KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Thérapie manuelle appliquée par des médecins généralistes pour les douleurs lombaires non spécifiques

Résultats de l'étude pilote ManRück



Contexte

La lombalgie aiguë non spécifique est une raison fréquente d'accès aux soins primaires. Les directives allemandes recommandent l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et l'activité physique comme traitements fondés sur des données probantes. La Thérapie Manuelle (MT) reste controversée. Pour élargir les options de traitement fondées sur des preuves pour les médecins généralistes, une étude pilote a été mise en place afin de rassembler des informations sur les conditions requises et la configuration d'un RCT.

Méthodes

Cette étude pilote ouverte évalue les méthodes de recrutement des médecins généralistes et des patients, les délais, la collecte de données et les résultats du traitement immédiatement (T0) et 1, 6 et 12 semaines après la consultation (T1, T2, T3). Les critères d'inclusion pour les généralistes étaient les suivants: pas d'expérience de la MT; pour les patients: adultes entre 18 et 50 ans atteints de lombalgie de moins de 14 jours.
Processus de l'étude: le groupe contrôle des patients (CG) a été recruté successivement en premier et a reçu des soins standard. Après que les médecins généralistes eurent suivi une seule séance de formation en MT d’une durée de deux heures et demie, ils recrutèrent consécutivement des patients atteints de lombalgie dans le groupe d’intervention (IG). Ces patients ont reçu une MT supplémentaire.
Principaux résultats: (A): échéancier et succès du recrutement, (B): outils d’évaluation et évaluation de la taille de l’échantillon, (C) constatations cliniques: changement de l’intensité de la douleur entre le début et le troisième jour et le temps jusqu’à ce que (a) l’utilisation des analgésiques soit arrêtée et (b) Une réduction de la douleur de 2 points sur une échelle de 11 points s'est produite.
Résultats secondaires: capacité fonctionnelle, recours à d’autres traitements, congé de maladie, satisfaction du patient.

Résultats

14 omnipraticiens ont participé, recrutant 42 patients pour le CG et 45 pour l'IG; 49% (56%) des patients étaient des femmes. La douleur moyenne initiale était de 5,98 points, écart-type: ± 2,3 (5,98, écart-type ± 1,8).
Pour un RCT, un calendrier prolongé et des procédures de recrutement améliorées sont nécessaires. Les outils d'évaluation semblent appropriés et ont fourni des résultats pertinents: une MT supplémentaire a permis une réduction plus rapide de la douleur. L'IG a montré une réduction de l'utilisation des analgésiques et de la douleur en T1 et une amélioration de la capacité fonctionnelle en T2.

Conclusions

Avant de vérifier les résultats encourageants selon lesquels une MT supplémentaire peut entraîner une réduction plus rapide de la douleur et une réduction de l'utilisation des analgésiques via un ECR, il convient de prendre plus en compte le cadre, la structure du patient et les critères d'inclusion.
Mots clés
Thérapie manuelle, Douleur dans le bas du dos, Pratique générale, Premiers soins

Article original

Heidrun Lingner, Lena Blase, Anika Großhennig and Guido Schmiemann. Manual therapy applied by general practitioners for nonspecific low back pain: results of the ManRück pilot-study. Chiropractic & Manual Therapies 2018



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter