KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Thérapie manuelle régionale et exercices de contrôle moteur pour la lombalgie chronique : un essai clinique randomisé



Zafereo J et al
 

Objectifs


Les lignes directrices sur la pratique clinique recommandent de mettre l'accent sur l'interdépendance régionale dans la prise en charge de la lombalgie chronique (CLBP). Cette étude a examiné l'effet additif de la thérapie manuelle régionale (RMT) lorsqu'il est combiné avec la physiothérapie standard (SPT) dans un sous-groupe avec CLBP.
 

Méthode


Quarante-six participants atteints de lombalgie chronique et de déficience de la coordination motrice ont été randomisés pour recevoir de la SPT comprenant un programme d'exercices de contrôle moteur et de la thérapie manuelle du rachis lombaire ou SPT avec l'ajout de RMT aux hanches, au bassin et à la colonne thoracique. Les mesures des résultats comprenaient le niveau d'incapacité, l'intensité de la douleur, la catastrophisation de la douleur, la kinésiophobie et l'effet perçu du traitement. Des tests paramétriques et non paramétriques appropriés ont été utilisés pour l'analyse.
 

Résultats


Les deux groupes ont démontré des améliorations du niveau d'incapacité, de l'intensité de la douleur, de la catastrophisation de la douleur et de la kinésiophobie au fil du temps (P <0,001). Il n'y avait pas de différence entre les groupes pour toutes les variables sur 12 semaines, bien qu'une proportion significativement plus élevée de participants dans le groupe RMT a dépassé la différence minimale cliniquement importante (MCID) pour l'incapacité. L'effet perçu du traitement était également significativement plus élevé dans le groupe traité par RMT à deux semaines et quatre semaines, mais pas à 12 semaines.
 

Discussion


Les SPT avec ou sans RMT ont entraîné des améliorations significatives du niveau d'incapacité, de l'intensité de la douleur, de la catastrophisation de la douleur et de la kinésiophobie sur 12 semaines chez les personnes présentant des lombalgies chroniques et des déficiences de coordination. La RMT a entraîné une amélioration de l'effet perçu du traitement et une amélioration cliniquement significative de l'incapacité, sur une période de quatre semaines, par rapport au SPT seul.
 

Article de référence


Zafereo, J., Wang-Price, S., Roddey, T., & Brizzolara, K. (2018). Regional manual therapy and motor control exercise for chronic low back pain: a randomized clinical trial. Journal of Manual & Manipulative Therapy, 1-13.



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter