KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Thérapie manuelle pour les nourrissons souffrant de dysfonction cervicale haute



Eric Saedt et Al.
 

Objectifs


Le but de cette étude est de décrire les pratiques cliniques communes des thérapeutes manuels au Pays Bas pour les enfants présentant des dysfonctions cervicales hautes.
 

Méthodes


Les auteurs ont réalisé une étude prospective d’observation de cohorte afin de rassembler des informations concernant les caractéristiques, les raisons de la recherche de soins et les pratiques cliniques communes réalisées sur des nourrissons de moins de 27 semaines présentant une dysfonction cervicale haute en se référant aux thérapeutes manuels. Les parents ont quant à eux fournis des informations concernant les caractéristiques de l’enfant et les effets perçus du traitement. Les thérapeutes manuels ont rapporté leurs diagnostics, leurs procédures thérapeutiques et leurs résultats.
 

Résultats


Entre 2006 et 2007, des données concernant 307 nourrissons ont pu être collectées par les parents et 42 thérapeutes manuels. L’âge moyen des enfants est de 11,2 semaines. Les raisons principales pour lesquelles les soins ont été demandés étaient la préférence positionnelle, l’agitation et/ou une position anormale de la tête. Les thérapeutes ont observé la mobilité active, spontanée et provoquée ainsi que la mobilité cervicale haute passive. Sur les 307 nourrissons, 295 furent diagnostiqués avec une dysfonction cervicale haute basée sur des résultats positifs au test de flexion-rotation et/ou au test de flexion latérale. Après traitement par mobilisation, les résultats positifs au test de flexion-rotation sont passés de 78,8% à 6,8%. En ce qui concerne le test de flexion latéral, les résultats positifs sont passés de 91,5% à 6,2%. Tous les parents ont perçu des effets positifs du traitement. Aucun évènement indésirable n’a été rapporté au cours de l’étude.
 

Conclusion


Cette étude est la première à décrire les pratiques cliniques habituelles en thérapie manuelle pour les nourrissons. Les nourrissons présentant une dysfonction cervicale haute furent traités principalement par techniques de mobilisations cervicales hautes et l’effet positif le plus important fut observé en moyenne après la deuxième séance.
 

Article original


Common Manual therapy practices in the netherlands for infants with upper cervical dysfonction: a prospective cohort study, Eric R.I.C. Saedt et Al. (2017)
Doi: 10.1016/j.jmpt.2017.08.003



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter