KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Kickoff
  • Masterclass


Résultats à 2 ans et retour au sport après arthroplastie par résection dans le traitement de l’arthrose sternoclaviculaire



JC Katthagen, D S Tahal, T J Menge, M P Horan, P J Millett.
 
 

Introduction



Jusqu’au milieu des années 1990, la plupart des pathologies douloureuses de l’articulation sternoclaviculaire (SC), réfractaires au traitement conservateur, ont été traitées par arthroplastie par résection. Suite à la prise de conscience croissante que cette intervention procurait des résultats médiocres, le traitement est devenu plus diversifié. L’instabilité symptomatique de l’articulation SC présente une meilleure évolution avec la reconstruction ligamentaire alors que les pathologies dégénératives peuvent être traitées avec succès avec l’arthroplastie par résection.
Au cours des 20 dernières années, peu d’études ont investigué les résultats de l’arthroplastie par résection de la SC et la plupart d’entre elles comprenait des indications opératoires et des techniques différentes. Les études anatomiques et biomécaniques récentes ont suggéré qu’une résection osseuse minimale s’avérait avantageuse pour la conservation des stabilisateurs passifs.
Bien que l’amélioration fonctionnelle ait été démontrée suite à une résection dans le cadre de phénomènes arthrosiques de l’articulation SC, l’incidence dans le domaine sportif reste inconnue dans la littérature actuelle.
Le but de cette étude était donc d’évaluer les résultats fonctionnels et le retour au sport après arthroplastie par résection de 10 mm maximum.
Résultats à 2 ans et retour au sport après arthroplastie par résection dans le traitement de l’arthrose sternoclaviculaire

Méthode



Entre novembre 2006 et novembre 2013, 18 arthroplasties par résection ont été pratiquées sur 17 sujets dans le cadre de phénomènes arthrosiques douloureux n’ayant pas obtenu de bénéfices après un traitement conservateur d’au moins 3 mois.
La résection a été limitée à un maximum de 10 mm afin de préserver le système stabilisateur ligamentaire, particulièrement le ligament costoclaviculaire.
Lee et al ont montré que celui-ci s’insère à environ 12 mm de l’articulation SC (10). Le disque intra articulaire fut totalement réséqué.
La mobilisation passive a été initiée en post-opératoire immédiat et le travail en actif aidé et actif a été commencé entre J7 et J14.
Une évaluation a été réalisée avant et 2 ans après l’intervention chirurgicale.
 

Résultats



Dix-sept arthroplasties par résection ont été réalisées sur 16 sujets (9 femmes, 7 hommes). L’âge moyen au moment de la chirurgie était de 41,1 ans (de 12 à 66 ans). Trois interventions (17,7%) ont été considérées comme des échecs de par la nécessité d’une seconde chirurgie.
  • Une patiente de 14 ans a dû subir une seconde intervention 6 mois après la résection primaire pour des symptômes persistants suite à un traumatisme sur l’épaule lors de la pratique du basket-ball. Une résection supplémentaire de 4 à 5 mm a été effectuée en plus des 6 mm initialement réalisés.
  • Un patient de 49 ans eu recourt à une chirurgie de stabilisation suite à l’apparition d’une instabilité post traumatique 10 mois après l’intervention initiale.
  • Une patiente de 62 ans a subi une seconde intervention pour des symptômes récurrents 31 mois après la résection initiale.
 

Résultats fonctionnels



Les données sur les résultats à 2 ans étaient disponibles pour 11 interventions (84,6%). Le temps moyen de suivi était de 3,3 ans (2,0-8,8 ans).
The Quick Disabilities of the Arm, Shoulder, and Hand score (P=.034) et la capacité à dormir sur le côté (P=.038) ont été améliorées significativement après l’intervention. Tous les autres résultats fonctionnels ont été améliorés sans différence significative.
Résultats à 2 ans et retour au sport après arthroplastie par résection dans le traitement de l’arthrose sternoclaviculaire

Evolution de la douleur



Une amélioration significative du niveau de douleur (P=.026) ainsi que de l’incapacité qu’elle engendre lors d’activité sportive (P=.041) a été constatée. Les autres paramètres d’évaluation de la douleur ont également été améliorés de manière non significative.
Résultats à 2 ans et retour au sport après arthroplastie par résection dans le traitement de l’arthrose sternoclaviculaire

Reprise du sport



Dix patients (77%) avaient déclaré pratiquer une activité sportive impliquant la sollicitation des membres supérieurs. Neuf patients ont répondu au questionnaire relatif à leur niveau de participation sportive par rapport à leur niveau pré lésionnel, et 6 sur 9 (66,7%) ont pu reprendre leur activité. Dans l’ensemble, la capacité de participation sportive a pu être retrouvé à un niveau inférieur de celui initialement pratiqué (P=.042). La force et l’endurance (P=.039) ainsi que l’intensité lors du sport (P=.040) ont nettement été améliorés après l’intervention.
Résultats à 2 ans et retour au sport après arthroplastie par résection dans le traitement de l’arthrose sternoclaviculaire

Résultats à 2 ans et retour au sport après arthroplastie par résection dans le traitement de l’arthrose sternoclaviculaire

Discussion


L’arthroplastie par résection maximum de 10 mm de l’extrémité médiale de la clavicule chez des patients atteints d’arthrose de l’articulation SC a permis d’améliorer les résultats fonctionnels, de réduire la douleur et de permettre le retour au sport.
Au cours des 20 dernières années seulement 5 études ont été publiées sur le sujet. Cependant, celles-ci présentaient des indications et une population très variées, de ce fait la comparaison des résultats de la présente étude avec la littérature est presque impossible.
  • Pingsmann et al ont rapporté des améliorations significatives des scores Rockwood (12,5 points) et Constant (87 points) à une moyenne de 31 mois post-opératoire chez 8 patientes ayant subi une résection ouverte.
  • Tytherleigh-Strong et Griffith ont trouvé des résultats similaires chez 10 patients en moyenne 28 mois après arthroplastie (Constant : 83, Rockwood : 13,5).
On peut considérer que les résultats de la présente étude sont semblables, car il a également été constaté une amélioration des deux paramètres évalués (la douleur et la fonction). L’autre similitude concerne, la taille de la résection qui, dans les deux études susmentionnées, était également de 10 mm maximum. Il existe de solides arguments en faveur de la limitation de la taille de la résection osseuse afin de préserver la stabilité de la SC. L’analyse anatomique quantitative de Lee et al a présenté les sites d’insertion des différents ligaments, notamment le ligament costoclaviculaire qui joue un rôle prépondérant dans la stabilité articulaire et dont l’insertion se situe à environ 12 mm de l’articulation SC (10). De plus, les études cliniques ont montré qu’une résection > 10 mm de la clavicule engendrait des résultats médiocres sur la stabilité.
Les travaux actuels traitant de l’arthroscopie par résection de la SC ont démontré des résultats cliniques bons à excellents après une résection limitée à 10 mm maximum et parallèle à la ligne articulaire.
Trois patients nécessitant une chirurgie de révision ont été considérés comme des échecs dans cette étude. Alors qu’un taux de 18% semble élevé, il faut noter que 2 de ces 3 échecs étaient causés par des événements traumatiques secondaires chez des patients qui étaient asymptomatiques et étaient revenus à leur activité complète avant la récidive. Un seul échec (5,9%) a été causé par des symptômes récurrents indépendants de tout traumatisme.
Cette étude présente certaines limites. Du fait de la rareté de cette affection et que le nombre de patients inclus dans cette étude était relativement faible un groupe témoin à des fins de comparaison n’était pas réalisable. De plus, aucun score spécifique à l’articulation n’a été évalué. Les résultats fonctionnels utilisés dans cette étude sont des scores d’évaluation globale du complexe articulaire de l’épaule qui, bien que validés, tiennent compte de l’ensemble de l’épaule et de la région périscapulaire.
En outre, cette étude est l’une des premières à examiner le retour au sport et à évaluer les résultats des patients suite à cette procédure avec une évaluation fonctionnelle subjective.
 

Conclusion



L’arthroplastie par résection de l’extrémité médiale de la clavicule chez des patients atteints d’arthrose de l’articulation SC sans instabilité entraîne une réduction de la douleur, une amélioration fonctionnelle et peut permettre un retour au sport.
 

Article original


Minimum 2-year outcomes and return to sport following resection arthroplasty for the treatment of sternoclavicular osteoarthritis. J C Katthagen, D S Tahal, T J Menge, M P Horan, P J Millett. J Shoulder Elbow Surg. 2016. DOI http://dx.doi.org/10.1016/j.jse.2016.07.008
 
Références :

1. Abu Arab W, Khadragui I, Echavé V, Deshaies A, Sirois C, Sirois M. Surgical management of sternoclavicular joint infection. Eur J Cardiothorac Surg 2011;40:630-4. http://dx.doi.org/10.1016/j.ejcts .2010.12.037
2. Acus RWIII, Bell RH, Fisher DL. Proximal clavicle excision: an analysis of results. J Shoulder Elbow Surg 1995;4:182-7.
3. Allman FL. Fractures and ligamentous injuries of the clavicle and its articulation. J Bone Joint Surg Am 1967;49:774-84.
4. Bearn JG. Direct observations on the function of the capsule of the sternoclavicular joint in clavicular support. J Anat 1967;101:159-70.
5. Breitner S, Wirth CJ. Resection of the acromial and sternal ends of the clavicle. Z Orthop Unfall 1987;125:363-8.
6. Carrera EF, Neto NA, Carvalho RL, Souza MAR, Santos JBG, Faloppa F. Resection of the medial end of the clavicle: an anatomic study. J Shoulder Elbow Surg 2007;16:112-4. http://dx.doi.org/10.1016/j.jse.2006.04.010
7. Chun JM, Kim JS, Jung HJ, Park JB, Song JS, Park SS, et al. Resection arthroplasty for septic arthritis of the sternoclavicular joint. J Shoulder Elbow Surg 2012;21:361-6. http://dx.doi.org/10.1016/j.jse.2011.05.020
8. Eskola A, Vainionpaa S, Vastamaki M, Slatis P, Rokkanen P. Operation for old sternoclavicular dislocation. J Bone Joint Surg Br 1989;71-B: 63-5.
9. Katthagen JC, Marchetti DC, Dahl KD, Turnbull TL, Millett PJ. Biomechanical comparison of surgical techniques for resection arthroplasty of the sternoclavicular joint. Am J Sports Med 2016;44:1832-6. http://dx.doi.org/10.1177/0363546516639302
10. Lee JT, Campbell KJ, Michalski MP, Wilson KJ, Spiegl UJ, Wijdicks CA, et al. Surgical anatomy of the sternoclavicular joint: A qualitative and quantitative anatomical study. J Bone Joint SurgAm 2014;96:e166. http://dx.doi.org/10.2106/JBJS.M.01451
11. Martetschläger F, Warth RJ, Millett PJ. Instability and degenerative arthritis of the sternoclavicular joint: a current concepts review. Am J Sports Med 2014;42:999-1007. http://dx.doi.org/10.1177/0363546513 498990
12. Meis RC, Love RB, Keene JS, Orwin JF. Operative treatment of the painful sternoclavicular joint: a new technique using interpositional arthroplasty. J Shoulder Elbow Surg 2006;15:60-6. http://dx.doi.org/ 10.1016/j.jse.2005.04.005
13. Merriman JA, Villacis D, Wu B, Patel D, Yi A, Hatch GF 3rd. Does patient sex affect the anatomic relationships between the sternoclavicular joint and posterior vascular structures. Clin Orthop Relat Res 2014;472:3495-506. http://dx.doi.org/10.1007/s11999-014-3853-x
14. Negri JH, Malavolta EA, Assuncao JH, Gracitelli ME, Pereira CA, Bolliger Neto R, et al. Assessment of the function and resistance of sternoclavicular ligaments: a biomechanical study in cadavers. Orthop Traumatol Surg Res 2014;100:727-31. http://dx.doi.org/10.1016/j.otsr.2014.07.011
15. Omer GE. Osteotomy of the clavicle in surgical reduction of anterior sternoclavicular dislocation. J Trauma 1967;7:584-90.
16. Panzica M, Zeichen J, Hankemeier S, Gaulke R, Krettek C, Jagodzinsiki M. Long-term outcome after joint reconstruction or medial resection arthroplasty for anterior SCJ instability. Arch Orthop Trauma Surg 2010;130:657-65. http://dx.doi.org/10.1007/s00402-009-0911-z
17. Petri M, Greenspoon JA, Martetschläger F, Horan MP,Warth RJ, Millett PJ. Clinical outcomes following autograft reconstruction for sternoclavicular joint instability. J Shoulder Elbow Surg 2016;25:435-41. http://dx.doi.org/10.1016/j.jse.2015.08.004
18. Pingsmann A, Patsalis T, Michiels I. Resection arthroplasty of the sternoclavicular joint for the treatment of primary degenerative sternoclavicular arthritis. J Bone Joint Surg Br 2002;84-B:513-7. http://dx.doi.org/10.1302/0301-620X.84B4.12601
19. Pridie K. Dislocation of acromioclavicular and sternoclavicular joints (Proceedings). J Bone Joint Surg Br 1959;41B:429.
20. Robinson CM, Jenkins PJ, Markham PE, Beggs I. Disorders of the sternoclavicular joint. J Bone Joint Surg Br 2008;90-B:685-96. http://dx.doi.org/10.1302/0301-620X.90B6.20391
21. Rockwood CA, Groh GI, Wirth MA, Grassi FA. Resection arthroplasty of the sternoclavicular joint. J Bone Joint Surg Am 1997;79-A:387- 93.
22. Rockwood CA Jr, Wirth M. Injuries to the sternoclavicular joint. In: Bucholz RW, Heckmann JD, Green DP, editors. Rockwood and Green’s fractures in adults. Philadelphia: Saunders; 2003. p. 1245-92. ISBN-13: 978-0781746366.
23. Tavakkolizadeh A, Hales PF, Janes GC. Arthroscopic excision of the sternoclavicular joint. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 2009;17:405-8. http://dx.doi.org/10.1007/s00167-008-0692-x
24. Tytherleigh-Strong G, Griffith D. Arthroscopic excision of the sternoclavicular joint for the treatment of sternoclavicular osteoarthritis. Arthroscopy 2013;29:1487-91. http://dx.doi.org/10.1016/j.arthro.2013.05.029
25. Van Tongel A, MacDonald P, Leiter J, Pouliart N, Peeler J. A cadaveric study of the structural anatomy of the sternoclavicular joint. Clin Anat 2012;25:903-10. http://dx.doi.org/10.1002/ca.22021
26. Van Tongel A, Valcke J, Piepers I, Verschueren T, De Wilde L. Relationship of the medial clavicular head to the manubrium in normal and symptomatic degenerated sternoclavicular joints. J Bone Joint Surg Am 2014;96:e109. http://dx.doi.org/10.2106/JBJS.M.00623
27. Warth RJ, Lee JT, Campbell KJ, Millett PJ. Arthroscopic sternoclavicular joint resection arthroplasty: a technical note and illustrated case report. Arthrosc Tech 2014;3:e165-73. http://dx.doi.org/10.1016/j.eats.2013.09.019
28. Wasowitz WJ. Disruption of the sternoclavicular joint, an analysis and review. Am J Orthop 1961;3:176-9.
 


Nouveau commentaire :


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter