KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Spécial 300ème: Elastographie Shear Wave dans l'évaluation des patients présentant des tendinopathies



Introduction

Les tendinopathies du tendon d’Achille et du tendon patellaire sont des blessures fréquentes particulièrement chez les sportifs [1,2]. Les douleurs chroniques du tendon pouvant conduire à une rupture tendineuse commencent par une accumulation de microlésions sub-cliniques [3].
Un diagnostic précoce et un traitement efficace présentent un intérêt particulier pour prévenir la chronicisation ou la rupture des tendons. La question se pose particulièrement chez les athlètes professionnels pour lesquels les tendinopathies entraînent souvent des temps d’arrêt prolongés. Détection et prévention sont donc les maitres-mots de la prise en charge des tendinopathies.
L’échographie et le Doppler Puissance sont des outils de diagnostic importants pour détecter et surveiller la progression des tendinopathies. Les changements morphologiques comme l’épaississement du tendon, l’aspect non homogène du tendon, la perte d’échogénicité du tendon sont connus comme étant des modifications détectables typiques lors des pathologies altérant les tendons [4,5]. Au-delà de l’information morphologique obtenue par échographie, le Doppler permet d’identifier l’augmentation de la vascularisation [6].
Bien que ces deux techniques sont considérées comme étant les techniques d’imagerie de première intention chez les patients présentant des symptômes de tendinopathie, leurs rôles demeurent controversés [7-11]. En effet, il a été prouvé que la sensibilité de l’échographie standard est limitée, les signes échographiques conventionnels étant non retrouvés pour un nombre important d’individus symptomatiques [12].
L’élastographie Shear Wave (ESW) est une nouvelle technique d’imagerie diagnostique en temps réel qui utilise l’échographie pour évaluer quantitativement les différences de rigidité tissulaire. L’ESW ultra-rapide en temps réel mesure la vitesse d’onde de cisaillement (en m/s) générée par l’impulsion ultrasonore [7].
L’ESW semble augmenter la spécificité et la valeur prédictive positive dans l’évaluation des lésions du sein [18, 19] et de la prostate [15].
Plus récemment, des études ont montré que l’ESW pourrait être un outil utile dans l’imagerie musculo-squelettique, en particulier pour la caractérisation et la différenciation entre des tendons sains et lésés [20]. L’ESW permet dévaluer l’élasticité des tendons et de détecter les tendinopathies en démontrant une rigidité tendineuse réduite [7, 21-23]. L’ESW réalisé chez les athlètes a révélé que cette baisse de rigidité est associée aux douleurs et aux déficits fonctionnels [24].
En conséquence, l’ESW semble être un outil prometteur pour améliorer le diagnostic des lésions du tendon et peut servir de bio-marqueur d’imagerie pour surveiller la réponse au traitement des tendinopathies.
L’objectif de cette étude était de comparer l’exactitude diagnostique de l’ESW à celle de l’utilisation combinée de l’échographie et du doppler puissance pour le diagnostic des tendinopathies (tendons d’Achille, patellaires et épicondyliens).

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective portant sur 112 participants  (âge moyen 42 ± 13,4 ans) présentant une douleur tendineuse chronique (> 6 mois) des tendons d’Achille, patellaires ou épicondyliens. 

Les participants ont été systématiquement examinés par échographie, doppler puissance et ESW à l’aide d’une sonde linéaire haute résolution de 15Hz (SuperSonic Imagine). Une analyse semi-quantitative des cartes colorimétriques ESW (cartes paramétriques) et une analyse quantitative de l’élasticité tendineuse (mesure d’élasticité E en kiloPascals) ont été réalisées.
Les valeurs ESW des tendons symptomatiques et sains ont été comparées en utilisant le test-t de Student. Les scores des symptômes cliniques ont servi de normes de référence. Les résultats de l’échographie ont été comparés aux scores des symptômes cliniques en utilisant la corrélation de Spearman. 

Résultats



L’analyse semi-quantitative (Fig. 1) a permis de classer les tendons symptomatiques : « souples » dans 57,1% des cas,  « intermédiaires » dans 38,6% des cas et « rigide » dans 4,3% des cas.
Les tendons sains ont été classés « souples » dans 10% des cas, « intermédiaires » dans 37% des cas et « rigides » dans 53% des cas.
L’analyse quantitative montre que les tendons symptomatiques présentaient des valeurs moyennes de ESW significativement plus faibles que les tendons sains. 


Spécial 300ème: Elastographie Shear Wave dans l'évaluation des patients présentant des tendinopathies
Les valeurs ESW (Fig. 4) sont en corrélation étroite avec les symptômes cliniques des patients (r = 0,81).
La sensibilité (Tab. 3) globale des échographies conventionnelles et du doppler de puissance dans la détection des tendinopathies pourrait être améliorée de 67,1% à 94,3% lorsqu’ils sont combinés avec l’ESW.
 

Conclusion



Dans cette cohorte de sujets, la rigidité tissulaire évaluée par ESW a été fortement corrélée avec la présence et le niveau des scores des symptômes cliniques spécifiques (VISA-A, VISA-P, DASH).
Les résultats se sont appuyés sur des comparaisons intra-individuelles et inter-individuelles, entre les côtés symptomatiques et asymptomatiques et étaient similaires pour toutes les régions tendineuses étudiées, renforçant ainsi la validité des résultats.
L’ESW fournit des informations diagnostiques complémentaires à celles de l’échographie traditionnelle et au doppler puissance et aide à améliorer sensiblement la précision diagnostique dans la détection et l’évaluation des tendinopathies.
Traduit par Erwann Le Corre

Article Original

Dirrichs et al. Shear Wave Elastography (SWE) for the Evaluation of Patients with Tendinopathies. Acad Radiol. 2016 Oct; 23(10):1204-13. doi: 10.1016/j.acra.2016.05.012. Epub 2016 Jun 16.

Bibliographie
  1. Maffulli N, Sharma P, Luscombe KL. Achilles tendinopathy: aetiology and management. J R Soc Med 2004; 97:472–476.
  2. Cassel M, Baur H, Hirschmüller A, et al. Prevalence of Achilles and patellar tendinopathy and their association to intratendinous changes in adolescent athletes. Scand J Med Sci Sports 2015; 25:e310–e318. doi:10.1111/sms.12318.
  3. Patterson-Kane JC, Rich T. Achilles tendon injuries in elite athletes: lessons in pathophysiology from their equine counterparts. ILAR J 2014; 55:86– 99.
  4. Pingel J, Lu Y, Starborg T, et al. 3-D ultrastructure and collagen com- position of healthy and overloaded human tendon: evidence of tenocyte and matrix buckling. J Anat 2014; 224:548–555.
  5. Notarnicola A, Maccagnano G, Di Leo M, et al. Overload and neovascularization of Achilles tendons in young artistic and rhythmic gym- nasts compared with controls: an observational study. Musculoskelet Surg 2014; 98:115–120.
  6. De Jonge S, van den Berg C, de Vos RJ, et al. Incidence of midportion Achilles tendinopathy in the general population. Br J Sports Med 2011; 45:1026–1028.
  7. Klauser AS, Miyamoto H, Tamegger M, et al. Achilles tendon assessed with sonoelastography: histologic agreement. Radiology 2013; 267:837– 842.
  8. Lehtinen A, Peltokallio P, Taavitsainen M. Sonography of Achilles tendon correlated to operative findings. Ann Chir Gynaecol 1994; 83:322–327.
  9. Khan KM, Forster BB, Robinson J, et al. Are ultrasound and magnetic resonance imaging of value in assessment of Achilles tendon disor- ders? A two year prospective study. Br J Sports Med 2003; 37:149– 153.
  10. Paavola M, Paakkala T, Kannus P, et al. Ultrasonography in the differential diagnosis of Achilles tendon injuries and related disorders: a comparison between pre-operative ultrasonography and surgical find- ings. Acta Radiol 1998; 39:612–619.
  11. Kayser R, Mahlfeld K, Heyde CE. Partial rupture of the proximal Achil- les tendon: a differential diagnostic problem in ultrasound imaging. Br J Sports Med 2005; 39:838–842.
  12. Visnes H, Tegnander A, Bahr R. Ultrasound characteristics of the patel- lar and quadriceps tendons among young elite athletes. Scand J Med Sci Sports 2015; 25:205–215.
  13. Athanasiou A, Tardivon A, Tanter M, et al. Breast lesions: quantitative elastography. Radiology 2010; 256:297–303. 
  14. Tanter M, Bercoff J, Athanasiou A, et al. Quantitative assessment of breast lesion viscoelasticity: initial clinical results using supersonic shear imaging. Ultrasound Med Biol 2008; 34:1373–1386. 
  15. .Boehm K, Budäus L, Tennstedt P, et al. Prediction of significant pros- tate cancer at prostate biopsy and per core detection rate of targeted and systematic biopsies using real-time shear wave elastography. Urol Int 2015; 95:189–196. 
  16. Correas JM, Tissier AM, Khairoune A, et al. Prostate cancer: diagnostic performance of real-time shear-wave elastography. Radiology 2015; 275:280–289. 
  17. Ragazzoni F, Deandrea M, Mormile A, et al. High diagnostic accuracy and interobserver reliability of real-time elastography in the evaluation of thyroid nodules. Ultrasound Med Biol 2012; 38:1154– 1162. 
  18. Berg WA, Mendelson EB, Cosgrove DO, et al. Quantitative maximum shear-wave stiffness of breast masses as a predictor of histopathologic severity.AJR Am J Roentgenol 2015; 205:448–455. 846.
  19. Feldmann A, Langlois C, Dewailly M, et al. Shear wave elastography (SWE): an analysis of breast lesion characterization in 83 breast lesions. Ultra- sound Med Biol 2015; 41:2594–2604. doi:10.1016/j.ultrasmedbio .2015.05.019. 
  20. De Zordo T, Fink C, Feuchtner GM, et al. Real-time sonoelastography findings in healthy Achilles tendons. AJR Am J Roentgenol 2009; 193:134– 138. 
  21. Aubry S, Nueffer JP, Tanter M, et al. Viscoelasticity in Achilles tendonopathy: quantitative assessment by using real-time shear-wave elastography. Radiology 2015; 274:821–829. 
  22. Kot BCW, Zhang ZJ, Lee AWC, et al. Elastic modulus of muscle and tendon with shear wave. PLoS ONE 2012; 7. 
  23. Chen XM, Cui LG, He P, et al. Shear wave elastographic characterization of normal and torn achilles tendons: a pilot study. J Ultrasound Med 2013; 32:449–455.
  24. Ooi CC, Richards PJ, Maffulli N, et al. A soft patellar tendon on ultra- sound elastography is associated with pain and functional deficit in volleyball players. J Sci Med Sport 2016; 19:373–378. doi:10.1016/ j.jsams.2015.06.003.
  25. Iversen JV, Bartels EM, Langberg H. The Victorian Institute of Sports As- sessment – Achilles questionnaire (VISA-A)—a reliable tool for measuring achilles tendinopathy. Int J Sports Phys Ther 2012; 7:76–84.
  26. Germann G, Harth A, Wind G, et al. Standardisation and validation of the German version 2.0 of the Disability of Arm, Shoulder, Hand (DASH) questionnaire. Unfallchirurg 2003; 106:13–19.
  27. Ohberg L, Alfredson H. Ultrasound guided sclerosis of neovessels in painful chronic Achilles tendinosis: pilot study of a new treatment. Br J Sports Med 2002; 36:173–175.
  28. Glazebrook MA, Wright JR, Jr, Langman M, et al. Histological analysis of achilles tendons in an overuse rat model. J Orthop Res 2008; 26:840–846
  29. Kraemer R, Wuerfel W, Lorenzen J, et al. Analysis of hereditary and medical risk factors in Achilles tendinopathy and Achilles tendon ruptures: a matched pair analysis. Arch Orthop Trauma Surg 2012; 132:847–853.
  30. Weinreb JH, Sheth C, Apostolakos J, et al. Tendon structure, disease, and imaging. Muscles Ligaments Tendons J 2014; 4:66–73.
  31. Comin J, Cook JL, Malliaras P, et al. The prevalence and clinical signif- icance of sonographic tendon abnormalities in asymptomatic ballet dancers: a 24-month longitudinal study. Br J Sports Med 2013; 47:89–92.
  32. Sunding K, Fahlström M, Werner S, et al. Evaluation of Achilles and patellar tendinopathy with greyscale ultrasound and color Doppler: using a four-grade scale. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 2016; 47:89– 92. doi:10.1007/s00167-014-3270-4. 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter