KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Tendinopathie et Protocole HSR (Heavy Slow Resistance)



La gestion des tendinopathies peut être un véritable challenge en rééducation. Les thérapeutes disposent de nombreux outils, mais les protocoles standarisés manquent à l’appel, car la prise en charge se veut avant tout personnalisée et adaptative. La gestion de la charge est devenue le véritable enjeu, loin des protocoles « tout excentrique » des décennies précédentes. Parmi ces moyens plus récents, on retrouve le protocole en Heavy Slow Resistance, ou protocole HSR. 
 
Champs d’application : Le protocole de HSR s’applique dans le cadre des tendinopathies. Il est plus documenté pour les tendinopathies d’Achille (TA) et patellaire (TP), mais le principe peut s’appliquer à tout type de tendon.  
Description pratique : Il s’agit d’effectuer des répétitions à charge lourde (Heavy Resistance), en respectant un temps de 6 secondes pour une répétition (Slow). Nous proposons en fin d’article un exemple de protocole pour les TA et TP.  
Effets escomptés de la technique : Le protocole de HSR est un substitut au protocole excentrique. Il vise ainsi à améliorer la fonction, à réduire la douleur, et à favoriser le métabolisme du tendon.  
 
Beyer compare en 2015 les effets d’un programme en excentrique et d’un programme en HSR, chez 58 sujets avec une TA chronique. Les deux groupes ont montré des améliorations de la douleur (VAS) et de la fonction (VISA-A), persistantes après un suivi de 52 semaines. Les deux programmes ont également abouti à une réduction de l’épaisseur du tendon et de la néovascularisation. Néanmoins, la satisfaction dans le groupe HSR était plus importante (100%) que dans le groupe excentrique (80%). En effet, le temps estimé de mise en charge a été estimé approximativement à 63 min/semaine pour le programme excentrique, et de 41 min/semaine pour le programme HSR. Le temps de séance lui était estimé à 308 min/semaine pour le protocole excentrique contre seulement 107 min/semaine pour le programme HSR.  
 
Lim et Wong conduisent en 2018 une revue systématique sur les preuves des exercices isométriques, excentriques et en HSR sur la douleur et la fonction des individus avec tendinopathie patellaire (TP). La revue conclue que le programme HSR aboutit à une réduction de la douleur (entre 36% et 60%), et une amélioration de la fonction en se basant sur le score VISA-P.
Tendinopathie et Protocole HSR (Heavy Slow Resistance)

Enfin, Mascaro et al. établissent en 2018 un guideline concernant les TA et TP. Ils statuent sur le fait qu’un programme de réhabilitation visant à augmenter la tolérance à la charge du tendon doit nécessairement comprendre des exercices en force, mais également comprendre des exercices ajoutant de la vitesse, et de stockage et restitution d’énergie. Ils proposent alors le schéma récapitulatif suivant concernant la stratégie de réhabilitation d’une tendinopathie, vers le RTP. Bien que l’article statue positivement sur l’intérêt du travail en HSR, au même titre que le travail excentrique, les auteurs attirent notre attention sur le fait que ces protocoles ne sont qu’un temps partiel de la réhabilitation, et ne peuvent constituer un traitement complet vers le RTP. Il est nécessaire d’ajouter des exercices fonctionnels, en vitesse, et pliométriques.   

Synthèse  
Nous proposons ici une synthèse du protocole HSR, avec des exemples (non exhaustifs) d’exercice pour la TA et la TP.  

Bibliographie : 
 
Rikke Beyer, Mads Kongsgaard, Birgitte Hougs Kjær, Tommy Øhlenschlæger, Michael Kjær and S. Peter Magnusson. Heavy Slow Resistance Versus Eccentric Training as Treatment for Achilles Tendinopathy : A Randomized Controlled Trial. The American Journal of Sports Medicine Vol. 43, No. 7, 2015.  
 
Hui Yin Lim, Shi Hui Wong. Effects of isometric, eccentric, or heavy slow resistance exercises on pain and function in individuals with patellar tendinopathy: A systematic review. Physiother Res Int. 2018;e1721. https://doi.org/10.1002/pri.1721.  
 
Alfons Mascaróa, Miquel Àngel Cos, Antoni Morral, Andreu Roig, Craig Purdam, Jill Cook. Load management in tendinopathy: Clinical progression for Achilles and patellar tendinopathy. Apunts Med Esport. 2018;53(197):19-27.  
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter