981, Wiley a rapporté 18 cas de patients âgés de moins de 16 ans présentant des articulations tarsométatarsiennes. Ces patients ont été traités de manière conservatrice avec immobilisation, réduction fermée, épinglage percutané ou une combinaison de ce qui précède et n'ont pas été suivis pour les résultats. En 2001, Buoncristiani a également signalé des soins conservateurs de 8 luxations et de fractures du médio-pied chez l’enfant, qui ont abouti à un résultat satisfaisant après un suivi moyen de 32 mois.
À notre connaissance, cette étude de cas est le seul rapport qui détaille le traitement d'un patient pédiatrique souffrant de multiples fractures du médio pied et de luxations traitées avec le traitement ORIF. Des études ont détaillé la corrélation entre la réduction anatomique des articulations du medio tarse et le succès du traitement de ces lésions. L'importance de l'alignement anatomique et de la préservation des articulations du medio pied est évidente lors de l'évaluation de la biomécanique. Le cuboïde est la seule structure osseuse du milieu du pied latéral et est responsable du mouvement plantaire et dorsal de la colonne latérale. Les cunéiformes et les articulations tarsométriques sont essentielles à la création d’un arc rigide transversal et longitudinal qui crée un bras de levier rigide pour le transfert de poids de la cheville à l’avant-pied. Mouvement commun individuel au milieu du pied aide également à ajuster des têtes métatarsiennes spécifiques pour s'adapter à un sol accidenté et pour maintenir des pressions au sol uniformes sur le pied.
Préserver la biomécanique intrinsèque du médio-pied avec ORIF pourrait être encore plus important pour la fonction future à long terme dans la population pédiatrique. Cette étude montre que l'ORIF dans une fracture du médio-pied chez l'enfant peut retrouver un niveau d'activité et d'athlétisme élevé.
Malgré nos résultats positifs, des études de haut niveau sont nécessaires pour évaluer les résultats à long terme de l’ORIF pour les fractures du médio-pied dans les populations pédiatriques, ainsi que les résultats par rapport aux autres modalités de traitement. D'autres études sont également nécessaires pour évaluer les protocoles postopératoires en termes d'optimisation du temps passé sans support, du temps nécessaire pour retirer le matériel et du temps nécessaire pour reprendre les activités.

CONCLUSION :

Le but de cette procédure est de rétablir l’alignement anatomique de multiples articulations du midio tarse, de limiter l’arthrose future et de permettre le retour à une activité sportive complète chez un patient de sexe masculin.
À notre connaissance, cette étude présentée est la première à rendre compte du résultat positif de l’ ORIF présentant plusieurs fractures et luxations du médio-pied chez un footballeur masculin.

Article original :

Adam P Phillips, Ruth R Moen and Andrew B Shinabarger. Open Reduction with Internal Fixation of Midfoot Fractures in a Pediatric Football Player. Orthopaedic Institute of Central Jersey, Manasquan, New Jersey, United States.
 

Référence :
 
1. Shibuya N., et al. “Epidemiology of foot and ankle fractures in the United States: an analysis of the National Trauma Data Bank (2007 to 2011)”. Journal of Foot and Ankle Surgery 53.5 (2014): 606-608.
2. Meyer SA., et al. “Midfoot sprains in collegiate football players”. American Journal of Sports Medicine 22.3 (1994): 392-401.
3. Myerson MS., et al. “Fracture dislocations of the tarsometatarsal joints: end results correlated with pathology and treatment”. Foot Ankle 6.5 (1986): 225-242.
4. Ly TV and Coetzee JC. “Treatment of primarily ligamentous Lisfranc joint injuries: primary arthrodesis compared with open reduction and internal fixation. A prospective, randomized study”. Journal of Bone and Joint Surgery-American Volume 88.3 (2006): 514-520.
5. Buoncristiani AM., et al. “Plantar-flexion tarsometatarsal joint injuries in children”. Journal of Pediatric Orthopaedics 21.3 (2001): 324-327.
6. Wiley JJ. “Tarso-metatarsal joint injuries in children”. Journal of Pediatric Orthopaedics 1.3 (1981): 255-260.
7. Rockwood CA and Green DP. “Rockwood and Green’s Fractures in Adults” (2010).
8. Henning JA., et al. “Open reduction internal fixation versus primary arthrodesis for lisfranc injuries: a prospective randomized study”. Foot and Ankle International 30.10 (2009): 913-922.
9. Dubois-Ferriere V., et al. “Clinical Outcomes and Development of Symptomatic Osteoarthritis 2 to 24 Years After Surgical Treatment of Tarsometatarsal Joint Complex Injuries”. Journal of Bone and Joint Surgery-American Volume 98.9 (2016): 713-720. 94 Open Reduction with Internal Fixation of Midfoot Fractures in a Pediatric Football Player Citation: Ruth R Moen., et al. “Open Reduction with Internal Fixation of Midfoot Fractures in a Pediatric Football Player”. EC Orthopaedics 10.2 (2019): 90-94.
10. Abbasian MR., et al. “Temporary Internal Fixation for Ligamentous and Osseous Lisfranc Injuries: Outcome and Technical Tip”. Foot and Ankle International 36.8 (2015): 976-983.
11. Rony L., et al. “Clinical and radiological outcomes of a cohort of 9 patients with anatomical fractures of the cuboid treated by locking plate fixation”. Orthopaedics and Traumatology: Surgery and Research 104.2 (2018): 245-249.
12. Cronier P., et al. “Internal fixation of complex fractures of the tarsal navicular with locking plates. A report of 10 cases”. Orthopaedics and Traumatology: Surgery and Research 99.4 (2013): S241-S249.
13. Coulibaly MO., et al. “Results and complications of operative and non-operative navicular fracture treatment”. Injury 46.8 (2015): 1669-1677.



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter