KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Témoignage de Julien Monteillet (Kiné du Fc Nantes) à propos de la Formation BodyMechanics Coaching

"J'ai surtout pris conscience de l'importance de mettre du sens dans tout ce que l'on propose"



Julien MONTEILLET 35 ans

Licence STAPS 2004
Masseur-kinésithérapeute 2008
Ostéopathe 2014
Tecar thérapie 2013
Kinesport expert Nantes 2014-2016
Isocinetisme clairefontaine 2016
Body Mechanics Coaching 2018


Kiné fédéral FFSA 2013-2015
Kiné pour le Stade Poitevin volley 2014 (ligue A)
Kiné pour le FCNANTES centre de formation 2015-2016
Kiné pour le FCNANTES groupe professionnel 2016 à aujourd'hui

Julien a suivi la formation Body Mechanics Coaching chez Kinesport, il nous explique pourquoi il a suivi cette formation, les intérêts et les limites qu'il a pu rencontrer dans la mise en pratique. 

PARCOURS
Passionné par le sport, après l'obtention de ma licence STAPS, je m'oriente vers des études de kiné dans l'idée de travailler auprès de sportifs et/ou au sein d'une structure de sport pro.
Après mon diplôme de kiné, je poursuis ma formation par un cursus en ostéopathie auquel je consacre beaucoup de temps. Ayant bien développé mes compétences en thérapie manuelle, je décide de poursuivre par la formation Kinesport expert à Nantes pendant laquelle j'améliore mes compétences liées aux gestes de terrain, aussi bien diagnostiques que techniques et mes connaissances pratiques et théoriques en rapport avec la traumatologie du sport.
J'intègre parallèlement le FCNANTES au sein duquel je suis confronté aux problématiques du sport professionnel de très haut niveau (bilans, tests, prévention des blessures...) et je décide alors en 2018 de me former à l'analyse gestuelle biomécanique Body Mechanics Coaching.

INTÉRÊTS
Cette formation va m'apparaitre importante dans la mise en place des bilans de début de saison.
Elle est un outil intéressant dans notre démarche de prévention et d'individualisation du travail avec chaque joueur. Elle permet de photographier rapidement et efficacement chaque joueur sur un plan statique, dynamique et fonctionnel. De cibler rapidement les déficits toniques et les compensations (tronc, bassin, hanches, genoux, chevilles)
Le protocole de screening est rapide et facile à mettre en place, moins de 10 minutes par joueur, il n'a donc dérangé ni les joueurs, ni le staff technique quant à la disponibilité des joueurs.
Ces outils d'analyse fonctionnelle viennent s'ajouter aux bilans analytiques sur machine Isocinetique et nous permettent de dresser un panorama complet de chaque joueur.
Sur un plan personnel, j'ai appris à être plus méthodique dans ma manière d'observer. J'ai appris également à faire des liens cohérents entre ce que j'observais et ce que je pouvais proposer comme technique de rééducation. J'ai également largement étoffé mon éventail d'exercices. J'ai surtout pris conscience de l'importance de mettre du sens dans tout ce que l'on propose, l'importance des consignes dans la réalisation d'un exercice (focus interne vs externe) et l'importance de transférer toujours vers des situations fonctionnelles.

CONCRÈTEMENT
Avec l'arrivée d'un nouveau staff technique cette année, c'était l'occasion pour nous, staff médical, de proposer et présenter cette nouvelle manière d'analyser les joueurs fonctionnellement en pré-saison.
La confiance du nouveau "rehab" nous a permis d'intégrer une partie des outils issus de body mechanics dans l'éventail des tests du nouveau staff technique.
A la suite d'un travail d'analyse, des vidéos et de tous les observables, entre les kinés, nous avons dressé un portrait de chaque joueur, succinct, sur ses faiblesses et ses risques de pathologies, que nous avons rendu au rehab.
Toutes ces données nous permettent ensuite de proposer chaque semaine conjointement avec le rehab, des exercices de prévention adaptés à chaque "faiblesse" de chaque joueur. Ces moments sont souvent placés en début ou en fin d'entraînement et sont la plupart du temps réalisés par petits groupes.
Ces analyses de début de saison nous permettent également d'orienter notre prise en charge lors de la rééducation d'une blessure traumatique ou micro traumatique.

LIMITES
Pour obtenir l'adhésion de nos joueurs, il était important pour nous d'intégrer complètement ces exercices de prévention à leur séance d'entraînement. Il ne faut pas que le joueur (ou le staff technique) ait l'impression qu'on lui donne une charge de travail supplémentaire, ce qui n'est pas toujours simple lorsque l'on n'appartient pas à un staff technique mais à un staff médical. C'est pour cela que la plupart du temps nous réalisons ces ateliers de travail préventif en bord de terrain et en parallèle des séances d'entraînement, et toujours sous la houlette du rehab.
Dans certains clubs et en fonction des staffs, les limites de travail de chacun en fonction de sa fonction sont plus ou moins larges. La frontière entre l'action d'un kiné et celle d'un préparateur physique est très floue, bien souvent superposée. Dans le protocole de screening de body mechanics, les analyses terrains avec changement de direction ont été difficiles pour nous à mettre en place car assimilées a un travail plus technique. Nous nous sommes donc contentés des analyses en salle sur les 3 tests simples (squat, landing et hop).


Merci à toi Julien pour ce témoignage! 

 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter